Orientations politiques des journaux français et étrangers

Orientations politiques des journaux français et étrangers

Que ce soit pour une épreuve de langue étrangère, une note de synthèse, ou pour vos lectures personnelles, les articles que vous aurez à décrypter ont systématiquement une intention. Ils ont très souvent une visée politique, ou lorsque ce n’est pas délibéré ils conservent en tout cas une couleur politique.

Comprendre le positionnement politique du journal en question vous permettra de déterminer avec plus de justesse et de rapidité dans quel univers politique l’auteur expose ses arguments.

Voici en conséquence une revue de tous les journaux, selon leur orientation politique. Pour mieux cerner ce que l’on appelle gauche ou droite, vous consulterez avec intérêt cet article sur le sujet :

Comprendre les positionnements politiques gauche-droite

Seront exposées d’abord les tendances politiques des journaux étrangers , puis les tendances politiques des médias français.

Orientation des journaux britanniques

Quotidiens britanniques

  • The Daily Telegraph : conservateur (centre droit, droite)
  • The Times : conservateur (centre droit, droite)
  • The Guardian : travailliste (gauche)
  • The Independent : libéral démocrate et travailliste (centre et gauche)

Hebdomadaires britanniques

  • The Economist : centre. (libéral en économie, progressiste sur les sujets sociaux)
  • The Observer : travailliste (gauche, comme The Guardian)

Orientation des journaux américains

Quotidiens américains

Pour chaque journal américain, nous avons indiqué la tendance politique puis le nombre de lecteurs, en se basant sur les données de 2022.

  • USA Today : centre [= centre droit en France], populaire (≈2.300.000 lecteurs)
  • New York Times : gauche aux États-Unis [= centre gauche en France], proche des Démocrates, progressistes (≈2.100.000 lecteurs)
  • Wall Street Journal : centre, spécialité économie et finances, non-contradictoire (≈1.337.000 lecteurs)
  • Los Angeles Times : gauche aux États-Unis [= centre gauche en France], proche des Démocrates, progressistes (≈467.000 lecteurs)
  • New York Post : centre aux États-Unis [= centre droit en France] (≈424.721 lecteurs)
  • Chicago Tribune : conservateurs, traditionnellement proche des Républicains (≈385.000 lecteurs)
  • Washington Post : centre aux États-Unis [= centre droit en France ; racheté par Jeff Bezos, fondateur d’Amazon] (≈357.000 lecteurs)
  • Washington Times : droite aux États-Unis, proche des Républicains, liés à l’origine à l’Eglise

Hebdomadaires américains

  • Time (Magazine) : centre-gauche aux USA
  • Newsweek : Démocrates (gauche aux USA = centre droit en France)
« Gauche, Centre-gauche, Centre, Centre-droit, Droite ». Ce graphique de l’excellent AllSides.com s’appuie sur un référentiel anglo-saxon qui peut différer des représentations politiques en France. Difficilement comparable aux médias français, il reste très pertinent pour comparer les médias américains entre eux.

Orientation des journaux espagnols

Quotidiens espagnols

  • El País : centre gauche libérale
  • El Mundo: centre droit conservateur
  • La Razón : droite
  • Vanguardia : droite
  • ABC : droite

Orientations des journaux allemands

Quotidiens allemands

  • Der Tagesspiegel : droite libérale
  • Die Tageszeitung : gauche
  • Die Welt : droite conservatrice
  • Frankfurter Allgemeine : droite
  • Süddeutsche Zeitung : centre gauche

Hebdomadaires allemands

  • Der Spiegel : centre gauche
  • Die Zeit : centre
  • Focus : droite

Orientations des journaux italiens

Quotidiens italiens

Pour chaque journal italien, l’orientation politique est indiquée, suivie par le nombre approximatif de lecteurs (statistiques basées sur les mois d’août et septembre 2021) pour donner une idée de l’impact de ces titres.

