II. B. Nouvelle stabilisation des relations internationales

II. B. Nouvelle stabilisation des relations internationales



→ La fin de l’ère stalinienne



Redressement de l’URSS de 1945 jusqu’en 1953 :
– IVe plan quinquennal (campagne de collectivisation, kolkhozes et sovkhozes contrôlés) 1946-1950
– Ve plan quinquennal (travaux grandioses, irréalistes, « le pire de tous et d’une conception lamentable » selon Khrouchtchev) 1951-1955
– mort de Staline en 1953


Retour à la dictature :
– persécution de toutes les minorités (en particulier les Juifs et l’armée)
– dictature intellectuelle de Jdanov : la Jdanovtchina
– le stalinisme glorifie la personne de Staline sans prendre en compte le parti



Déstalinisation :
– Khrouchtchev met fin à l’arbitraire stalinien
– XXe congrès du parti communiste en 1956 (détente internationale, VIe plan quinquennal, désaveu de Staline)
– Khrouchtchev désire resserer les lien dans le monde communiste, et notamment avec Tito (Yougoslavie)
– Le XXIIe congrès poursuit la déstalinisation et rend publique la rupture entre l’URSS et la Chine
– la crise tchévoslovaque de 1968 fait intervenir les troupes du pacte de Varsovie qui craignent le printemps de Prague



→ Les volontés pacifistes


Equilibre de la terreur :
– après le dégel de 1953-1956, l’arme nucléaire incite à une coexistence forcée
– après le succès de spoutnik, Khrouchtchev rencontre en 1961 Kennedy pour demander que Berlin Ouest devienne libre et neutralisée
– Kennedy ne cède pas, la RDA fait construire un mur dans la nuit du 12 au 13 août 1961, mettant fin à l’exode des Est Berlinois vers l’ouest


Crise de Cuba en octobre 1962 :

– embargo des Américains sur le commerce vers Cuba

– débarquement américain dans la Baie des Cochons qui échoue

– les Américains découvrent des rampes de lancement et des cargos soviétiques en route vers Cuba

– discours de Kennedy le 22 octobre qui menace d’une stricte riposte

– le 28 octobre les soviétiques font demi-tour

La détente :
– « téléphone rouge » entre Washington et Moscou – liaison par télétype – en juin 1963
– Traités d’armistice nucléaire dont le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 1968 (refusé par la France et la Chine)
– Leonid Brejnev cherche la consolidation de l’URSS par la bonne entente avec les E-U.
Ostpolitik du ouest-allemand Willy Brandt : politique d’ouverture à l’Est
– les SALT (strategic arms limitation talks) de 1969 visent à maîtriser les armements

Fiches d’histoire contemporaine<<

>

5 thoughts on “II. B. Nouvelle stabilisation des relations internationales

  1. je ne comprends pas le titre de la 2nde partie, pourquoi avoir mis volontés pacifistes pour l’equilibre de la terreur et la crise de cuba??

  2. Bonjour,
    Pourriez-vous m’éclairer sur le fait suivant: la persécution […] de l’armée en URSS ?
    Merci par avance

  3. Je pense qu’ils veulent mettre en avant la coexistence pacifique voulu par Khrouchtchev, la mise en place d’une liaison directe malgré les crises de l’époque, la période est marquée par une détente au niveau internationale. Ce rapprochement de l’URSS avec le bloc de l’Ouest sera d’ailleurs vivement critiqué par la Republique Popoulaire de Chine conduite par Mao qui décidera de s’écarter définitivement du modèle soviétique.

  4. En réalité l’équilibre de la terreur désigne la crise de Cuba… Je pense qu’il y a une erreur, et qu’au lieu d’équilibre de la terreur, il faudrait écrire coexistence pacifique, d’où le titre (des volontés pacifistes). Je pense aussi qu’ils ont mis la crise de Cuba dans cette partie car elle initie la période de la détente…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.