Hong Kong appartient-il à la Chine ?

Hong Kong appartient-il à la Chine ?

L’actualité, à savoir les protestations d’une foule de deux millions d’habitants de Hong Kong contre un projet de loi sur l’extradition vers la Chine, conduit à se poser cette question :

Hong Kong fait-il partie de la Chine ?

Petite histoire de Hong Kong

Hong Kong, dont l’étymologie 香港 le décrit comme le port parfumé, est un territoire occupé depuis le néolithique.

Toutefois, il n’est le théâtre d’aucune histoire particulière jusqu’à la colonisation britannique.

L’Empire de Chine propose de céder ce territoire à l’Empire britannique pour une durée de 99 ans, à l’issue de la Première guerre de l’opium avec le traité de Nankin. Hong Kong devient donc britannique à partir de 1842… (jusqu’en 1997, mais ceci sera expliqué par la suite).

L’épisode de l’occupation japonaise dure de 1941 à 1945, et a pour conséquence de faire passer la population du pays de 1,6 million d’habitants à 600 000 habitants.

À partir des années 60, l’économie de Hong Kong se développe, et notamment la finance dans les années 70.

Le tournant : pourquoi Hong Kong est voué à faire partie de la Chine

La Chine avait donc donné, ou plutôt prêté (puisque c’était seulement pour une durée de 99 ans), Hong Kong à l’Empire britannique… jusqu’en 1997.

En avance et par anticipation de cette issue, la Chine et le Royaume-Uni ont fait une déclaration commune à l’ONU, signée le 19 décembre 1984.

Les conséquences et promesses de cette déclaration : la colonie de Hong Kong sera remise à la Chine en 1997. Toutefois, pour faciliter cette transition, sera mis en place ce que Deng Xiaoping (à la tête de la Chine) a appelé en 1997 « un pays, deux systèmes » pour 50 ans. C’est-à-dire que pendant seulement 50 ans (à partir de 1997), Hong Kong aura un statut particulier, et conservera : le capitalisme et son mode de vivre.

Conclusion :

  • Hong Kong fait partie de la Chine.
  • Il conserve toutefois son système particulier jusqu’en 2047.
  • À partir de 2047 et selon la législation, Hong Kong fera totalement partie de la Chine et il n’y aura plus de différence.

Pourquoi une partie de Hong Kong proteste aujourd’hui ?

Chaque année, ce destin de Hong Kong est la raison de manifestations massives.

Une partie de la population de Hong Kong veut réécrire cette histoire déjà tracée, pour conserver ses particularités.

L’objectif est au minimum de ralentir la transition de Hong Kong vers un territoire totalement chinois comme les autres. Mais il peut aller jusqu’à la sortie définitive de la Chine.

Le 18 juin 2019, Carrie Lam, chef de l’exécutif, a ajourné son projet de loi sur l’extradition vers la Chine. C’est une grande victoire pour les manifestants pro-Hong Kong, et à l’inverse un échec cuisant pour Beijing / Pékin, et son chef Xi Jinping, déjà fragilisés par la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.