  • Corriere della sera: centre, pro-Union européen, libéral (≈250.000 lecteurs)
  • La Repubblica : centre gauche (≈160.000 lecteurs)
  • Il Sole 24 ore : centre, spécialité économie et finances, non-contradictoire (≈134.000 lecteurs)
  • Avvenire : journal du Vatican, conservateur (≈105.000 lecteurs)
  • La Stampa : centre, libéral (≈106.000 lecteurs)
  • Il Resto del Carlino : centre droit, conservateur (≈70.000 lecteurs)
  • Il Fatto Quotidiano : populiste, proche du mouvement Cinq étoiles (≈52.000 lecteurs)
  • Il Giornale : extrême droite, proche de la Ligue du Nord et Frères d’Italie (≈37.000 lecteurs)
  • La Verità : extrême droite, proche de la Ligue du Nord et Frères d’Italie (≈31.000 lecteurs)

Hebdomadaires italiens

  • Il Venerdì di Repubblica : centre gauche
  • Famiglia Cristiana : catholique, conservateur
  • D (La Repubblica) : centre gauche
  • L’Espresso : gauche
  • Internazionale : gauche
  • Panorama : droite

Orientations des journaux français

→ Le vrai positionnement des candidats à l’élection présidentielle de 2022

Quotidiens français

En plus de l’orientation de la presse française, nous indiquons les déclarations quant à la diffusion payée de ces quotidiens pour l’année 2020-2021.

  • Ouest France : pro-européen et libéral (≈630.000 lecteurs)
  • Le Monde : centre gauche (≈450.000 lecteurs)
  • Le Figaro : droite (≈350.000 lecteurs)
  • Le Parisien / Aujourd’hui en France : populaire et proximité (≈250.000 lecteurs)
  • Sud Ouest : orientation controversée (≈210.000 lecteurs)
  • La Voix du Nord : gauche et proximité (≈200.000 lecteurs)
  • Les Echos : libéral (≈130.000 lecteurs)
  • Libération : gauche (≈90.000 lecteurs)
  • La Croix : gauche catholique (≈85.000 lecteurs)
  • L’Humanité : extrême gauche, communiste (≈38.000 lecteurs)
  • L’Opinion : libéral, européen et pro-business 

Hebdomadaires français

En plus de la couleur politique de ces magazines français, nous indiquons aussi les déclarations quant à la diffusion payée de ces quotidiens pour l’année 2020-2021.

  • L’Obs / Le Nouvel Observateur : gauche (≈200.000 lecteurs)
  • L’Express : droite (≈170.000 lecteurs)
  • Le Point : droite (≈280.000 lecteurs)
  • Marianne : anti-système et souverainiste depuis 2018 (≈130.000 lecteurs)
  • Courrier international : gauche (≈160.000 lecteurs)
  • Journal du dimanche : droite (≈150.000 lecteurs)
  • Le Canard enchaîné : gauche contestataire
  • Charlie Hebdo : gauche
  • Alternatives économiques : gauche (≈67.000 lecteurs)
  • Valeurs actuelles : extrême droite
  • Minute : extrême droite

Chaînes d’information en continu

En plus de la tendance politique des chaînes d’information en France, nous indiquons leur part d’audience pour l’année 2021. Ces statistiques évoluent rapidement.

  • BFMTV : centre droit (2,9% de part d’audience)
  • CNews : extrême droite (2% de part d’audience)
  • LCI : droite (1,1% de part d’audience)
  • Franceinfo : centre gauche (0,7% de part d’audience)
  • France 24 : orienté vers la francophonie
  • Euronews : pro-européen

Chaînes télévisées françaises

En plus de la tendance politique de ces médias télévisés français, nous indiquons aussi la part d’audience de ces chaînes pour l’année 2021. Cela donne une idée de leur potentiel impact médiatique.

  • TF1 : droite (19,7% de part d’audience)
  • France 2 : gauche (14,7% de part d’audience)
  • France 3 : gauche et proximité (9,4% de part d’audience)
  • M6 : populaire (9,1% de part d’audience)
  • France 5 : gauche (3,3% de part d’audience)
  • Arte : gauche et pro-européen (2,5% de part d’audience)

Un commentaire ? Une pensée sur les médias ? Une rectification ? Proposez votre propre analyse dans les commentaires ci-dessous. Si vous êtes intéressés par les actualités, vous pouvez également prolonger votre lecture avec nos résumés d’actualités année par année, qui offrent une perspective assez spectaculaire des grands changements de ces dernières années, sur le plan national mais aussi international.

