Un état de nature chez Rousseau ?

 

Car ce n'est pas une légère entreprise de démêler ce qu'il y a d'originaire et d'artificiel dans la nature actuelle de l'homme, et de bien connaître un état qui n'existe plus, qui n'a peut-être point existé, qui probablement n'existera jamais, et dont il est pourtant nécessaire d'avoir des notions justes pour bien juger de notre état présent. Il faudrait même plus de philosophie qu'on ne pense à celui qui entreprendrait de déterminer exactement les précautions à prendre pour faire sur ce sujet de solides observations ; et une bonne solution du problème suivant ne me paraîtrait pas indigne des Aristotes et des Plines de notre siècle. Quelles expériences seraient nécessaires pour parvenir à connaître l'homme naturel ; et quels sont les moyens de faire ces expériences au sein de la société ? Loin d'entreprendre de résoudre ce problème, je crois en avoir assez médité le sujet, pour oser répondre d'avance que les plus grands philosophes ne seront pas trop bons pour diriger ces expériences, ni les plus puissants ; concours auquel il n'est guère souverains pour les faire ; raisonnable de s'attendre surtout avec la persévérance ou plutôt la succession de lumières et de bonne volonté nécessaire de part et d'autre pour arriver au succès.

 

Discours sur l'origine et les fondements de l'Inégalité parmi les Hommes, Jean-Jacques Rousseau

 

Commentaire :

Jean-Jacques Rousseau cherche à comprendre l'origine de l'inégalité parmi les hommes. Il imagine ainsi un état de nature, originel. Mais attention, c'est un écueil souvent trouvé dans les copies : cet état originaire de nature pour Rousseau non seulement n'existe plus, mais surtout n'a "peut-être point existé". Il s'agit bien d'un état inventé et imaginé par Rousseau, pour mieux comprendre l'entrée de l'artificiel dans la vie humaine.

 

Vous serez également intéressés par :


-> "Leur vol, ils l'appellent culture" - Nietzsche

 

+ d'articles sur Jean-Jacques Rousseau :

  1.  3 sortes d'éducation, but et origines - Jean-Jacques Rousseau
  2.  Résumé du 1er livre du Contrat social de Rousseau
  3.  La Famille, la plus ancienne des sociétés - Rousseau
  4.  La plus utile et importante règle pour élever un enfant - Jean-Jacques Rousseau
  5.  La meilleure législation au monde ? La devise française ! - Rousseau
  6.  Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de démocratie ! - Jean-Jacques Rousseau

 

 


-> Culture générale : la Culture <-
-> Culture générale : les Inégalités <-

Annales de Sciences Po Bordeaux BAC+3 (entrée en 4e année)

L'entrée à BAC+3 de Sciences Po Bordeaux est possible en réussissant le concours qui réunit trois épreuves :

- une épreuve de culture générale (4h) : voir ci-dessous les annales
- une épreuve à option : histoire, géographie, droit public, sociologie, droit privé, civilisation chinoise, civilisation japonaise, civilisation russe, ethnologie anthropologie, gestion, ou économie
- une épreuve de langue vivante : compréhension, version, essai

Les annales du concours à BAC+3 sont disponibles sur le site de Sciences Po Bordeaux. Vous y trouverez notamment les autres sujets de langue que nous n'avons pas répertoriés : ici seuls les sujets d'anglais sont indiqués.

Les dernières années, les sujets comportent également un dossier de documents. Le sujet est une dissertation à partir des documents proposés.

Le concours BAC+3 vise une entrée en 4e année.

-> Annales de Sciences Po Bordeaux à BAC+0
 

>> Annales du concours Sciences Po Bordeaux BAC+3

Sujet Sciences Po Bordeaux 2018 (entrée en 4e année) :


Sujet Sciences Po Bordeaux 2017 (entrée en 4e année) :

Majeure Affaires internationales : En quoi les institutions sont-elles importantes pour le développement ?
Majeure Affaires internationales BIRD : Iran and Nuclear Proliferation
Majeure Carrières publiques :  Quel rôle pour l'Etat et les collectivités territoriales face aux défis environnementaux ?
Majeure Politique, société, communication : Les élites ont-elles perdu les peuples ?
Majeure Management de projets et organisations : Innover.

Sujet d'Anglais : Universal basic income is not a magic solution, but it could help millions - Anthony Painter The Guardian, Wednesday 4 January 2017


Sujet Sciences Po Bordeaux 2016 (entrée en 4e année) :

Majeure Affaires internationales : Les enjeux des migrations actuelles
Majeure Affaires internationales BIRD : China’s Rise and Its Consequences
Majeure Carrières publiques :  En France, peut-on dissocier citoyenneté et nationalité ?
Majeure Politique, société, communication : La société civile participe-t-elle de la démocratie ?
Majeure Management de projets et organisations : Le recours au mécénat pour financer des activités d’utilité sociale, voire de service public, est de plus en plus favorisé. En vous appuyant sur les documents proposés, vous analyserez les différents enjeux soulevés par cette évolution.

