Le malade et le Médecin – Fable d’Ésope

Le malade et le Médecin – Fable d’Ésope

Esope (vers 620 av. J.-C. – vers 560 av. J.-C.), écrivain grec d’origine thrace, est célèbre pour ses fables.

Nous vous en proposons une, particulièrement intéressante sur le thème de la santé : Le malade et le médecin. Cette fable est courte, ce qui constitue également une force de cet écrit.

LE MALADE ET LE MÉDECIN

Un malade, questionné sur son état par le médecin, répondit qu’il avait sué plus que de raison.
«Cela va bien», dit le médecin.

Questionné une seconde fois sur sa santé, il dit qu’il avait été pris de frisson et fortement secoué.
«Cela va bien aussi», dit le médecin.

Une troisième fois le médecin vint le voir, et le questionna sur sa maladie. Il répondit qu’il avait eu la diarrhée.
«Cela va bien encore», dit le médecin, et il se retira.

Un de ses parents étant venu le voir et lui demandant comment il allait: «Moi, répondit-il, je meurs à force d’aller bien.»

Il en est souvent ainsi: nos voisins, n’en jugeant que par les dehors, nous estiment heureux pour des choses qui nous causent intérieurement le plus vif chagrin.

Fables d’Ésope, Le Malade et le Médecin

Culure générale : la Santé

>

2 thoughts on “Le malade et le Médecin – Fable d’Ésope

  1. T’inquiètes pas Lucie, moi j’y suis à Sciences Po (en cinquième année). Le tout, c’est surtout de ne pas se laisser impressionner par ce genre de commentaires minables (cf Alex) destinés à exercer une violence symbolique pour te faire croire que le concours est inaccessible. Sur ce, bonne chance à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.