Archives de
Catégorie : Philosophie

Résumé du Livre 1 du Contrat social de Rousseau

Résumé du Livre 1 du Contrat social de Rousseau

Dans le Livre I du Contrat social, Rousseau commence par définir son projet. Il s’agit de trouver une règle d’administration qui soit légitime et sûre. Prévenant les critiques qui interrogeraient la légitimité de sa démarche, Rousseau répond que c’est en sa qualité de citoyen qu’il a le droit de s’intéresser à la Politique. Résumé Chapitre I – Sujet de ce premier Livre, Du Contrat social, Rousseau Rousseau s’étonne : L’homme est né libre, et partout il est dans les fers….

Lire la suite Lire la suite

La publicité arrête la rage du fanatisme – Voltaire

La publicité arrête la rage du fanatisme – Voltaire

Pour les Lumières, dont fait partie Voltaire, la publicité – c’est-à-dire rendre publique quelque chose, et absolument pas le sens contemporain de promotion d’un objet ou d’un service – est un attribut essentiel pour se conduire vers le Bien. Le secret n’est pas du côté d’un meilleur monde ; au contraire, c’est par la compréhension de chacun des choses obscures, que l’on trouvera un monde plus enviable. Ainsi Voltaire, engagé contre le fanatisme, perçoit un moyen d’enrayer la folie fanatique,…

Lire la suite Lire la suite

Machiavel – Le Prince doit savoir feindre et dissimuler

Machiavel – Le Prince doit savoir feindre et dissimuler

Les arcana imperii : ces secrets des empires, sont impitoyablement mis en scène dans le Tartuffe de Molière. La duplicité, l’hypocrisie, sont les ressorts utilisés pour cette pièce de théâtre. Nous vous recommandons à ce sujet l’article de Ronan Y. Chalmin, intitulé Arcana Imperii : Coup et secret d’État dans Le Tartuffe de Molière. En science politique, on retrouve ce phénomène sous l’écriture de Machiavel. Pour Machiavel, un élément important du souverain, « le Prince », est de savoir feindre et dissimuler….

Lire la suite Lire la suite

Rôle des 3 éducations pour Jean-Jacques Rousseau

Rôle des 3 éducations pour Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau, lorsqu’il commença à écrire sur ce qu’est une bonne éducation, pensait n’écrire qu’un court texte de bons principes, qui ne ferait pas plus que quelques pages. Finalement, c’est un imposant ouvrage tout consacré à l’école, à l’éducation, à ce que signifie être et devenir un homme ou une femme auquel aboutit l’auteur. Le tout début de son ouvrage intitulé Emile, ou de l’Education éclaire déjà sur ce que pense Rousseau de l’éducation. Ce sont ces quelques réflexions que…

Lire la suite Lire la suite

Le Panopticon : lieu de surveillance

Le Panopticon : lieu de surveillance

Le lieu de surveillance par excellence a été théorisé par Jeremy Bentham dans son ouvrage Panopticon, en 1791. L’enjeu est de faire de l’observation le point le plus important de la détention. Michel Foucault rappellera cette idée pour commenter : «Le vrai effet du Panopticon c’est d’être tel que, même lorsqu’il n’y a personne, l’individu dans sa cellule non seulement se croie mais se sache observé, qu’il ait l’expérience constante d’être dans un état de visibilité pour le regard» Michel…

Lire la suite Lire la suite

Les Républiques ne sont pas éternelles (Révolutions)

Les Républiques ne sont pas éternelles (Révolutions)

C’est Platon qui l’affirme, comme le relate Jean Bodin, dans son IVe livre de la République : les Républiques se meurent, comme toute chose. Républiques souffrent changement par nature. En sorte que Platon, n’ayant pas encore connaissance des mouvements célestes, et beaucoup moins de leurs effets, a dit que la République qu’il avait ordonnée, et qui semblait si parfaite à plusieurs qu’elle dût être éternelle, prendrait son changement, et puis serait ruinée, [quoiqu’elle] ne changeât ses lois : comme toutes…

Lire la suite Lire la suite

La lecture agrandit l’âme, et un ami éclairé la console. – Voltaire

La lecture agrandit l’âme, et un ami éclairé la console. – Voltaire

Les personnages du conte philosophique de Voltaire utilisent le mot « ingénu » dans le sens de quelqu’un qui « dit toujours naïvement ce qu’il pense« . Dans ce conte, celui que l’on appelle l’Ingénu est un Huron : un Indien du Canada. Ce chapitre, dont l’intitulé signifie beaucoup : «  », est l’occasion pour Voltaire de faire l’éloge de la lecture, des connaissances, de la culture, et du sens critique. Il y est aussi question de la censure, du gouvernement qui s’oppose à ce…

Lire la suite Lire la suite

Définitions de l’Économie

Définitions de l’Économie

Étymologie de l’économie D’après le Dictionnaire de l’Académie française (9e édition), économie vient : du latin œconomia, « disposition, arrangement (d’une œuvre littéraire) », qui vient lui-même du grec oikonomia, « administration d’une maison » Mais à partir du IVe siècle av. J-C, on emploi le mot économie pour désigner l’administration de la Cité. C’est en ce sens que Platon dans Le Politique compare l’administration d’une maison à l’administration d’une petite Cité. En 1615, Antoine de Montchrestien publie Traité de…

Lire la suite Lire la suite

Les firmes multinationales

Les firmes multinationales

Dans cette partie du cours d’économie sur la mondialisation, en l’occurrence une fiche consacrée aux firmes multinationales, vous trouverez la réponse aux trois questions suivantes : Qu’est-ce qu’une firme multinationale ? Quels sont les trois degrés pour évaluer la taille d’une firme multinationale ? Où se trouvent les firmes multinationales ? Culture générale : la Mondialisation A. Critères des firmes multinationales Une firme multinationale est une entreprise qui possède au moins une filiale à l’étranger et qui produit hors de…

Lire la suite Lire la suite