Certains travaillent, les autres dorment – Rimbaud

Certains travaillent, les autres dorment – Rimbaud

Dans ce poème, Arthur Rimbaud parle du travail des plus pauvres pendant que les plus riches dorment encore.

Bonne pensée du matin

À quatre heures du matin, l’été,

Le sommeil d’amour dure encore.

Sous les bosquets, l’aube évapore

L’odeur du soir fêté.

Mais là-bas dans l’immense chantier

Vers le soleil des Hespérides,

En bras de chemise, les charpentiers

Déjà s’agitent.

Dans leur désert de mousse, tranquilles,

Ils préparent les lambris précieux

Où la richesse de la ville

Rira sous de faux cieux.

Ah ! pour ces Ouvriers charmants

Sujets d’un roi de Babylone,

Vénus ! laisse un peu les Amants

Dont l’âme est en couronne

Ô Reine des Bergers !

Porte aux travailleurs l’eau-de-vie.

Pour que leurs forces soient en paix

En attendant le bain dans la mer, à midi.

Arthur Rimbaud

Culture générale : le travail

0 0 voter
Aimez-vous l'article ?
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments