Deux amours ont fait deux cités – Saint-Augustin

Deux amours ont fait deux cités – Saint-Augustin

Saint Augustin distingue deux cités :

  1. la cité terrestre
  2. la cité céleste

Bien sûr, pour Saint Augustin, c’est la cité céleste la plus importante. Ca la première cité est périssable (cité terrestre), tandis que la seconde est promise aux joies éternelles. (cité céleste)

Saint Augustin écrit ainsi :

Deux amours ont donc fait deux cités : l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu, la cité terrestre ; l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, la cité céleste.

L’une se glorifie en elle-même, l’autre dans le Seigneur. L’une demande sa gloire aux hommes ; pour l’autre, Dieu témoin de sa conscience est sa plus grande gloire.

Saint Augustin, La Cité de Dieu

Culture générale : la Ville

Culture générale : l’Amour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.