« Arithmétique et Géométrie » – Règles pour la direction de l’esprit – Descartes

« Arithmétique et Géométrie » – Règles pour la direction de l’esprit – Descartes

Le BAC 2014 débute comme les autres années par la philosophie. L’équipe Intégrer Sciences Po vous propose un corrigé des sujets de philosophie tombés au BAC 2014 en série S.

EBOOKS GRATUITS :

Sujet 3 : Arithmétique et Géométrie, Descartes

On voit clairement pourquoi l’arithmétique et la géométrie sont beaucoup plus certaines que les autres sciences : c’est que seules elles traitent d’un objet assez pur et simple pour n’admettre absolument rien que l’expérience ait rendu incertain, et qu’elles consistent tout entières en une suite de conséquences déduites par raisonnement. Elles sont donc les plus faciles et les plus claires de toutes, et leur objet est tel que nous le désirons, puisque, sauf par inattention, il semble impossible à l’homme d’y commettre des erreurs. Et cependant il ne faut pas s’étonner si spontanément beaucoup d’esprits s’appliquent plutôt à d’autres études ou à la philosophie : cela vient, en effet, de ce que chacun se donne plus hardiment la liberté d’affirmer des choses par divination dans une question obscure que dans une question évidente, et qu’il est bien plus facile de faire des conjectures sur une question quelconque que de parvenir à la vérité même sur une question, si facile qu’elle soit.

De tout cela on doit conclure, non pas, en vérité, qu’il ne faut apprendre que l’arithmétique et la géométrie, mais seulement que ceux qui cherchent le droit chemin de la vérité ne doivent s’occuper d’aucun objet, dont ils ne puissent avoir une certitude égale à celle des démonstrations de l’arithmétique et de la géométrie.

René DESCARTES, Règles pour la direction de l’esprit, 1628

Thèse de René Descartes dans cet extrait des Règles pour la direction de l’esprit

Descartes donne lui-même la thèse qu’il défend en conclusion : « ceux qui cherchent le droit chemin de la vérité ne doivent s’occuper d’aucun objet, dont ils ne puissent avoir une certitude égale à celle des démonstrations de l’arithmétique et de la géométrie »

Descartes s’applique dans cet extrait à montrer que l’arithmétique et la géométrie sont des sciences, ou des démonstrations pures, qui ne sont pas démenties par l’expérience, et par conséquent qui permettent la certitude.

Présentation des Règles pour la direction de l’esprit

Les Règles pour la direction de l’esprit n’ont jamais été achevées par Descartes. Ces 21 règles, commentées par Descartes jusqu’à la 18e, doivent constituer un guide pour tout homme qui cherche la vérité, en évitant les pièges de la raison ou des sens.

Plan pour le commentaire

Ce plan est une suggestion de correction : il existe d’autres plans possibles pour commenter le texte de René Descartes.

I. L’arithématique et la géométrie des sciences certaines

D’après Descartes, l’arithmétique et la géométrie sont toujours justes. Même lorsque les conditions d’expériences varient, comme l’arithématique et la géométrie sont des sciences abstraites, pures, le résultat est toujours le même. C’est ce qui permet d’établir des certitudes, et d’être sûr de ne pas se tromper. C’est aussi ce qui rend la connaissance de ces sciences si désirable.

II. La tendance des hommes à préférer les conjectures faciles

Pourquoi dès lors, si les hommes peuvent avoir des certitudes, réfléchissent-ils tant ou se perdent-ils dans des raisonnements sur ce dont ils ne peuvent être sûr ? C’est qu’il est plus facile de produire des conjectures, c’est-à-dire des propositions qui ne peuvent être démontrées rationnellement. L’homme est bien trop tenté d’affirmer des choses sur ce qu’il ne connaît pas, sur ce qui est mystérieux, comme des « devins ».

III. La vérité ne saurait être trouvée que dans des certitudes

Pour quiconque ne cherche que la vérité et seulement elle, il n’est pas besoin de perdre son temps dans des supputations ou des conjectures. Il ne s’agit pas d’étudier exclusivement l’arithmétique ou la géométrie, mais au moins de n’étudier que les sciences qui sont aussi certaines que ces dernières. Parce qu’elles donnent des idées claires et précises, qui ne peuvent être contestées, ces sciences sont le moyen d’accéder à une vérité pure.

Voir aussi :
Explications du Discours de la méthode – René Descartes
Lettres à Elisabeth de René Descartes

->Tous les Corrigés BAC 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.