Histoire du XIXe siècle : 1848 : le printemps des peuples

Comment s'est déroulé le Printemps des Peuples ? Avant tout, qu'est-ce que le Printemps des Peuples ?

On connaît tous le Printemps arabe de l'année 2011... mais connaît-on notre Printemps européen à nous ?

 

>> Le déclenchement du Printemps des Peuples de 1848


I. Paris déclenche le Printemps des Peuples en février 1848


22 février : une manifestation interdite tourne au drame
24 février : Paris est couverte de barricades
Les insurgés envahissent le Palais des Tuileries et contraignent Louis-Philippe à abdiquer
Gouvernement provisoire
Gouvernement provisoire et IIe République proclamée
Suffrage universel rétabli
La France, patrie des DDH affiche sa solidarité avec les autres pays d'Europe

II. Les échos de l'insurrection parisienne en Europe en 1848

Aussitôt, manifestations en Autriche, en Allemagne et en Italie qui formulent des aspirations libérales et nationales

- En Autriche
à Vienne le 13 mars : les étudiants descendent dans la rue provoquant la fuite du chancelier Metternich
Les minorités nationales profitent du désarroi du pouvoir
Les hongrois obtiennnet leur autonomie, le pouvoir impérial recule partout


- En Allemagne
Début mars, la foule se rassemble à Berlin, Munich, Cologne
Les Princes doivent accepter des réformes.
Les nationalistes qui veulent l'unité obtiennent l'élection d'un parlement représentatif 18 mai à Francfort

- En Italie
En Italie agitation latente s'étend rapidement à tout le pays
le prince et la pape sont obligé d'accepter les réformes
1 seule voie ouverte à la nation : la guerre
Le roi de Piémont Sardaigne Charles-Albert inflige des défaites aux troupes autrichiennes
La liberté se dresse devant les souverains de l'ancien régime
Le printemps des peuples a eu raison en qq mois des souvenirs les plus solides
Les revendications libérales et nationales en miné l'équilibre
Les frontières des principaux états ont peu chagné

La liberté se dresse devant les souverains de l'Ancien Régime, forcés d'accepter des réformes
Revendications et libérations nationales ont miné l'ordre politique du Congrès de Vienne

III. 1848 : la remise en cause du Congrès de Vienne de 1815

Situation en 1815 :

Dans l'Empire Autrichien :
L'Europe centrale dominée par l'Empire Autrichien
Toute puissance de l'empire des Habsbourg
Police et censure
Bcp de paysans sous régime féodal
les frontières ne tiennent pas compte des nationalités
Allemands Hongrois Polonais et Tchèques
Sud : slaves, roumains, italiens


Italie morcelée :
l'Autriche occupe le Nord


Allemagne :
Confédérations germanique
Etat le plus important : Prusse
38 états dans la confédération germanique
Nationalistes souhaitent une unité fondée sur la langue, l'histoire et la culture
Les gouvernements se resaisissent, le reflux commence

 

>> Conséquences du Printemps des Peuples de 1848


I. Conséquences du Printemps des Peuples de 1848 en France

En France
 la bourgeoisie est effrayée par l'agitation populaire
En avril élections par une large majorité des modérés
Affrontements contre les extrêmistes
Conflit le 23 juin.
En décembre, Louis Napoléon Bonaparte triomphe.

II. Conséquences du Printemps des Peuples de 1848 en Europe centrale

En Autriche,
L'armée restée fidèle à l'Empereur fait la répression
l'Empereur Ferdinand Ier regagne Vienne
L'armée intervient dans la capitale
Lutte contre les Hongrois qui proclament leur indépendance en 1849
Disposent d'une véritable armée
Croates avec les Autrichiens
L'Autriche appelle le Tsar Nicolas Ier pour venir à bout des Hongrois

Etats allemands
En Prusse, Frédéric Guillaume IV met Berlin en état de siège.
Octroie une constitution peu libérale qui préserve le pouvoir royal
Mais Au Parlement de Francfort, Grande Allemagne (incluant une partie de l'Autriche) s'oppose à la Petite Allemagne (Prusse)
Couronne impériale proposée au Roi de Prusse. Ce dernier la refuse : il n'a pas l'appui des Autrichiens
Rêve d'unité de l'Allemagne s'effondre

II. Conséquences du Printemps des Peuples de 1848 en Italie

En Italie

les succès des libéraux et des nationalistes de courte durée.
Les Autrichiens regagnent du terrain dans le Nord
Les Princes sont accusés de faiblesse et de trahison.
Le mouvement modéré se radicalise.
Le Pape, d'abord favorable à la révolution, prend peur. Les émeutiers assissinent son 1er ministre, assiègent son palais. La république est proclamée à Rome et Florence.
Les Italiens subissent de nouveaux revers dans le Nord
Le roi Charles-Albert abdique en faveur de son fils Victor-Emmauel
Victor-Emmanuel doit signer avec l'Autriche un armistice
Le Pape réfugié près de Naples
Troupes de Garibaldi battues
Seul le Royaume de Piémont Sardaigne garde un régime constitutionnel

 

 

 


Klemens Wenzel von Metternich

>> Biographies du Printemps des Peuples de 1848

Metternich (Klemens Wenzel von Metternich) : Né le 15 mai 1773 à Coblence en Allemagne, il étudie à l’université de Strasbourg. Ambassadeur à Berlin en 1803, puis à Paris de 1806 à 1809 à la demande de Napoléon. Il joue un rôle majeur dans le Traité de Vienne, lors du Congrès de Vienne en 1815, en apaisant le désir de revanche contre la France, et en désirant le maintien de l'influence Autrichienne sur l'Italie. Il garde de même une influence tout aussi importante au sein de la Sainte-Alliance, avec Alexandre Ier. Lorsqu'éclatent les révoltes de 1848, Metternich ardent défenseur de l'absolutisme doit démissioner et prend la fuite. Il  meurt à Vienne, à l'âge de 86 ans, le 11 juin 1859

 

 

>> Définitions du XIXe siècle

Le congrès de Vienne : convoqué en septembre 1814, cette conférence réunit les représentants diplomatiques des grandes puissances européennes qui ont gagné les guerres contre Napoléon. Le congrès se tient à Vienne du 1er novembre 1814 au 9 juin 1815 (signature de l'acte final).

