Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Tout comprendre à la politique

->  L'appli Intégrer Sciences Po est disponible sur le Play Store

 

Citations sur le Secret

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 12 décembre 2018

>> Citations sur le Secret de l'époque ancienne

 

« Le Seigneur ne fait rien sans en révéler le secret à ses serviteurs les prophètes. » - Amos (3, 7)

 

« Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais il est honorable de révéler et de publier les œuvres de Dieu. » - Tobie (12,6)

 

« Si ton ami te confie un secret, ton premier devoir est de garder le silence. » - Ménandre, Les fragments (IVe s. av. J.-C.)

 

« Il y a plus de peine à garder un secret qu'à tenir un charbon ardent dans sa bouche. » - Socrate (470/469 av. J.-C. - 399 av. J.-C.)

 

« l'homme qui se suffit à soi-même aurait donc besoin d'amitié pour apprendre à se connaître soi-même. » - Aristote, La Grande Morale (livre qui lui est attribué) (384 av. J.-C. - 322 av. J.-C.)

 

« Et ne t'ouvre pas de même à tous tes amis de tes projets : sur le nombre, bien peu gardent un cœur fidèle. » - Théognis, Dits à Cyrnos (73)

 

« Ce qu’il y a dans l’homme, nul ne le connaît, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ; de même ce qui est en Dieu, nul ne le connaît, sinon l’Esprit de Dieu. » - Saint Paul (1 Co 2, 11) (début du Ier siècle - 67/68)

 

« Vis caché » - Epicure

 

« Celui qui a le premier avancé cette maxime : Cache ta vie, n'a pas voulu lui-même rester ignoré. » - Plutarque, Oeuvres morales - Tome V (Ier-IIe siècle)

 

« Qui ne sait dissimuler ne sait pas régner. » - Louis XI (1423 - 1483)

 

>> Citation sur le Secret de l'époque moderne

 

« c'est moy que je peins » - Michel de Montaigne, Au lecteur, Les Essais I (1580)

« C'est un secret qui m'importerait fort, S'il était découvert ; mais à votre prudence Je puis le confier avec toute assurance » - Molière, Les Précieuses Ridicules (1659)

 

« N’est-ce pas un défaut commun à tous les hommes de confier à autrui les desseins qu’ils devraient tenir secrets ? Ce sera donc un gouvernement violent que celui qui refusera aux citoyens la liberté d’exprimer et d’enseigner leurs opinions » - Spinoza, Traité théologico-politique - Chapitre XX (1670)

 

« Il n'est point de secrets que le temps ne révèle. » - Jean Racine, Britannicus (1670)

 

« Un secret est semblable à une couronne que l'on ne doit porter que soi-même. » - William de Britaine, La prudence humaine (1689)

 

« Secret - Il vaut mieux le souffrir que de le dévoiler. » - Nicolas Boileau, Satire X, Les femmes (1693)

 

« Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise. » - Voltaire (1694 - 1778)

 

« L'habitude du secret est donc une qualité nécessaire à un ministre. » - Antoine Pecquet, Discours sur l'art de négocier, 1737

 

« Il en est d'un secret comme d'un trésor ; il est à demi découvert, quand on sait qu'il est caché. » - Jean Baptiste Blanchard, Les maximes de l'honnête homme (1772)

 

>> Citations sur le Secret de l'époque contemporaine

 

 

« Il n'y a qu'un secret pour mener le monde, c'est d'être fort. » - Napoléon Bonaparte, Le manuscrit de Sainte-Hélène (1821)

 

« On ne se confie qu'à un ami : mais peut-on répondre qu'il ne cessera jamais de l'être ? Si je confie un secret à une personne, parce que je la crois mon amie, elle se croira également autorisée à le réveler à un tiers qu'elle considère comme son ami ; celui-ci le révèlera à un quatrième, et voilà le secret bientôt connu de tous. » - Jean-Jacques Rousseau, Les pensées d'un esprit droit (1826)

 

« Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables. » - Charles Baudelaire, Du Vin et du haschisch (1821 - 1867)

 

« Mieux vaut savoir se taire que de dire inutilement une vérité désagréable. » - Diane de Beausacq, La civilité non puérile, mais honnête (1863)