Sujet d'Anglais : Keep David Cameron's renegotiation in perspective - Feb 18th 2016, by BAGEHOT – adapted from The Economist

Sujet Sciences Po Bordeaux 2015 (entrée en 4e année) :

Majeure Affaires internationales
: Les pays émergents, de nouvelles puissances dans la mondialisation ?
Majeure Carrières publiques :  Les collectivités publiques peuvent‐elles garantir la sécurité ?
Majeure Politique, société, communication : Qui gouverne ?
Majeure Management de projets et organisations : La rentabilité

Sujet d'Anglais : Should we value extremism? - Mark Easton – bbc.co.uk – 13 May 2015

 

explosion nucléaire
"La catastrophe." était le sujet
de Sciences Po Bordeaux
entrée en 3e année en 2011

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2014 : Convaincre.

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2013 : L'argent

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2012 : L'intérêt général.

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2011 : La catastrophe.

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2010 : Changer la vie.

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2009 : Désobéir.

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2008 : L'âge

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2007 : L'urgence

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2006 : Le conflit a-t-il un sens ?

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2005 : La mémoire est-elle la force des peuples ?

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2004 : Les révolutions ont-elles un avenir ?

Sujet Sciences Po Bordeaux BAC+3 2003 : Nos sociétés ont-elles besoin de héros ?

 

-> Toutes les annales des Concours Sciences Po <-

Correction : La pluralité des cultures fait-elle obstacle à l’unité du genre humain ?

 

>> Définitions des termes du sujet

 

Vous consulterez à profit ces 3 définitions de la culture :

On en retiendra la 3e définition, celle qui se base sur l'allemand Kultur et l'anglais culture :

A. Ensemble des acquis littéraires, artistiques, artisanaux, techniques, scientifiques, des mœurs, des lois, des institutions, des coutumes, des traditions, des modes de pensée et de vie, des comportements et usages de toute nature, des rites, des mythes et des croyances qui constituent le patrimoine collectif et la personnalité d'un pays, d'un peuple ou d'un groupe de peuples, d'une nation.
B. Ensemble des valeurs, des références intellectuelles et artistiques communes à un groupe donné ; état de civilisation d'un groupe humain.

 

Quant au genre humain, il peut être défini ainsi : Ensemble des êtres humains sans distinction. Ce qui double alors le sens de l'unité du genre humain, pour insister sur ce lien entre tous les êtres humains.

 

 

>> Enjeu du sujet

 

Les ethnologues a fortiori, mais encore tout observateur peut se rendre compte de la diversité des cultures dans notre monde.

Tous les domaines semblent touchés par cette diversité : l'humour, le style vestimentaire, la façon de manger, ou plus généralement l'art, l'urbanisme, la religion.

En face de cette diversité se trouve un bloc monolithique, un lien indissociable, qui relie tous les êtres humains, et qui fait qu'un être humain est un être humain.

Comment concilier les deux ? La diversité des cultures empêche-t-elle de pouvoir penser un unique genre humain ?

 

>> Plan et développement

 

I. L'unité du genre humain serait supérieure à la pluralité des cultures

C'est dans cette visée que se développent d'une part l'intention de Kant, Projet de paix perpétuelle, et d'autre part celles de Fichte ou de Hegel.

 

II. Malgré une pluralité de cultures qui font l'essence de l'être humain

Dans Race et Histoire, Lévi-Strauss dénonce le "faux-évolutionnisme". Ce faux-évolutionnisme cache le danger de l'humanisme, qui voudrait faire de l'histoire du genre humain un ensemble guidé par des valeurs suprêmes, et donc universelles.

Lévi-Strauss dans ses ouvrages écrit notamment : "la civilisation mondiale ne saurait être autre chose que la coalition, à l'échelle mondiale, de cultures préservant chacune son originalité".

 

III. L'histoire du genre humain surpasse les différentes cultures qui la fondent, et il ne nous appartient pas de pouvoir la juger déjà

 

Raymond Aron dans Mémoires rappelle en effet "[L'histoire] piétine les cadavres des cultures aussi bien que ceux des hommes."

En outre, Charles Taylor dans Multiculturalisme nous invite à une certaine humilité : "nous sommes très loin de cet ultime horizon du haut duquel la valeur relative des différentes cultures pourrait être évidente"

 

-> Correction : Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté ?

-> Correction : FREUD, L’Avenir d’une illusion (1927)