Résumés d’actualités année par année

3.5 46 votes
Aimez-vous l'article ?
S’abonner
Notification pour
guest
137 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bernard
Bernard
1 mois il y a

Point du vue partial et totalement déséquilibré – imposé par la Gauche et le Centre qui sont parvenus à le faire partager par la grandd masse de l’opinion publique : cette catégorisation tronquée consacre la ghettoisation artificielle de la Droite conservatrice et de ses médias, assimilés à une extrême droite dont ils ne partagent pas l’essentiel des valeurs et des modes d’action, tandis la Gauche peut intégrer sans coup férir mouvements et médias d’extrême gauche – evenus frequentables parce qu’officiellement débarrassés de toute accusation d’extrémisme.
Et c’est ainsi que les Français, dont on sait qu’ils sont aujourd’hui majoritairement classés à Droite, peuvent être amenés à voter pieusement pour un Président leur imposant un gouvernement regroupant un panel de personnalités allant de la Gauche radicale au centre…

Abby
Abby
1 mois il y a

Et les autres ? Vous ne citez que des medias occidentaux ! Le reste du monde n’existe pas ? Leurs medias ne comptent pas ? Pourtant ils sont majoritaires ! On craint alors que Science Po ne soit d’esprit étroit, et centré sur le monde blanc et liberal. Votre article en devient inintéressant car très incomplet. Alors au boulot !

David
David
1 mois il y a
Répondre à  Abby

Soyez sérieux. L’article était intéressant et complet. N’avez-vous rien d’autre à faire de votre temps que de ne pas comprendre l’objectif de ce papier? La grande majorité des personnes ayant lu cet article l’ont fait soit pour connaître l’opinion politique des journaux français, soit dans un cadre scolaire, d’où la seule représentation des langues majoritairement enseignées en France, à savoir l’allemand, l’anglais et l’espagnol. Votre commentaire n’a aucun intérêt à part vous plaindre. Vous représentez alors à merveille les idées de division instrumentées par l’extrême gauche à laquelle vous semblez adhérer en utilisant des termes tels que « le monde blanc et libéral »

Gabriel
Gabriel
24 jours il y a
Répondre à  David

J’aurai pas aimé me prendre une telle dose de vérité en pleine face comme ça. Bien dit David.

Rooter
Rooter
2 mois il y a

« Courrier International » se droitise fortement il me semble… je viens de lire un article sur Cuba et le 1er Mai à l’instant , il parle de Raul Castro comme « …Le chef de la dictature… » !!!
Pour beaucoup de gens parler d’une « dictature » à Cuba n’est qu’une propagande anti-révolutionnaire et plus particulièrement anti-communiste martelée depuis des décennies … vous n’entendrez jamais (ou plutôt trèèès peu) ces gens là vous expliquer ça dans aucun média hégémonique puisque c’est simplement très disqualifiant…
Par contre quand Cuba refonde entièrement sa constitution avec la participation de toute la population vous n’en entendez pas un mot, quand à chaque élections (il y en plus qu’en France) 90% des électeurs participent , c’est pareil pas un mot, 150 Hôpitaux 450 polyclinique, des indicateurs sociaux et de santé qui sont au même niveaux que des pays riche (Cuba est inscrit comme pays du Tiers-Monde) … A chaque chose positive rien ne transparaît, à chaque chose négative tout est exagéré et biaisé et quand on ne peut pas trop cacher une chose positive comme ici « un rassemblement un 1er Mai de plusieurs centaines de milliers de Cubains en soutient à la révolution » on a droit à des histoires ou les Cubains sont menacés pour aller soutenir et même qu’ils sont tristes et qu’il j’applaudissent pas !!! ^^
bref pour moi Courrier International s’éloigne de la Gauche par ce simple fait.

trackback

[…] de controverses – Mines Paris | Cycle Ingénieur – Civil | Cours Troisième Année. Orientations politiques des journaux français et étrangers – Intégrer Sciences Po. Que ce soit pour une épreuve de langue étrangère, une note de synthèse, ou pour vos lectures […]

Sarah
Sarah
2 mois il y a

Arte est quand même assez à gauche en plus d’être pro-européenne

Lili
Lili
2 mois il y a
Répondre à  Sarah

Exactement, c’est ce que je trouve aussi, voire même bien de gauche.

