Un peu de testicule au fond de nos sentiments – Diderot

« Il y a un peu de testicule au fond de nos sentiments les plus sublimes et de la tendresse la plus épurée »

Diderot, Lettre à Damilaville (1760)

Diderot

Une réflexion sur « Un peu de testicule au fond de nos sentiments – Diderot »

  1. Le titre est cocasse…Il y a peu signifie qu’il n’y a presque pas je ne vois pas le rapport avec la testostérone dans cette article en relation avec le genre masculin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.