 

« Toute existence personnelle se fonde sur le secret, et peut-être est-ce en partie sur cela que l'homme civilisé s'énerve tant pour que le secret de la vie privée soit respecté. » - Anton Tchekhov, La Dame au petit chien, (1899)

 

« [Le Renard au Petit Prince :] Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d'un secret » - Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince (1943)

 

« On ne peut penser librement que si l'on a la faculté de cacher absolument sa pensée. » - Gaston Bachelard, Le Rationalisme appliqué (1949)

 

« Il y a le mystère et il y a le secret. » - Jankélévitch, Debussy et le mystère de l'instant (1903 - 1985)

 

« Qu'est-ce qu'un homme ? Un misérable petit tas de secrets. » - Malraux, Antimémoires (1967)

 

« La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache. » - Malraux, Antimémoires (1967)

 

« Le secret autorise l'emploi de moyens inavouables qui, en retour, exigent le secret. » - Alain Dewerpe, Espion: Une anthropologie historique du secret d'État contemporain (1994)

 

-> Culture générale : le Secret <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : secret, citations, citations sur le secret, sciences po, iep, thème, 2019, thèmes 2019, le secret, époques, aristote, socrate, bible, montaigne, auteurs, phrase, phrases célèbres, expressions - aucun commentaire


Le Secret - Les Anges et la Grâce - St Thomas d'Aquin

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 03 septembre 2018

Le secret est particulièrement présent dans les religions.

On y parle plutôt du mystère.

Cette réflexion sur "qu'est-ce que les anges savent vraiment ? Connaissent-ils tous les secrets et tous les mystères de Dieu ?" est l'occasion de percer dans cette bulle religieuse pour mieux comprendre le rôle qu'y joue le secret.

Le secret est ainsi par son caractère religieux un fondement de nos sociétés et du politique, de même que de la philosophie humaine.

 

Nous avons marqué en gras les passages importants.

 

Article 5 — Les anges connaissent-ils tous les mystères de la grâce ?

 

Objections :

1. Il semble que les anges connaissent les mystères de la grâce. Car, entre les mystères, le plus éminent est celui de l’Incarnation. Or les anges l’ont connu dès le commencement. S. Augustin dit en effet : “ Ce mystère a été caché en Dieu pendant tous les siècles, mais non sans être connu des principautés et des puissances célestes. ” S. Paul dit aussi (1 Tm 3, 16) : “ Ce grand mystère de la piété est apparu aux anges. ” Les anges connaissent donc les mystères de la grâce.

2. Les raisons de tous les mystères de la grâce sont contenues dans la sagesse divine. Or, les anges voient la sagesse même de Dieu, qui est son essence. Ils connaissent donc les mystères de la grâce.

3. Denys dit que les prophètes sont instruits par les anges. Or, les prophètes ont connu les mystères de la grâce, car il est dit dans Amos (3, 7) : “ Le Seigneur ne fait rien sans en révéler le secret à ses serviteurs les prophètes. ” Les anges connaissent donc les mystères de la grâce.



En sens contraire, nul n’apprend ce qu’il connaît déjà. Or les anges, même les plus élevés, cherchent à connaître les mystères de la grâce et les apprennent. Denys dit en effet que l’Écriture nous montre “ quelques-unes de ces essences célestes interrogeant Jésus lui-même et apprenant de lui ce qu’il a fait pour nous, et Jésus les enseignant sans intermédiaire ”, comme on le voit dans Isaïe (63, 1), où les anges demandent : “ Qui est donc celui-ci, qui vient d’Edom ? ” et où Jésus leur répond : “ Moi, qui annonce la justice. ” Les anges ne connaissent donc pas les mystères de la grâce.

Réponse :

Il y a chez les anges deux sortes de connaissances : D’abord, une connaissance naturelle, selon laquelle ils connaissent les choses soit par leur essence, soit par des espèces innées. Les anges ne peuvent connaître de cette manière les mystères de la grâce. Ces mystères dépendent de la pure volonté de Dieu, et si un ange ne peut connaître les pensées d’un autre ange quand elles dépendent de sa volonté, il peut encore moins connaître ce qui dépend de la seule volonté divine. C’est le raisonnement que tient S. Paul (1 Co 2, 11) : “ Ce qu’il y a dans l’homme, nul ne le connaît, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ; de même ce qui est en Dieu, nul ne le connaît, sinon l’Esprit de Dieu. ”

L’autre connaissance des anges est celle qui les rend bienheureux, et par laquelle ils voient le Verbe et les choses dans le Verbe. Cette vision leur fait connaître les mystères de la grâce, non dans leur totalité ni à tous également, mais selon qu’il a plu à Dieu de les leur révéler, comme le dit l’Apôtre (1 Co 2, 10) : “ Dieu nous a révélé ces choses par son Esprit. ” Ainsi cependant, les anges supérieurs, qui contemplent d’un regard plus pénétrant la sagesse divine, connaissent dans la vision même de Dieu des mystères plus nombreux et plus profonds, qu’ils manifestent aux anges inférieurs en les illuminant. Et même parmi les mystères, il en est qu’ils ont connus dès leur création, et d’autres dont ils ne sont instruits que dans la suite, selon les exigences de leur mission.

Solutions :

1. On peut parler du mystère de l’Incarnation de deux façons. En un sens général, il a été révélé à tous les anges dès le principe de leur béatitude ; car ce mystère est le principe général auquel tous leurs offices sont ordonnés, comme le dit S. Paul (He 1, 14) : “ Tous sont des esprits en service, envoyés comme serviteurs pour le bien de ceux qui doivent recevoir l’héritage du salut. ” Or, ce salut s’opère par le mystère de l’Incarnation : il fallait donc que tous les anges en fussent instruits d’une manière générale dès le début.

Nous pouvons aussi considérer les conditions spéciales de la réalisation des mystères. En ce sens, il n’est pas vrai que tous les anges aient été instruits de tout dès le début ; et même les anges supérieurs ont par la suite appris certaines choses à ce sujet, comme en fait foi le passage de Denys que nous avons cité.

2. Bien que les anges bienheureux contemplent la sagesse divine, ils ne la comprennent pas totalement. Il n’est donc pas nécessaire qu’ils connaissent tout ce qui s’y cache.

3. Tout ce que les prophètes ont connu par révélation divine du mystère de la grâce a été révélé de façon bien plus excellente encore aux anges. Mais, quoique Dieu ait révélé d’une manière générale aux prophètes ce qu’il devait accomplir pour le salut du genre humain, les Apôtres ont connu à ce sujet des précisions que les prophètes n’avaient pas connues. C’est ce que dit S. Paul aux Éphésiens (3, 4) : “ En me lisant, vous pouvez voir l’intelligence que j’ai du mystère du Christ, qui n’a pas été dévoilé aux autres générations aussi clairement qu’il a été révélé maintenant à ses saints Apôtres. ” D’ailleurs, même parmi les prophètes, les derniers ont connu des choses qui n’avaient pas été connues des premiers selon cette parole du Psaume (119, 100) : “ J’ai plus d’intelligence que les vieillards. ” Et S. Grégoire dit que la connaissance des choses divines a progressé à travers les siècles.

 

St Thomas d'Aquin prend surtout pour expliquer les mystères de Dieu un mystère particulier, peut-être le plus grand : celui de l'incarnation. C'est Dieu qui se fait homme, Dieu qui prend chair, en la personne de Jésus. Cela éclairci, revenons au secret.

St Thomas d'Aquin rejoint une thèse progressiste à la toute fin en accord avec St Grégoire : l'humanité progresse, en ce qu'elle connait de mieux en mieux les mystères de Dieu. Un exemple très simple est justement celui de l'ouvrage de St Thomas d'Aquin, qui fait progresser la connaissance des choses divines par son esprit de raisonnement et grâce aux paroles des pères de l'Eglise.

Le secret est ainsi voué à se réduire, il est de plus en plus éclairci.

 

-> Citations sur le Secret

 

 

-> Culture générale : le Secret <-

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : secret, st thomas d'aquin, religion, saints, culture générale, le secret, mystère, progression - aucun commentaire