Droits de l'homme - Vaclav Havel

Quelques mots sur Vaclav Havel avant tout.

En 1989, il participe à la "Révolution de velours" et en devient un leader. D'abord président de la République fédérale tchèque et slovaque, il se déclare opposé à la partition de son pays. Toutefois, il accepte la présidence de la République tchèque en janvier 1993.

En 1997, il publie Il est permis d'espérer, où il livre notamment cette réflexion sur les Droits de l'homme, et l' "ordre supérieur" dont dépendrait l'homme, et qui le rend moralement responsable.

 

L'esprit humain a compris dès les temps les plus reculés, bien avant que ne soit inventée l'expression "droits de l'homme", qu'un ordre supérieur de la vie, dont il est partie intégrante, lui impose un engagement particulier.

 

Cette citation peut être rapprochée du débat droit naturel / droit positif

 

La justice dissimule le courroux

Dans sa tragédie Venceslas en 1647, Jean de Rotrou fait dire :

 

La justice est souvent le masque du courroux.
 

 

Cette citation exprime combien la prétendue justice peut en verité dissimuler une bien autre réalité : la colère. La justice ne serait alors qu'un prétexte ?

Jean de Rotrou est un grand dramaturge du XVIIe siècle, dont 35 pièces de théâtre ont été retrouvées.

 

Cela est à rapprocher de la pratique primitive de la justice, qui consistait surtout en la vengeance, d'après nombre d'auteurs contractualistes. (auteurs contractualistes : auteurs de la théorie du contrat social)

Ou encore des diverses représentations religieuses de la vengeance divine poursuivant le crime.

 

-> Culture générale : la Justice <-