Réussir Sciences Po

 

 

 

Le nouveau ROMAN FANTASY de Hayato Chirun

Le nouveau DÉVELOPPEMENT PERSONNEL de Arthur Legrand

(liens Amazon sponsorisés - ou lire gratuitement ces livres (14 jours offerts))

 

Naissance et histoire du journal

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 15 février 2019

10% à 12% des étudiants Sciences Po choisissent de devenir journaliste. Le journalisme occupe une place prépondérante dans les sociétés contemporaines, "quatrième pouvoir". Alexis de Tocqueville en 1833 l'identifiait déjà comme une source de pouvoir dans De la démocratie en Amérique : pouvoirs central, exécutif, local, associatif, la presse écrite.

I. L'ancêtre du journal : la gazette


Périodique : c’est généralement un hebdomadaire et non pas un quotidien car un journal met du temps à parvenir dans les différentes provinces.
Les gazettes sont constituées de textes arides et répétitifs dont le récit est encombré de nombreux détails.
On a soit des feuilles manuscrits, soit des feuilles imprimées.
Des nouvelles que l’on fait circuler dans l’ensemble de l’espace européen.
La gazette est indissociable de l’information. L’information se développe au même moment que les populations s’ouvrent vers l’extérieur. Le commerce se développe, donc l’information se diffuse. Selon Chaunu, c’est « le désenclavement planétaire ».

II. Naissance de la gazette


La gazette est née en Italie pendant la Renaissance. L’Italie est lieu où part ce mouvement culturel, artistique. La gazette est née dans la seconde moitié du XVIe siècle.
En Italie : on a des cités qui ont un rôle prépondérant dans le monde du commerce, ce qui permet un développement de l’information, comme Venise, Florence, Gênes.
Elle est née au sein de la cour pontificale, car Rome est le siège de la papauté (le centre de tout avec le pape). La papauté crée le premier grand réseau diplomatique en Europe, et sous cette impulsion l’information va se développer.

Gazette édition de Reims

Gazette édition de Reims
 

Une autre impulsion : naissance de l’imprimerie (permet la diffusion d’une plus grande quantité de gazettes). Plus on avance dans l’Epoque Moderne, plus les gazettes sortent sous forme imprimées.
Les nouvelles à la main : souvent des pamphlets (ou des libelles), sous forme manuscrite, qui restent très présent au XVIIIe siècle. Il est plus facile de diffuser des choses à la main : cela permet d’éviter la censure. Il est plus facile de se déplacer, de jouer de la clandestinité, pour diffuser ses nouvelles plutôt que d’aller d’endroits à endroits avec la machine à imprimer. En France, on a beaucoup cela.
Apparition de l’imprimerie : Cologne en 1464, Rome en 1467, Lyon en 1473, Bruges en 1474.
200 ateliers d’impression en Allemagne.

 

 

III. La Gazette de France de Renaudot


Date de création : 1631, en pleine Guerre de Trente Ans, la France a décidé de financer la Suède. L’absolutisme royal se met en place en France à cette époque. Richelieu renforce l’autorité du roi en France : c'en est fini du contre-pouvoir. La Gazette de France est un élément indissociable de l’installation de l’absolutisme en France.
Créateur : Theophraste Renaudot, conseiller et médecin de la majesté, maître et intendant général des bureaux d’adresse de France.
Forme de rédaction : imprimé, donc diffusion large.
Relation avec le pouvoir : le pouvoir royal est proche avec Renaudot car c’est le médecin du roi (il peut tuer ou sauver le roi d’ailleurs). Il assume aussi d’autres fonctions au sein du pouvoir royal et certains ministres écrivent dans son journal. Louis XIII participe parfois à des articles dans la Gazette : la relation est extrêmement forte, durant l’Ancien Régime, c’est le roi seul qui détient la vérité. C’est un organe d’information officiel.
Type d’informations : les guerres (paix, traités, batailles), la politique royale, la politique extérieure, les évènements importants. Le 14 juillet 1789, la prise de la Bastille n’est pas mentionnée dans la Gazette de France pour ne pas montrer que le pouvoir royal est secoué (comme Renaudot est proche du roi), la révolte des Camisards dans les Cévennes entre 1703 et 1705 également (les protestants mettent à mal les troupes royales et le pouvoir royal). Cela, car on ne veut pas montrer qu’il est encore possible de sa battre pour la religion comme au XVIe siècle, de secouer le roi. C’est de plus la seule gazette autorisée du royaume : si on en crée une autre, on est dans la clandestinité, on est hors la loi.

