Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Correction Sciences Po BORDEAUX 2019

 

Enrichir son Vocabulaire pour Briller avec les Mots - Liste 5

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 septembre 2014

A partir d'un nom, on peut comprendre un adjectif, un qualificatif, un surnom, un autre nom, etc.

C'est pourquoi nous avons coutume d'écrire 1 mot connu = 10 mots compris !

Cette liste ne déroge pas à la règle, et succède dignement aux quatre précédentes que vous pouvez retrouvez dès maintenant, si vous avez un trou de mémoire :

  1. Enrichir son Vocabulaire pour Briller avec les Mots
  2. Enrichir son Vocabulaire pour Briller avec les Mots - Liste 2
  3. Enrichir son Vocabulaire pour Briller avec les Mots - Liste 3
  4. Enrichir son Vocabulaire pour Briller avec les Mots - Liste 4

 

Après cette analepse (oui il vous tarde de découvrir le sens de ce mot, patience) à la mode internet, nous vous offrons cette fois un cocktail de banquet, de fortes personnalités, et de smartphones.

Hobereau
Mesdames et Messieurs, vous avez la chance
d'être observés par un hobereau.
  1. agapes : repas offert aux pauvres par les parents en l'honneur d'un défunt.
  2. algarade : attaque militaire brusque pour effrayer ; altercation vive et soudaine
  3. analepse : figure de style, flashback en littérature
  4. expédient : adjectif - qui convient, opportun, utile.
  5. expédient : nom - moyen de fortune, peu honnête ou dans d'autres cas ingénieux, auquel on recourt pour résoudre une difficulté
  6. hypostasier : prêter une réalité à une pure abstraction
  7. hobereau : petit faucon gris-bleu ; gentilhomme campagnard de petite noblesse
  8. idiosyncrasie : façon de réagir, tempérament propre à chacun
  9. interlope : suspect, louche
  10. janissaire : soldat d'élite de l'infanterie turque qui protégeait le sultan ; garde du corps
  11. mors : appareil qui se place dans la bouche du cheval pour le gouverner ; Prendre le mors aux dents - céder soudain à ses impulsions
  12. ontologie : étude des propriétés générales de l'être
  13. paralogisme : raisonnement faux, dont l'erreur, contrairement au sophisme, est involontaire.
  14. peccabilité : susceptible de pécher
  15. pédologique : qui étudie les sols
  16. pélagianisme : doctrine de Pélage, qui soutenait que l'homme pouvait assurer son salut par ses seuls mérites
  17. ratiociner : raisonner de façon trop abstraite; se perdre en considérations interminables
  18. subsumer : Ranger un cas d’espèce sous un concept plus général. (Par exemple, "Smartphone" subsume "iPhone" et "Galaxy Note")
  19. thétique : qui se rapporte à une thèse ; existentiel - conscience thétique : conscience qui pose son être comme existant
  20. tracassier : qui ne peut tenir en place ; qui fait des tracas à autrui

 

 

-> Tout pour Enrichir son Vocabulaire <-

 

 

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : Enrichir, vocabulaire, liste de mots, notions, élargir, apprendre, nouveaux mots, expressions, langage, approfondir, enrichir son vocabulaire, liste, hobereau, interlope, hypostasier, définitions - 4 commentaires


Définition de la Famille

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 11 septembre 2014

La famille est le thème choisi pour le concours IEP d'entrée en 1ère année 2015.

 

Etymologie de la "Famille" :


La famille désignait à la fin du Moyen-Âge
des personnes habitant sous le même toit.

1. famulus en latin désignait le « serviteur »

2. familia, issu de famulus, en vint à désigner une réunion de serviteurs, d'esclaves appartenant à un seul individu ou attachés à un service public

3. familia a pris pour sens "personnes habitant sous le même toit" notamment au XIVe siècle.

4. Le terme de famille est étendu, par exemple chez Guez de Balzac en 1658, à un ensemble de personnes présentant des caractères communs.

 

Définitions actuelles de la "Famille" :

 

Définition générale de la famille :

Groupe constitué par des familles (branches) et des individus apparentés par des alliances, par le sang, descendant d'ancêtres communs.

 

Définition en droit de la famille :

Institution juridique qui groupe des personnes unies par les liens du mariage, par les liens du sang, éventuellement, en vertu d'un pacte, par des liens d'adoption.

 

Définition minimale de la famille :

Ensemble constitué par un couple de parents et leurs enfants.

