La justice au Moyen-Âge entre le Xe et le XIIIe siècles

La justice au Moyen-Âge entre le Xe et le XIIIe siècles

Entre le Xe et le XIIe siècles la est exercée par les cours
locales : le comté avait un tribunal mais également les religieux et
réglaient leurs propres affaires dans leur territoire.

Cours judiciaires : seigneuries, laïques (comtes et ducs) et religieuses
(évêques)

Inconvénients de cette justice morcelée : les lois n’étaient pas les
mêmes dans tout le royaume et le jugement était inégal.

A partir de Louis IX il est possible d’avoir recours au roi pour
n’importe quel citoyen du royaume. Cette justice est efficace : Louis IX
entend de nombreuses affaires. Il crée même le parlement de Paris et
instaure une certaine équité. Pour cela plusieurs affaires retentissantes
:

Procès en 1259 d’Enguerrand de Coucy : Enguerrand de Coucy rencontre
trois chevaliers en train de chasser dans sa forêt. Il les arrête et les
fait pendre. Les familles des trois chevaliers s’insurgent et portent un
recours au roi. Un grand procès a lieu, et une grande enquête est menée.
Le roi juge Enguerrand de Curcy sévèrement et fait preuve
d’autorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.