TVB
TVB
2 mois il y a

BFM TV centriste? Vous vous foutez pas un peu de notre gueule?

trackback

[…] Les métiers de la radio. Les 8 critères de la ligne éditoriale. Orientations politiques des journaux français et étrangers – Intégrer Sciences Po. […]

Joël
Joël
3 mois il y a

Merci pour ce classement…subjectif. Subjectif car tout dépend du point zéro, ce point correspondant au centre de l’échiquier politique. En fait votre classement est déterminé selon une opinion médiatique actuelle mais ne correspond aucunement aux standards de l’histoire sociale et politique. Mitterand était socialiste et considéré à « gauche ». Pourtant son programme était bien plus à gauche que celui de Mélenchon, qualifié lui « d’extreme gauche » par les médias. Principales mesures du premier gouvernement Mitterrand en 1981 et 1982:

  • -Augmentation du SMIC de 10 %, des allocations familiales et logement de 25 %, de l’allocation handicapés de 20 %.
  • création de l’impôt sur la fortune
  • blocage des prix
  • nationalisation des 36 premières banques de dépôt
  • nationalisation de grands groupes industriels (Thomson, Saint Gobain, Rhone Poulenc, etc…)
  • 5ème semaine de congés payés
  • retraite à 60 ans
  • lois Auroux sur le droit du travail
  • etc….

le programme de Mélenchon fait pâle figure à coté….
 
Pire, en 1975, création de l’autorisation administrative de licenciement, cette mesure serait qualifiée d’extrême gauche aujourd’hui, et encore, même Mélanchon ne la propose pas. Et pourtant cette mesure a été prise par Chirac alors premier ministre.
En conclusion, la France s’est droitisée comme jamais, certainement du fait de la banalisation du discours d’extreme droite, repris par la droite en grande partie, par la chute de l’URSS qui représentait un modèle plus favorable pour la classe des travailleurs, ce qui était pris en compte par les gouvernements occidentaux par des mesures sociales afin d’éviter une trop grande attirance pour le communisme par les travailleurs. Enfin n’oubliez pas le virage néo-libéral mondial initié par Reagan et Thatcher, privatisation de pans entiers de l’économie : houilles, chemins de fer, aérien, aciérie, télécommunications, gaz, électricité, etc. Virage à droite toute en matière économique.
C’est quoi être de gauche? de droite? C’est la question.

David
David
1 mois il y a
Répondre à  Joël

Et la droite se gauchise alors. De Gaule serait aujourd’hui considéré comme d’extrême droite ou de droite dure pour la priorité nationale. En fait, tous les partis historiques se dirigent vers le centre comme ont su le montrer les dernières élections

Julien Sorel
Julien Sorel
3 mois il y a

Valeurs Actuelles est un hebdomadaire de droite, conservatrice, certains diraient surement libéral-conservateur. Mais en faire un média « d’extrême droite » (une notion de plus en plus floue tant elle est régulièrement galvaudée par la gauche culturelle) est clairement excessif et la preuve que l’auteur n’a pas pris le temps de lire la production de VA de ces dernières années.

Si le flou autour de la notion d’extrême est reconnue pour l’extrême gauche (cf. les réponses autour du statut du Canard Enchainé), il n’y a aucun souci a qualifier « d’extrême droite » des médias qui ne le sont, ni dans leur propre perception, ni dans la perception majoritaire du public (le cas de Cnews est typique, la ligne éditoriale d’extrême droite mériterait d’être explicitée et a défaut requalifiée).

De même, et cela a déjà été dit, l’absence de Mediapart qui est pourtant un média extrémiste de gauche notoire ne figure pas dans la liste.

Il serait bon que des politistes de droite intègre la rédaction de ce site si ce dernier tient à offrir une information vérifiée à ses lecteurs surtout quand il est question de tendances politiques des médias. A moins bien sur que ce site revendique lui même un alignement politique déséquilibré à gauche ce qui mériterait d’être explicité si c’était le cas.