 

Définition de la famille, au sens figuré :

Ensemble d'individus apparentés par des similitudes dans les croyances, l'idéologie, le tempérament, la technique artistique.

 

Définitions du Dictionnaire de l'Académie française :

 

Le Dictionnaire de l'Académie française (9e édition) distingue 2 sens majeurs :

I. Ensemble de personnes unies par l'hérédité ou par alliance

II. (en sciences) Ensemble d'êtres et de choses présentant des caractères communs

 

Commentaire :

Les définitions du Dictionnaire de l'Académie française semblent le meilleur point de départ pour donner sens au terme de "famille".

Ce sont des définitions générales, (bien que détaillées dans la définition complète), et par conséquent les plus flexibles, ce qui est le plus à même de rendre compte des changements progressifs du concept dans la société actuelle, où la "famille" traditionnelle est de plus en plus remplacée par de nouvelles formes de parenté ou de liens.

Il est intéressant de voir que la famille, aujourd'hui sacralisée dans la forme qu'elle a prise en Europe durant l'époque moderne, (père, mère, enfants) dérive en fait du mot serviteur, donc une personne justement différente des membres de la famille entendue comme famille de sang, ou par alliances. Le serviteur par définition est l'intrus de la famille, l'exclus de la famille, toujours au sens de la famille de sang. On imagine mal en effet comment un esclave pourrait être frère de sang avec son maître.

C'est plutôt par la notion de domicile, de toit, que s'est construit le sens de "famille" : dès lors, la "famille" est à relier directement à la notion de foyer.

C'est comme si dans l'étymologie même du mot famille, la famille de cœur, la communauté de vie, l'avait emporté sur la famille de sang, pourtant valorisée jusqu'à aujourd'hui, bien qu'un mouvement général de dénucléarisation de la famille semble désormais faire droit de nouveau à ce sens médiéval de la famille.

(Famille nucléaire : famille fondée sur le couple)

 

-> Tous les cours sur la Famille

Classé dans : Culture Générale, IEP Régions - Mots clés : famille, définition, IEP, 2015, culture générale, questions contemporaines, étymologie, sens, définitions, terme, notion, langage, français, évolution - 2 commentaires


Corrigés : Le langage n'est-il qu'un outil ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 17 juin 2013

Le langage n'est-il qu'un outil ? Essayons d'exprimer avec cet outil si utile, le langage, une réponse à ce problème en apparence. Il s'agissait d'un des trois sujets du bac de philosophie en 2013 série L.


>> Analyse du sujet - correction Le langage n'est-il qu'un outil ?

Ferdinand de Saussure
Ferdinand de Saussure est un pionnier
de la réflexion sur le langage

Langage : Faculté que les hommes possèdent d'exprimer leur pensée et de communiquer entre eux au moyen d'un système de signes conventionnels vocaux et/ou graphiques constituant une langue; p. méton. le langage comme réalisation de cette faculté.

n'est-il : appelle directement un plan dialectique, avec I. II. et III.

qu'un : seulement

outil : En l'occurrence : Moyen; ce qui permet d'obtenir un résultat, d'agir sur quelque chose. Sens premier : Objet fabriqué, utilisé manuellement, doté d'une forme et de propriétés physiques adaptées à un procès de production déterminé et permettant de transformer l'objet de travail selon un but fixé.

Les notions - en particulier les deux importantes, langage et outils - doivent être travaillées, et interrogées. Il faudra revoir ce que signifie vraiment langage et outil.


>> Problématique du sujet - correction Le langage n'est-il qu'un outil ?


Il faut se demander : pourquoi me pose-t-on cette question ? Quel est l'intérêt du sujet ?
Le langage est-il seulement un outil, n'est-il rien d'autre ? Le langage ne sert-il qu'à se faire comprendre ? Le langage est-ce uniquement un moyen ou est-ce plus qu'un moyen ?


>> Plan correction de Le langage n'est-il qu'un outil ?


I. Le langage est un outil utile à l'homme
II. Le langage est davantage encore, et a une nature plus grande que le simple outil
III. Le langage, parce qu'il est un moyen inédit, devient immédiatement dans la nature de l'homme



-> 2e sujet bac L philo 2013 : Le langage n'est-il qu'un outil ? <-
-> Sujets et corrigés du bac philosophie en 2013 <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : langage, outil, bac 2013, philosophie, sujets, correction, corrigés, bac philo, culture générale - Aucun commentaire