Révolution fille de pauvreté

C’est une idée assez commune que révolution et guerre sont filles de pauvreté.

Alain,Propos, 1926

En d’autres termes, les révolutions sont-elles la conséquence de la misère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *