1 principe pour une excellente note aux Questions contemporaines

1 principe pour une excellente note aux Questions contemporaines

Bientôt le Concours commun des IEP, avec une épreuve tout à fait
particulière : Question contemporaines.

De quoi faut-il parler dans une dissertation de Questions contemporaines
? Quelles références faut-il utiliser dans une épreuve de Questions
contemporaines ?

Comment avoir une bonne note en dissertation Questions contemporaines

Chaque année les
thèmes
sont donnés. Par exemple en 2013 : Science et Justice.

Avant tout, l’épreuve interroge sur des notions contemporaines.
L’objectif, pour produire le meilleur devoir possible, est donc d’utiliser
des notions contemporaines. C’est-à-dire des auteurs
contemporains, des données contemporaines, des découvertes contemporaines,
des sondages contemporains.

Que veut dire contemporain ? Concrètement, on peut estimer une donnée
comme « contemporaine » pour Sciences Po si elle est parue entre 1850 et
aujourd’hui, grosso modo.

Il existe une série de « philosophes » contemporains connus, si l’on peut
les appeler ainsi, parlons plutôt d’analystes : Alain Finkielkraut,
Emmanuel Levinas, Jean-Paul Sartre, Michel Foucault, Luc Ferry, Gilles
Deleuze, Martin Heidegger, Edmund Husserl, etc.

De même vous pouvez prendre chaque thème et en retirer des personnalités
contemporaines connues : par exemple en science, des scientifiques
contemporains, en justice des juristes actuels reconnus, vous avez saisi
l’idée.

Avec un tel principe, vous vous assurez la moitié de la note. Plus vous serez dans la réflexion contemporaine, plus vous
approcherez de l’épreuve et des attentes du correcteur, et
donc mieux vous réussirez votre concours Sciences Po !

Martin Heidegger

Martin Heidegger est né en 1889 et est mort en 1976

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.