Citations sur la Justice

Un recueil de citations sur la Justice selon un ordre chronologique.

Vous trouverez d'abord les citations de l'époque ancienne sur la Justice, puis de l'époque moderne, et enfin de l'époque contemporaine.

 

>> Citations anciennes sur la Justice

 

« Une justice inspirée par la pitié porte préjudice aux victimes. » - Le Talmud

 

« La justice élève les nations, et le péché rend les peuples misérables. » - La Bible

 

« La guerre qui est nécessaire est juste, et bénies soient les armes là où il n’est plus de recours que par elles. » Tite-Live.

 

« J’ai dit précédemment que commettre l’injustice était un plus grand mal que la subir » Platon, Gorgias

 

« La justice n’existe que quand les hommes sont aussi liés par la loi » Aristote, Ethique à Nicomaque

 

« La justice relève du juste milieu, tandis que l’injustice relève des extrêmes. » Aristote, Ethique à Nicomaque

 

>> Citations modernes sur la Justice

 

« Les lois se maintiennent en crédit non parce qu’elles sont justes, mais parce qu’elles sont lois. C’est le

fondement mystique de leur autorité. » Michel de Montaigne

 

« Car la force est juste quand elle est nécessaire. » Nicolas Machiavel

 

« Il y a de bonnes lois là où il y a de bonnes armes. » Nicolas Machiavel

 

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » - Blaise Pascal

 

« Plaisante justice qu’une rivière borne ! Vérité au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà. » Blaise Pascal, Pensées

 

« L’amour de la justice n’est, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l’injustice » - La Rochefoucauld, Maximes

 

« Un jugement trop prompt est souvent sans justice. » - Voltaire, Catalina

 

« La loi naturelle est l’instinct qui nous fait sentir la justice. » - Voltaire, Dictionnaire philosophique

 

« Est juste toute action dont la maxime permet à la liberté de chacun de s’accorder avec celle de tous. » - Emmanuel Kant

 

« Toute justice vient de Dieu, lui seul en est la source ; mais si nous savions la recevoir de si haut, nous n’aurions besoin ni de gouvernement ni de lois. » Rousseau, Du contrat social

 

« Les peuples ne jugent pas comme les cours judiciaires : ils ne rendent point de sentences, ils lancent la

foudre ; ils ne condamnent pas les rois, ils les replongent dans le néant ; et cette justice vaut bien celle des

tribunaux. » Robespierre.

 

>> Citations contemporaines sur la Justice

« Il se passera du temps encore avant que la justice des hommes ait fait sa

jonction avec la justice. » - Victor Hugo, L'homme qui rit (1869)

 

« La vision de la justice est le plaisir de Dieu seul. » Arthur Rimbaud, Une saison en enfer (1873)

 

« L'homme juste produit la justice hors de lui parce qu'il porte la justice en lui. » - Alain

 

« Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier.  » - Martin Luther King, Lettre

 

« Le droit est ce qui est bon pour le peuple allemand. » Hitler

 

« La vengeance déguisée en justice, c'est notre plus affreuse grimace... » François Mauriac dans la revue l'Express (1957)

 

« Ce qu'il y a de plus horrible au monde, c'est la justice séparée de la charité.  » - François Mauriac, L'affaire Favre-Bulle

 

>> Citations bonus sur la Justice (à ne pas placer dans la copie ;))

 

« La justice est gratuite. Heureusement, elle n'est pas obligatoire.  » Jules Renard

 

« La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe. » Michel Audiard

 

-> Culture générale : la Justice <-

-> Les citations de Culture générale <-

 

Fiche sur la Justice : définitions, statistiques et histoire

Une petite fiche sur la justice pour vous aider dans vos révisions.

 

L'étymologie de la Justice peut remonter au latin jus : "droit"

 

>> Définitions : 2 sens

Institutionnel : institution judiciaire (tribunaux, conseils, juges...)

