20 règles pour bien présenter une copie

20 règles pour bien présenter une copie

Si un examen vise à contrôler des acquis, des connaissances, il n’en est pas moins essentiel de savoir bien présenter sa feuille d’examen.

Présentation d’un devoir :

  • 1. Les titres de plan ne doivent pas apparaître (par exemple, n’écrivez jamais de  » 1. A) B) 2. A) B) « 
  • 2. Il doit être quand même facile pour le correcteur de comprendre votre plan, la structure de votre devoir. Le mieux sera alors de rédiger votre idée (donc pas juste un titre, mais une phrase) et de bien la démarquer grâce à des retours à la ligne un alinéa.
  • 3. Pensez à écrire une transition entre chaque grande partie, une petite phrase qui explique le lien entre ce que vous avez expliqué précédemment et ce que vous allez écrire par la suite.

Écriture et graphie :

Soignez la présentation de Sciences Po augmente vos chances de réussite
Soignez la présentation de vos copies augmente vos chances de réussite à Sciences Po

  • 4. Soignez votre écriture, c’est particulièrement important : l’idéal est une écriture standard, sans fioritures, sans effets de manches, ni trop large ni trop étroite. Alignez-vous aux marges de gauche et de droite. Bien sûr, toujours des points et non des ronds (comme sur le i)
  • 5. Aucune rature : même l’effaceur, lorsque l’on réécrit dessus avec le stylo, fait des traces.

Orthographe, grammaire et expression :

  • 6. Écrivez toujours les accents, ne les oubliez pas. L’Académie française recommande l’accent sur les majuscules, même s’il y a débat entre les professeurs, mettez toujours les accents.
  • 7. Bannissez le langage familier, le jargon, les dialectes
  • 8. Bannissez toutes les formules vides de sens (exemple : « De tout temps les hommes »)
  • 9. Concernant la conjugaison, n’utilisez pas le futur.
  • 10. Utilisez un vocabulaire varié et adapté
  • 11. Bien sûr respecter les accords, notamment lorsque le COD est placé avant le verbe

Mise en forme :

  • 12. Soulignez les titres d’ouvrage, les titres de tableaux, les titres de film, de pièce de théâtre, de poèmes, les titres de sculpture.
    Souligner permet de rendre compte de l’italique qu’il faudrait si le texte était imprimé, mais comme l’italique n’est pas facile à reproduire, pour être sûr il est demandé de souligner dans les copies manuscrites. Vous pouvez vous permettre d’écrire en italique mais soulignez toujours, même si vous avez écrit en italique.
  • 13. Placez entre guillemets les titres d’articles (de journaux par exemple) seulement, et bien sûr les citations.
  • 14. Les abréviations suivent des règles précises en français. Par exemple l’abréviation de Monsieur s’écrit toujours M. et non Mr.
  • 15. Les nombres s’écrivent en toutes lettres, sauf pour les années ou les pourcentages.
  • 16. La césure des mots en fin de lignes obéit à quelques règles qu’il faut respecter (par exemple couper entre deux syllabes, ou deux consonnes identiques)
  • 17. Définissez les sigles la première fois que vous les utilisez pour pouvoir les employer en suite. Exemple : Union des républiques socialistes soviétiques (URSS)

Relisez-vous :

  • 18. Si tout se passe bien et qu’il vous reste du temps, vous pourrez vous relire. Corrigez ainsi toutes les fautes d’orthographes ou de grammaire que vous verrez.
  • 19. Soignez la présentation, en vérifiant que les titres ont été soulignés par exemple, en ayant bien indiqué le sujet, ainsi que le numéro de la question.
  • 20. Trouvez les passages qui sont illisibles, pour pouvoir mieux les réécrire, ou pour les éclaircir avec l’effaceur lorsqu’il s’agit de pâtés d’encre

Conseils pour réussir la Culture Générale à Sciences Po

4 thoughts on “20 règles pour bien présenter une copie

  1. Merci de votre réponse!
    Bon je pense que si l’occasion de se présente je ne pourrai pas résister à la tentation d’écrire un mot en russe… Bien que je ne pense pas que cela apporte véritablement quelque chose, d’un autre côté je me dis que le fait de connaître le terme dans la langue original prouve qu’on le maîtrise et on le comprend réellement.
    Bon je verrai bien dans 3 jours! 🙂

  2. @Eléonore :
    Bonjour,
    Tu as tout juste. On peut mettre écrire des termes ou des œuvres en langue originale, et ajouter la traduction si elle n’est pas évidente.
    Pour l’alphabet différent, effectivement cela risque de faire pédant comme tu dis, mais nous pensons que tu peux quand même écrire avec l’alphabet original si tu le souhaites.
    La question importante c’est : « est-ce que cela ajoute de la valeur à la copie, ou est-ce que cela permet de mieux transmettre une information » ? Une autre façon de se poser la question peut-être plus simple, c’est : « comment est-ce que ce serait écrit dans un manuel ou un livre d’histoire ? »

  3. Peut-on mettre des termes/oeuvres étrangers (avec leur traduction si elle n’est pas évidente?
    Pour un alphabet différent, peut on écrire les mots dans l’autre alphabet avec la transcription latine? (en l’occurrence en russe). D’un côté je me dis que ça fait toujours bien, mais de l’autre que c’est peut être un peu pédant et inutile

  4. Est-ce sur qu’on ne doit pas noter notre plan sur la copie? Dans L’école/La démocratie de David Ferrière il est conseillé de le noter …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.