Leonard
Leonard
2 mois il y a
Répondre à  Julien Sorel

Valeurs Actuelles n’est pas juste un hebdomadaire de droite. Rien que sur leur chaîne Youtube beaucoup de contenu est pro arme à feu et attaque directement la gauche ce que ne ferait pas un simple journal de droite

Sarah
Sarah
2 mois il y a
Répondre à  Julien Sorel

Désolée mais Valeur actuelle est plutôt d’extrême-droite même si ça reste subjectif. On sent que vous êtes plutôt de droite

trackback

[…] Site web utile: quand on lit un article, il est intéressant de savoir si le journal est plutôt neutre, conservateur ou progressiste. Voici un site qui répertorie les principaux journaux français: Connaître l’orientation politique des principaux journaux français […]

Olivier
Olivier
4 mois il y a

Probablement un article rédigé par un extrémiste de gauche qui ne reconnait aucun média extrême de ce bord, et pourtant, il sont bien plus nombreux et dangereux que leurs pendants. Je viens d’apprendre un synonyme à « extrême gauche », la « gauche contestataire », ça fait mieux quand on n’assume pas sa radicalité…

frederic
frederic
4 mois il y a

Bonjour, en lisant votre article, j’ai remarqué qu’il y a vos yeux des journeaux « d extrêmement droite » mais aucun « d’extrême gauche ». Pourtant Le Monde, Libération, L’Obs sont aujourd’hui sur une ligne éditorialiste vraiment à l’extrême gauche de l’échiquier politique.

Pepito
Pepito
4 mois il y a
Répondre à  frederic

Les trois quotidiens que vous évoquez ne sont nullement d’extrême gauche.

Maya
Maya
4 mois il y a
Répondre à  Pepito

Même pas Libé ???

Dab
Dab
4 mois il y a
Répondre à  Pepito

Le monde et Libé sont vraiment dans une zone grise entre gauche et extrême gauche.
Mais il y a aussi Mediapart qui est d’extrême gauche.

trackback
5 mois il y a

[…] Td gestion des notes de frais avec eurecia. Viaeduc. Viaeduc. Offres d'emploi bibliothèques. Orientations politiques des journaux français et étrangers – Intégrer Sciences Po. […]

trackback

[…] Orientations politiques des journaux français et étrangers – Intégrer Sciences Po. Que ce soit pour une épreuve de langue étrangère, une note de synthèse, ou pour vos lectures personnelles, les articles que vous aurez à décrypter ont systématiquement une intention. Ils ont très souvent une visée politique, ou lorsque ce n’est pas délibéré ils conservent en tout cas une couleur politique. Comprendre le positionnement politique du journal en question vous permettra de déterminer avec plus de justesse et de rapidité dans quel univers politique l’auteur expose ses arguments. Voici en conséquence une revue de tous les journaux, selon leur orientation politique. Pour mieux cerner ce que l’on appelle gauche ou droite, vous consulterez avec intérêt cet article sur le sujet : → Comprendre les positionnements politiques gauche-droite Seront exposées d’abord les tendances politiques des journaux étrangers , puis les tendances politiques des médias français. […]

trackback

[…] en invoquant une fausse neutralité idéologique (en quoi le centrisme serait-il neutre ?!). Valeurs Actuelles et Marianne sont les deux rédactions emblématiques française assumant leur jour… Lorsque la droite est au pouvoir c’est Marianne qui connait un gros succès de vente (sous […]

Tom
Tom
11 mois il y a

France Info n’est pas très centre à mon avis.

Maya
Maya
4 mois il y a
Répondre à  Tom

C’est le moins qu’on puisse dire…:)

Stéphane
Stéphane
11 mois il y a

Bonjour je voulais.savoir de qu’elle orientation est le journal  »ma gazette du var? merci

françois
françois
1 année il y a
Jean
Jean
1 année il y a

La Croix est de gauche??????? o.O

Véronique
Véronique
3 mois il y a
Répondre à  Jean

Mdr, ça m’a fait tiquer aussi! La ‘gauche catholique’ est aussi à gauche que 3/4 des démocrates américains … au mieux centre gauche, mais plus vraisemblablement centristes, voire centre droit sur certains sujets.

Stéphane
Stéphane
1 année il y a

L’express est de droite ?
Mais quelle inculture !
Je viens vous donner des cours approfondis sur l’histoire des médias français quand vous le souhaitez…

Plouf
Plouf
2 mois il y a
Répondre à  Stéphane

Oui, on a naturellement envie de classer le magazine à l’extrême droite, mais CNews et valeurs actuelles ont tellement rebattu les cartes, que ça ne choque plus que L’Express puisse être juste de droite

Lili
Lili
2 mois il y a
Répondre à  Plouf

Pardon??! Je ne crois pas , non.

