Prépas CNED et Documentation française pour réviser Sciences Po ?

Prépas CNED et Documentation française pour réviser Sciences Po ?

Certaines questions ne sont pas seulement utiles pour ceux qui demandent,
mais aussi et surtout pour tous ceux qui les écoutent. C’est pourquoi nous vous
proposons quelques questions qui ont été adressées au Intégrer Sciences
Po, avec leur réponse, pour que tout le monde puisse en profiter.

Aujourd’hui, la question porte sur les prépas notamment par correspondance
ou par internet.

Question :

Je suis en terminale S et je souhaite réaliser une préparation afin de
passer les concours pour Sciences Po Paris, l’hexaconcours et Bordeaux.
Quelle préparation est la plus efficace? : Cned ou Documentation
française

Réponse :

Bonjour,

Honnêtement, les deux ne sont pas très efficaces.

Entre les deux, tu peux peut-être tenter la documentation française pour
laquelle nous avons eu moins de retours (qui s’avéraient assez critiques).

Pour le CNED, peut-être se sont-ils améliorés entre temps, mais les cours
proposés sont réputés pour être vieux, voire dépassés vis-à-vis des programmes.
Tu peux quand même tenter l’expérience si tu as une grande motivation.

Le mieux pour les prépas reste celles organisées par des profs qui vous
parlent, avec de vrais cours que l’on suit physiquement. Cependant il est vrai
que ce ne sont pas les mêmes contraintes quant au budget.

Uniquement pour les IEP communs, (ce qui peut constituer un point faible
pour ceux qui en tentent plusieurs), il existe la prépa Tremplin IEP en ligne
qui elle est bonne et efficace.

Nous espérons avoir pu éclairer ton choix, et ce ne sont que nos humbles
conseils.

Bien sûr quoi qu’il arrive tu as toujours Intégrer Sciences Po qui
lui est gratuit, très bon et très efficace.

N’hésite pas pour d’autres questions et bonne journée à toi,

L’équipe Intégrer Sciences Po

http://www.integrersciencespo.fr

→ Envoyez vos questions par
mail
à l’équipe d’Intégrer Sciences Po

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.