La science – Saint Augustin

La science – Saint Augustin

Saint Augustin fut à la fois théologien et philosophe. Dans son œuvre, il mène une réflexion sur la science.

En effet dans le livre X des Confessions (397 – 400), Saint Augustin montre
que les sciences – au sens de savoir – sont intimement liées à la
mémoire.

1. Les sciences dans la mémoire

Le chapitre X intitulé « Que les sciences sont dans la mémoire sans y être
entrées par les sens » s’interroge sur le fait paradoxal suivant :
« je retiens bien dans ma mémoire les images des sons qui ont formé ces
paroles ; et je sais qu’après avoir passé dans l’air avec bruit, ils se
sont évanouis.
 »
Saint Augustin écrit : « Elles étaient donc en moi auparavant même que de
les avoir apprises
« .

2. Les sciences qui ne viennent pas des sens sont dans l’esprit

Il donne une conclusion de ces réflexions au chapitre suivant, Chapitre XI
intitulé : « Que les sciences s’acquièrent en rassemblant les notions qui
étaient comme dispersées dans notre esprit.
 »
« Ainsi, apprendre les sciences dont nous n’avons pas reçu les images par
les sens, mais que nous considérons dans notre esprit sans aucunes images
comme elles sont en elles-mêmes, n’est autre chose que rassembler par
notre pensée les choses qui étaient éparses deça et delà sans aucun ordre
dans notre mémoire
 »

3. Les sciences mathématiques sont dans la mémoire

La mémoire contient les sciences mathématiques : Chapitre XII « De la
mémoire que nous avons des Mathématiques
 »
« La mémoire contient aussi les raisons et les règles innombrables des
nombres et des dimensions que l’arithmétique et la géométrie nous
enseignent, dont elle n’en a reçu aucune par l’opération des sens
corporels, puisqu’elles n’ont ni couleur, ni son, ni odeur, ni saveur, ni
rien qui puisse être touché.
« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.