 

IV. Succès et développement de la gazette en France


En août 1762, on a le sous-titre « organe du pouvoir royal » sur la Gazette de France.

La Gazette de France : 8 000 exemplaires au XVIIe siècle à Paris et en provinces. La gazette va devenir un monopole de l’Etat : la seule dans le royaume. Décision royale de 1635 où l’Etat lui accorde le monopole mais aussi l’hérédité de la direction pour lui et ses successeurs. Finalement, ça devient une charge/un office qui se transmet de père en fils. 1631, date de sa création, est l’année où la France entre dans la Guerre de Trente Ans après une défaite suédoise : si jamais le roi doit mourir, il ne faut pas que la gazette devienne une propagande contre le pouvoir royal (qu’elle tombe dans d’autres mains non proches du pouvoir royal qui pourraient critique le roi et le pouvoir royal par le biais de la gazette). Quand Richelieu et Louis XIII meurent, Renaudot perd ses protecteurs et donc n’a plus de protection. Il faut donc tout recommencer, se mettre dans les petits papiers du roi, etc.

Pendant la Fronde, plusieurs journaux sont tirés à Paris mais aussi dans les provinces. On se dit que le roi ne doit pas tout gouverner, on veut un peu de liberté. Après la Fronde, les exceptions disparaissent. La Gazette de Renaudot redevient un monopole.
Des nouvelles arrivent clandestinement de l’étranger, notamment de Hollande, et apportent une nouvelle vision de l’information. Mais l’information se fait aussi par l’oral, notamment avec la circulation des gens (on brasse du monde, on raconte les nouvelles à tous ceux que l’on croises).
 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : histoire, journal, Sciences Po, gazette, Renaudot, communication, quatrième pouvoir - 1 commentaire


Explications « Vive le Québec libre ! » - Charles de Gaulle

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 07 février 2019

Une explication de l'expression Vive le Québec libre, le discours de "Vive le Québec libre !", et enfin la traduction en anglais de ce même discours "Vive le Québec libre !".

-> 50 citations qui ont marqué l'histoire du XXe siècle

 

Vive le Québec libre
« Vive le Québec libre ! » - Charles de Gaulle

 

>> Explication Vive le Québec libre !

 

Cette formule, prononcée par Charles de Gaulle, a suscité la controverse.

En visite officielle au Canada en 1967, à Montréal, le président de la République française lâche cette phrase "Vive le Québec libre !"

Charles de Gaulle exprimait ainsi son soutien à la souveraineté du Québec, provoquant le désarroi du gouvernement du Canada.

 

>> Discours Vive le Québec libre !

 

C'est une immense émotion qui remplit mon cœur en voyant devant moi la ville française de Montréal. Au nom du vieux pays, au nom de la France, je vous salue de tout mon cœur.

Je vais vous confier un secret que vous ne répéterez pas. Ce soir ici, et tout le long de ma route, je me trouvais dans une atmosphère du même genre que celle de la Libération.

Outre cela, j'ai constaté quel immense effort de progrès, de développement, et par conséquent d'affranchissement vous accomplissez ici et c'est à Montréal qu'il faut que je le dise, parce que, s'il y a au monde une ville exemplaire par ses réussites modernes, c'est la vôtre. Je dis c'est la vôtre et je me permets d'ajouter c'est la nôtre.

Si vous saviez quelle confiance la France, réveillée après d'immenses épreuves, porte vers vous, si vous saviez quelle affection elle recommence à ressentir pour les Français du Canada et si vous saviez à quel point elle se sent obligée à concourir à votre marche en avant, à votre progrès !