Moral : ce qui est juste selon des valeurs éthiques, ce qui est légitime

 

Pour saisir la différence, comprenez que le sens "Institutionnel" renvoie au concret, ce qui est légal, ce qui applique la justice aujourd'hui. Le sens "Moral" renvoie à une idéologie, ce qui devrait être.

 

-> Voir les définitions de la justice (article complet)

 

>> Histoire

 

 1790 : institution des juges de paix, création d'un tribunal de cassation et de tribunaux d'appel

 1804 : Cour de cassation, cours d'appel

 1806 : 1er conseil des prud'hommes

 1810 : cours d'assises

 1912 : loi créant les tribunaux pour enfants

 1953 : tribunal administratif

 1958 : (Ve République) Haute cour de Justice - Conseil constitutionnel - tribunal d'instance, suppression du juge de paix - tribunal de grande instance

 1979 : généralisation des conseils de prud'hommes

 1987 : cours administratives d'appel

 1987 : 1er procès filmé (jugeant le nazi Klaus Barbie) suite à la loi Badinter de 1985

 

 

>> Statistiques en 2018

 

8,72 milliards d'euros sont consacrés à la justice par l'Etat en 2018

Près de 85 000 personnes travaillent au ministère de la justice en 2018

Un peu plus de 2 600 000 décisions ont été mises en matière civile et commerciale, et près de 250 000 affaires réglées par les juridictions administratices. Tout cela en 2017.

Quant à la justice pénale, il y a eu près d'1 million de condamnations (taux de réponse pénale : 87,6%) : parmi lesquels, 2 212 crimes exactement.

Il existe 183 établissements pénitentiaires pour près de 60 000 places.

 

 

 

>> Statistiques jusqu'à 2011

 

Personnes sous écrou en France (2011) selon le Ministère de la Justice :

74108 personnes = 8846 écroués non détenus + 65262 écroués detenus

 

Budget de la justice en 2011 :

7,14 milliards d'euros

 

Agents travaillant pour le ministère de la Justice en 2011 :

76 025 agents

 

Etablissements pénitentiaires en 2010 :

189 établissements

 

Places de prison en 2010 :

56358 places

 

 

Cet article vous intéressera aussi :

-> Citations sur la justice

 

-> Culture générale : la Justice <-

La souveraineté et l'intérêt public - Charron

Pierre Charron, au XVIe siècle, propose une définition de la souveraineté proche de celle de Jean Bodin.

Ainsi, dans De la Sagesse, Pierre Charron soutient que la souveraineté est une :

 

Puissance perpétuelle et absolue, sans restriction de temps ou de condition : (...) la souveraineté est dite telle et absolue, pour ce qu'elle n'est sujette à aucunes lois humaines ni siennes propres.

Pierre Charron, De la Sagesse, I, 49

 

Ainsi, la souveraineté est véritablement au sommet de la pyramide du pouvoir. Aucune loi ne s'applique contre elle. On pourrait nuancer ce propos et faire voir que la loi divine, à cette époque importante pour un théologien comme Pierre Charron, est encore plus puissante et contraint la souveraineté. De plus, cette dernière reste ordonnée à la raison.

Pour alimenter la réflexion sur les révolutions potentielles de la part du peuple, il est intéressant d'observer que Pierre Charron dans le même ouvrage propose ou du moins essaie de concilier l'intérêt public et la morale. A cette fin, on doit pouvoir utiliser de "mauvais moyens" dans le cas où on aboutirait à un résultat meilleur et plus important.

Ainsi :

On est contraint de se servir et user de mauvais moyens, pour éviter et sortir d'un plus grand mal, ou pour parvenir à une bonne fin : tellement qu'il faut quelquefois légitimer et autoriser non seulement les choses qui ne sont point bonnes mais encore les mauvaises comme si pour être bon il fallait quelquefois être un peu méchant. Et ceci se voit partout en la police, justice, vérité, religion.

Pierre Charron, De la Sagesse, I, 37

Ne peut-on pas, dès lors et au nom de l'intérêt de l'Etat, réfréner une révolution en devenir par des moyens plus cruels ?