Le travail en vue du repos – Aristote (Politique, IV, XIII)

Le travail en vue du repos – Aristote (Politique, IV, XIII)

Le travail et la culture sont les deux thèmes choisis pour le concours des IEP 2014.

Aristote distingue deux parties dans l’âme. La première partie de l’âme possède par elle-même la raison, l’autre partie ne possède pas la raison mais est capable de lui obéir.

Après cette division, de la même manière, Aristote différencie deux parties dans la vie. Au terme de cette distinction, Aristote conclut que le travail sert uniquement à trouver le repos. L’homme ne se soumet au travail que pour trouver le repos.

Le nécessaire (le travail, la guerre) ne se fait qu’en vue du beau (le repos, la paix).

→ Attention : le mot de travail, employé par Aristote, n’avait pas exactement la même signification qu’aujourd’hui

§ 8. La vie se partage, quelle qu’elle soit, en travail et repos, en guerre et paix. Parmi les actes humains, les uns se rapportent au nécessaire, à Futile; les autres se rapportent uniquement au beau. Une distinction toute pareille doit, à ces divers égards, se retrouver nécessairement dans les parties de l’âme et dans leurs actes: la guerre ne se fait qu’en vue de la paix; le travail ne s’accomplit qu’en vue du repos; on ne recherche le nécessaire et l’utile qu’en vue du beau.

Aristote, Politique, Livre IV, Chapitre XIII

Voir aussi :

->Que pense Aristote de l’esclavage ? (Politique, livre I)

Quel est l’intérêt des villes ? (Aristote)

→ Best-Of des articles sur le TRAVAIL pour les IEP

→ Best-Of des articles sur la CULTURE pour les IEP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.