Lettres à Elisabeth de René Descartes

Lettres à Elisabeth de René Descartes

Présentation générale des lettres à Elisabeth de René Descartes :

Élisabeth de Bohême est une princesse, fille du roi Frédéric de Bohême.
Les lettres sont écrites entre 1643 et 1650, date de la mort de Descartes.

En 1643, la princesse Élisabeth est en exil à cause de la guerre de Trente Ans (1618 à 1648). Elle demande à Descartes de lui donner des conseils

Les thèmes évoqués sont la relation entre l’âme et le corps, le bonheur, Dieu, et les sentiments et passions de l’homme.

Les lettres décrivent aussi les dernières années de René Descartes, dont ses difficultés pour éditer les Méditations métaphysiques.

EBOOK GRATUIT :


Le sujet de bac 2013 philo :

Bien que chacun de nous soit une personne séparée des autres, et dont, par conséquent, les intérêts sont en quelque façon distincts de ceux du reste du monde, on doit toutefois penser qu’on ne saurait subsister seul, et qu’on est, en effet, l’une des parties de l’univers, et plus particulièrement encore l’une des parties de cette terre, l’une des parties de cet Etat, de cette société, de cette famille, à laquelle on est joint par sa demeure, par son serment, par sa naissance. Et il faut toujours préférer les intérêts du tout, dont on est partie, à ceux de sa personne en particulier ; toutefois avec mesure et discrétion (1), car on aurait tort de s’exposer à un grand mal, pour procurer seulement un petit bien à ses parents ou à son pays ; et si un homme vaut plus, lui seul, que tout le reste de sa ville, il n’aurait pas raison de se vouloir perdre pour la sauver. Mais si on rapportait tout à soi-même, on ne craindrait pas de nuire beaucoup aux autres hommes, lorsqu’on croirait en retirer quelque petite commodité, et on n’aurait aucune vraie amitié, ni aucune fidélité, ni généralement aucune vertu ; au lieu qu’en se considérant comme une partie du public, on prend plaisir à faire du bien à tout le monde, et même on ne craint pas d’exposer sa vie pour le service d’autrui, lorsque l’occasion s’en présente.

DESCARTES, Lettre à Elisabeth, 1645.

(1) discernement

Correction du sujet de bac philo 2013 en L :

Dans cet extrait il est question de plusieurs thèmes. Descartes commence par montrer que « on ne saurait subsister seul« .
Il établit ensuite que l’intérêt général est plus important que l’intérêt particulier : « Et il faut toujours préférer les intérêts du tout, dont on est partie, à ceux de sa personne en particulier« 

Il était donc important de dégager de ce texte que Descartes s’emploie à montrer que le bien se trouve dans l’intérêt général.
Pour cela, il part du constat que l’homme n’est pas seul. Ensuite, qu’il vaut mieux s’occuper de l’intérêt du tout plutôt que du particulier. Enfin, qu’il y a du bien et de la vertu que dans la recherche d’aider l’autre.

EBOOKS GRATUITS EN RELATION :

→ Tous les autres corrigés et sujets du bac philo 2013
Autre sujet de S de philo au bac 2013 : Peut-on agir moralement sans s’intéresser à la politique ?
2e sujet bac L philo 2013 : Le langage n’est-il qu’un outil ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.