Arnaud
Arnaud
1 année il y a

Qu’en est-il des radios françaises ?
Merci pour cet article que je consulte régulièrement.

ricky
ricky
1 année il y a

france 2 media de gauche ??? mdr !!!!!!!!!!!!!!!!!!

bgfdngtd
bgfdngtd
1 année il y a
Répondre à  ricky

lol

Thierry
Thierry
1 année il y a

Le positionnement « centre-droite » de la « gauche » americaine est absolument faux. Le progressisme americain est la source d’inspiration evidente de la majorite des mouvements de la gauche francaise actuelle. Le principe consistant a morceler la societe en communautes qui usent et abusent de moyens de communication, marketing, medias et divers reseaux sociaux pour imposer leurs revendications, est directement importe des Etats-Unis. Cf. les femen, le mouvement des Traore, #metoo et #balancetonporc, EELV (avec leurs affiches discriminatoires sur les « OK boomers »), Usul et bien d’autres. Ces gens seraient parfaitement dans le moule democrate americain.
Il y a 30 ans, lorsque la gauche francaise etait universaliste, quand elle condamnait le racisme quelle que soit la couleur de peau des victimes et des agresseurs, quand elle placait l’humanisme avant toutes les autres causes, quand elle ne se rabaissait pas a utiliser la peur pour pousser les gens a agir sans reflexion sous pretexte de l’urgence, quand elle etait inflexible sur les droits des femmes et contre les religions qui les oppressent de fait, quand elle se penchait sur chaque petite question de facon separee et ne brandissait pas « la Science » en autorite pour soutenir des raisonnements binaires et globaux, bref, quand la gauche ce n’etait pas les gentils et les mechants, le bien et le mal, les bigots contre les supposes fachos, quand elle ne censurait aucune opinion preferant convaincre par le raisonnement plutot que fustiger et interdire, alors oui, peut-etre, la gauche francaise ne ressemblait pas au progressisme americain. Mais cette epoque est revolue. L’absence de culture politique a rendu les gens d’une credulite ahurissante, condamnant a mort la gauche traditionnelle et historique, celle qui avait insipre le monde. La nature n’aime pas le vide, une pale copie du progressisme americain a pris l’espace et s’est empare d’une jeunesse qui s’en mordra les doigts plus tard.

Véronique
Véronique
3 mois il y a
Répondre à  Thierry

Le grand combat des Démocrates américains, en ce moment, c’est de faire en sorte qu’il y ait un système de santé accessible par tous, un minimum d’éducation supérieure accessible à tous, quelques congés parentaux, et un minimum salarial qui fasse que les plus pauvres n’aient pas à faire 3 jobs pour éviter de choisir entre payer leur loyer ou nourrir leur famille. Socialement, les US sont 50 ans en arrière sur la France. Les revendications raciales sont réelles, mais dans un pays qui a été légalement sous un régime d’apartheid jusqu’en 1965 (fin des lois principales de ‘Jim Crow’ – certaines ont perduré jusqu’en 2018, notamment dans le Mississippi, ou sont encore en cours sans forcément être appliquées – d’autres sont remises à l’ordre du jours, comme au Texas), ce n’est absolument pas comparable à ce qui se passe en France.
Quand aux autres revendications sociales, notamment autour de la sexualité, elles touchent très peu de monde et sont plus symboliques qu’autre chose. Par contre, elles sont utilisées et amplifiées à l’envie par la droite américaine pour faire peur à leur base ultra conservative et pour lever des fonds.
L’extreme gauche aux US n’est pas vraiment représentée par les Démocrates, alors que l’extreme droite est très fortement représentée par les Républicains.

Lili
Lili
2 mois il y a
Répondre à  Thierry

Épatée par votre analyse et d’accord avec vous…. malheureusement… je crains la chute de la société française dans qq années!

Ludo
Ludo
1 année il y a

Donc France télévisions de gauche.
Étant donné que les français sont taxés pour les chaînes publiques, je refuse de payer la taxe audiovisuelle pour des idéologies gauchistes.

TVB
TVB
2 mois il y a
Répondre à  Ludo

C’est vrai… ce serait dommage d’apporter un contre-pied à tous les médias privés flirtant de plus en plus avec la Narine.

