Première Guerre mondiale : bilan et conséquences

Première Guerre mondiale : bilan et conséquences

Fiche histoire : Quelles sont les conséquences de la guerre

I. Bilan de la Première Guerre mondiale

A. Le bilan humain

1. L’impact démographique de la guerre
– les mots : 9 à 15 millions
pays les plus touchés (valeur absolue) : Rusie, Allemagne,
Autriche-Hongrie, France
valeur relative : morts/mobilisés France 15%, Serbie +1/3
– guerre + grippe espagnole
– blessés : + 30 millions dont +6 millions d’invalides
– déficit des naissances → «classes creuses»
– veuves 4 millions
– orphelins 8 millions
– déséquilibres de la population
femmes > hommes
→ célibat féminin, veuves blanches
vieillissement
– déficit de population active
Autriche-Hongrie 17 %
Allemagne : 15 %
France : 10 %
→ appel à l’immigration
2. Les anciens combattants
GB : 5,7 millions
France 8 millions
52 % population masculine adulte en 1920 (selon A. Prost)
40 % en 1939
→ Visibilité dans les sociétés de l’Entre-deux-guerres
Associations d’anciens combattants :
Stahlhelm : Casque d’acier (Allemagne)
Reichsbund (Allemagne)
Zentralverbrand (Autriche)
Association nationale des combattants (Ita)
Association nationale des mutilés (Ita)
British Legion (GB)
American Legion (USA)
Union nationale des combattants (France)
France : 3 millions membres d’associations (contre 8 millions de mobilisés)

B. L’impact économique et financier

1. Un bilan économique difficile à chiffrer
Régions détruites par les combats
« Zone rouge » / zone morte
Destructions appareil économique, flotte marchande GB
Coût ? 34 Mds franc-or pour la France ? 300 mds $ en tout ?
Reconversion en économie de paix
Difficultés : campagnes, emploi, renvoi des femmes
2. Impact financier
Financement de la guerre
Emprunts de la population → dette intérieure
Emprunts des États → dette extérieure
Inflation monétaire
La masse monétaire en circulation augmente
Encaisse métallique en baisse
→ dépréciation des monnaies – fin convertibilité en or et inflation des prix
Cercle vicieux après-guerre (France 1920’s, Allemagne 1923)

C. Les conséquences morales de la guerre

1. Le sentiment de décadence
Paul Valéry : « Nous autres civilisations, nous savons désormais que nous
sommes mortelles » La crise de l’esprit, 1919
Faillite de la culture
Crise du positivisme
Sentiment de faillite morale
Oswald Spengler écrit Le déclin de l’Occident en 1918-1922
Albert Demangeon rédige Le Déclin de l’Europe en 1920
2. Commémorer ou oublier ?
Dates et lieux significatifs
11 novembre
fête nationale, jour férié et chômé en France 1922
GB : Remembrance Day au cénotaphe de Whitehall (coquelicot à la
boutonnière, symbolisant le renouveau et la persistance de la vie)
Autres dates
4 novembre : Italie
25 avril : Australie
→ Culte civil et intégrateurs, cohésion de la nation
Cérémonies et monuments pour les « soldats inconnus »
Abbaye de Westminster en 1920
Arc de triomphe à Paris en 1920 (pris sur le champ de Verdun)
Autel de la Patrie à Rome en 1921
Tombe des inconnus à Arlington en Virginie
ossuaires, cimetières monuments aux morts
Commémorer une guerre perdue ?
– Allemagne : quel lieu ?
Eglise Saint-Paul de Francfort (rappel de 1848)
Cathédrale de Cologne (unité de la nation)
Nazis → monument de Tannenberg. En 1934 inhumation du maréchal Hindenburg
aux côtés de plusieurs soldats de la Grande Guerre.
Qui le soldat inconnu incarne-t-il ?
Pologne : des soldats dans plusieurs armées (Allemagne, Autriche, Russie)
Guerre 1920-1921 contre la Russie
Tchécoslovaquie : soldats de l’empire autrichien : vaincus mais
aboutissement du nationalisme d’existence
Enjeux mémoriels
États multiethniques : Tchécoslovaquie, Yougoslavie
Colonies
Oublier la guerre
les « Années folles »
The roaring twenties
Die goldenen zwanziger Jahre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.