Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Correction Sciences Po BORDEAUX 2019

 

Chronologie sur l'économie

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 19 décembre 2018

 

 

>> Chronologie sur l'économie comme science politique

 

IIIe siècle av. J-C : Aristote propose déjà une réflexion sur les sources de la monnaie, la valeur marchande et sur les échanges commerciaux. (Ethique à Nicomaque, et La Politique)

1615 : Traité de l'économie politique de Antoine de Montchrestien.

1760 : Les physiocrates font de la propriété foncière et de l'agriculture les deux véritables sources de la richesse.

1776 : Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations d'Adam Smith

1867 : Marx publie le premier livre du Capital

1936 : Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie de John Maynard Keynes

1976 : Milton Friedman, créateur du mouvement monétariste, reçoit le "prix Nobel" de l'économie.

 

>> Les auteurs économistes

 

-> Voir l'article dédié : les auteurs économistes

-> Résumé de La Richesse des nations - Adam Smith

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : chronologie, économie, iep, science politique, science économique, politique économique, économie politique, marx, keynes, friedman, smith, montchrestien, physiocrates - Aucun commentaire


La politique sociale

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 décembre 2018

La politique sociale est étroitement liée à la notion d'Etat-providence.

 

>> Qu'est-ce que l'Etat providence ?

 

Deux éléments fondent l'Etat providence :

  1. Les idées économiques de John Maynard Keynes.
  2. Le principe social de solidarité

 

Dans Du travail pour tous dans une société libre, W. H. Beveridge, un des penseurs et fondateurs de l'Etat-providence, rappelle que le capitalisme peut se conjuguer avec la solidarité.

 

Richard Musgrave, théoricien de l'Etat providence, dans The Theory of Public Finance attribue trois missions à l'Etat :

  1. La fonction d’allocation des ressources : dépenses pour la collectivité
  2. La fonction de redistribution des revenus : diminuer les inégalités + efficacité économique (Keynes)
  3. La fonction de stabilisation de la conjoncture : lutter contre les déséquilibres économiques

 

 

>> Couvrir les risques

 

-> Pauvreté et richesse : définitions et chronologie

 

Deux institutions se chargent de couvrir les risques :

  1. Dans le domaine de la santé, de la famille et de la vieillesse, il s'agit de la Sécurité sociale (1946)
  2. Dans le domaine du travail, il s'agit de Pôle emploi (2009)

 

Ces institutions sont complétées par des dispositifs tels que :

  1. Le RSA (2009), qui remplace le RMI (1988)
  2. La Protection universelle maladie (PUMA, 2016), anciennement couverture maladie universelle (CMU)

 

>> Qualités de la politique sociale

 

Ces arguments sont plutôt à gauche dans le spectre politique : intervention étatique et redistribution.

La politique sociale permet d'éviter les risques et certaines dépenses, et ainsi enlève l'idée d'épargner par précaution de façon trop conséquente. Ce qui est bon pour l'économie.

Si la croissance est faible voire négative, les prestations permettent de soutenir la consommation. Ce qui est bon pour l'économie.

 

>> Défauts de la politique sociale

 

Ces arguments sont plutôt à droite dans le spectre politique : libéralisme.

Il est très difficile de financer cette politique sociale, notamment selon ces trois critères : en période de récession, dans un pays où le chômage est élevé, dans un pays où la population vieillit.

Cette politique sociale inciterait à "l'oisiveté". Dit simplement, quel intérêt de chercher un travail si l'on est payé sans travailler ?

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : politique sociale, état providence, sciences po, iep, science politique, économie, politique publique, rsa, puma, sécurité sociale, pôle emploi, pauvreté, richesse, inégalités, libéralisme, interventionnisme, Beveridge, Keynes, Musgrave - Aucun commentaire