Lili
Lili
2 mois il y a
Répondre à  Ludo

Vous vous en rendez compte que maintenant? Moi aussi ça m’insupporte .

Claude
Claude
1 année il y a

Qualifier Cnews d’extrême droite est extrême ! Toutes les opinions s’expriment lors des débats , toutes les formations politiques !

René
René
1 année il y a
Répondre à  Claude

Bien au contraire, lorsqu’on regarde l’émission de Zemmour il n’y a aucune nuance, la présentatrice a un rôle de modératrice quasiment inutile, le reste des invités ne débattent jamais sur le fond.

dracknort
dracknort
1 année il y a
Répondre à  René

je suis d’accord avec claude, hormis l’émission de Zemmour, il y a même des chroniquers farouchement opposés à l’extrême droite, je dirais plutôt que c’est la seule chaine qui n’est pas dans l’idéologie de gauche dominate, c’est pour cela qu’elle dérange!

Michel
Michel
1 année il y a
Répondre à  René

Cataloguer Eric Zemmour d’extrême droite est une ineptie. Lui ce qu’il défend c’est la France et ses racines. Il aime tellement la France et malheureusement par les temps qui courent, c’est de moins en moins le cas des français. Il déplore que la France soit devenue la nouvelle patrie de migrants sans scrupules qui ne veulent pas s’intégrer, qui profitent de notre système social etc…Moi, ce que je qualifie d’extrême droite c’est Hitler, Mussolini etc…Je partage les idées d’Eric Zémour et vous allez également me qualifier d’extrémiste de droite. Pourtant j’ai toujours voté à gauche (jusqu’aux dernières élections), j’aime bien François Ruffin et tant d’autres qui défendent la veuve et l’orphelin. Mais je ne supporte plus les racailles qui envahissent la France et qui rêvent de s’approprier notre beau pays. Allez habiter en banlieue, dans toutes ces zones de non-droit et vous changerez d’opinion sur Eric Zemmour.

Bertrand
Bertrand
11 mois il y a
Répondre à  Michel

Je pense exactement comme vous. Il est tellement commode de lui coller une étiquette sur le front pour tenter de le discréditer. Seulement de plus en plus de Français suivent son émission et de plus en plus de Français se rendent compte qu’il ne fait qu’alerter ce qu’ils constatent et subissent tous les jours !!! Maintenant les médias étant au 3/4 de gauche (comme science po d’ailleurs) ne supporte pas ce lanceur d’alerte talentueux !!

Lili
Lili
2 mois il y a
Répondre à  Michel

Merci René , idée partagée

michèle
michèle
1 mois il y a
Répondre à  Michel

tout a fait.Il faut vivre et s’integrer dans les banlieues chaudes;On change d’opnion bien vite

Jean
Jean
1 année il y a
Répondre à  Claude

Il suffit juste de voir les invités et les opinions de M. Praud

titi
titi
1 année il y a

Pour 20 minutes, je confirme votre classement, je viens de me désinscrire suite à des commentaires désactivés sans raisons, et d’autres franchement d’extrêmes droites pro-dictateurs, non désactivés !

Anonyme
Anonyme
1 année il y a

Bonjour,

Je constate que dans le classement de la presse française, des journaux ont été classés comme d’extrême droite (à juste titre de mon point de vue, même si les intéressés trouvant le qualificatif « extrême » péjoratif le refuse et ont inventés leur propres appellations: « droite nationale » par exemple), mais que bizarrement aucun journal n’est classé comme étant d’extrême gauche, on parle à la place de « gauche communiste » ou de « gauche contestataire ». De même 2 médias (France-info, Le Monde) seraient de « centre-gauche », mais aucun de « centre-droite », comme si c’est être un peu à droite, c’était déjà l’être trop.

Est-ce que ce manque de symétrie dans la classification traduit le biais idéologique de Science Po où certain mouvement d’extrême gauche ont noyauté le corps professoral ?

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-sciences-po-paris-l-ideologie-racialiste-fait-peu-a-peu-son-nid-20210110

michèle
michèle
1 mois il y a
Répondre à  Anonyme

Placer également ouest france pro européen, ne veut rien dire

© 2022 | Intégrer Sciences Po : un étudiant Sciences Po devrait savoir ça |