La Sainte-Alliance : union pacifique conclue à Vienne le 26 septembre 1815, à l'initiative du tsar l'Empereur Alexandre Ier, par les monarchies victorieuses des guerres napoléoniennes (Empire russe, Empire d'Autriche, Royaume de Prusse). La France intègre à son tour la Sainte-Alliance grâce à Talleyrand. Sous l'influence de Metternich, la Sainte-Alliance concentre ses actions pour contrecarrer les insurrections révolutionnaires. Elle disparait en 1825.

Le libéralisme : idéologie revendiquée en 1848 notamment, fondée sur la garantie des droits individuels, limitant l'autorité arbitraire d'un gouvernement.

Le nationalisme : idéologie à la source de tous les évènements du XIXe siècle, se basant sur la prise de conscience par une communauté de former une nation en raison des liens ethniques, sociaux, culturels qui unissent les membres de cette communauté et qui revendiquent le droit de former une nation autonome. (Conduit à l'unité italienne en 1861, unité allemande en 1871)

Trois Glorieuses : révolution en France qui aboutit à la monarchie de Juillet, succédant ainsi à la Restauration. Les émeutes ont lieu les 27, 28 et 29 juillet 1830.


-> Toute l'histoire du XIXe siècle en fiches

 

Résumé des actualités année 2019

Ecologie (démission de Nicolas Hulot), sport (la France a gagné la coupe du monde), politique intérieure (Benalla, gilets jaunes), scandales liés à la vie privée (Facebook a dû s'expliquer devant le Sénat américain), relations internationales houleuses (poignée de main entre Trump et Kim Jong-Un, affaire Khashoggi) étaient au menu de l'année 2018.

 

2019 pour autant a aussi eu droit à son lot de péripéties. Voici un résumé de l'actualité sur le plan national et international en 2019.

 

 

 

>> Résumé de l'actualité française 2019

janvier 2019 : Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est mis en place

15 janvier 2019 : un grand débat national est organisé pour contrer les gilets jaunes

7 mars 2019 : Alain Juppé entré au Conseil constitutionnel, c'est Nicolas Florian qui le remplace à la mairie de Bordeaux

31 mars 2019 : Sibeth Ndiaye devient porte-parole du gouvernement

15 avril 2019 : la cathédrale Notre-Dame est détruite en partie à cause d'un grand incendie

26 mai 2019 : le Rassemblement national est la 1ère force politique lors des élections européennes (23.31%)

11 juillet 2019 : Vincent Lambert, jusqu'alors en état de mort cérébrale, décède. La poursuite des soins avait suscité le débat dans tout le pays.

16 juillet 2019 : François de Rugy est contraint de démissionner.

fin juillet 2019 : Des températures chaudes record sont enregistrées en France

13 septembre 2019 : le couple Balkany est lourdement condamné pour fraude fiscale.

26 septembre 2019 : mort de l'ancien président de la République Jacques Chirac.

5 décembre 2019 : de nombreux organismes professionnels exercent leur droit de grève notamment contre le plan de réforme des retraites.

 

 

>> Résumé de l'actualité internationale 2019

 

1er janvier 2019Jair Bolsonaro est investi président du Brésil

3 janvier 2019 : une sonde chinoise atterit sur la face cachée de la Lune

23 janvier 2019 : lutte d'influence au Venezuela entre Nicolás Maduro (président élu) et Juan Guaidó (président auto-proclamé)

15 mars 2019 : attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande

2 avril 2019 : démission d'Abdelaziz Bouteflika, président en Algérie

23 - 26 mai 2019 : les élections européennes consacrent encore le groupe PPE (Parti populaire européen), dont le nombre de sièges baisse néanmoins

9 juin 2019 : début des manifestations à Hong-Kong contre une loi donnant plus d'emprise à la Chine continentale

24 juillet 2019 : le feuilleton du Brexit continue : Boris Johnson est nommé premier ministre à la place de Theresa May.

20 septembre 2019 : plusieurs millions de personnes manifestent pour une prise de conscience mondiale et politique sur le réchauffement climatique. Greta Thunberg devient une figure (controversée) de cette lutte.

8 novembre 2019 : L'ancien président brésilien Lula da Silva sort de prison.

12 décembre 2019 : élections générales au Royaume-Uni dans le contexte du Brexit

 

 

 

-> Résumé des actualités année 2014

-> Résumé de l'actualité année 2015

-> Résumé de l'actualité année 2016

-> Résumé de l'actualité année 2017

-> Résumé de l'actualité année 2018

Le vrai nom de la France : Révolution

 

Par devant l'Europe, la France, sachez-le, n'aura jamais qu'un seul nom inexpiable, qui est son vrai nom éternel : la RÉVOLUTION.

Jules Michelet, Le Peuple, 1846

 

Jules Michelet (1798 - 1874), admiratif des Lumières, fait de la France l'incarnation de la Révolution.

Sa relecture de l'histoire de France est très controversée.