C'est pourquoi elle a conclu avec le Gouvernement du Québec, avec celui de mon ami Johnson, des accords, pour que les Français de part et d'autre de l'Atlantique travaillent ensemble à une même œuvre française.

Et, d'ailleurs, le concours que la France va, tous les jours un peu plus, prêter ici, elle sait bien que vous le lui rendrez, parce que vous êtes en train de vous constituer des élites, des usines, des entreprises, des laboratoires, qui feront l'étonnement de tous et qui, un jour, j'en suis sûr, vous permettront d'aider la France.

Voilà ce que je suis venu vous dire ce soir en ajoutant que j'emporte de cette réunion inouïe de Montréal un souvenir inoubliable. La France entière sait, voit, entend, ce qui se passe ici et je puis vous dire qu'elle en vaudra mieux.

Vive Montréal ! Vive le Québec ! Vive le Québec libre ! Vive le Canada français, et vive la France !

Charles de Gaulle, haut du balcon de l'hôtel de ville de Montréal, le 24 juillet 1967

 

>> Vive le Québec libre ! speech en anglais

 

It is an immense emotion that fills my heart seeing in front of me the French city of Montreal!
In the name of the old country, in the name of France, I salute you! I salute you with all my heart!
I will tell you a secret that you mustn't repeat. Here tonight, and all along my way, I have found myself in an atmosphere just like that of the Liberation! And all along my way, moreover, I have noticed what immense effort of progress, of development, and consequently of emancipation you are accomplishing here and it is in Montreal that I must say it, because, if there is in the world a city exemplary for its modern successes, it is yours! I say it is yours and I allow myself to add, it is ours!
If you knew what confidence France, arisen after immense ordeals, now feels towards you, if you knew what affection she begins to feel again for the French people of Canada and if you knew how much she feels obligated to contribute to your march forward, to your progress. That is why she has concluded with the Government of Quebec, with my friend Daniel Johnson Sr., agreements, so that the French from both sides of the Atlantic can work together on one same French undertaking. And, indeed, the assistance that France will lend here, a little more every day, she well knows that you will return it, because you are in the process of setting up for yourselves elites, factories, companies, laboratories, that will astonish everyone and that, one day, I'm sure, will allow you to help France.
This is what I have come to tell you tonight, adding that I will bring home from this incredible reunion of Montreal an unforgettable memory! The whole of France knows, sees, hears, what is happening here, and I may tell you that she shall be better from it!


Long live Montreal! Long live Quebec! Long live free Quebec! Long live French Canada! And long live France!

Charles de Gaulle, haut du balcon de l'hôtel de ville de Montréal, le 24 juillet 1967

 

>> Vidéo Vive le Québec libre !

 

 

-> La France guidée par le général de Gaulle <-

-> Toutes les fiches sur l'histoire du monde depuis 1945 <-
 

Classé dans : Histoire - Mots clés : explication, histoire, vive le québec libre, vive le québec libre discours, speech, Charles de Gaulle - Aucun commentaire


60 dates à connaître par coeur sur le Monde, l'Europe, et la France depuis 1945

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 06 février 2019

Que ce soit pour le bac, pour Sciences Po, voici 60 dates qu'il vous faut absolument connaître pour les épreuves !

Ces 60 dates sont indispensables et constituent un socle qui bien sûr doit être approfondi, complété, et mis en relation avec une étude des faits historiques. Grâce à ces dates, vous aurez les principaux repères, et vous parviendrez mieux à identifier et à mettre en relation justement les connaissances historiques qu'il vous faut maîtriser au cours de votre apprentissage.

Bonne chance à tous et bonnes révisions avec cette chronologie.

 

-> Fiches d'Histoire : Le Monde, l’Europe et la France de 1945 à nos jours

-> Fiches d'Histoire : forums Réussir Sciences Po

 

1945 (août) : bombes atomiques américaines sur Hiroshima et Nagasaki
1945 (juin) : création de l'Organisation des Nations Unies
1945 (novembre) : gouvernement tripartite MRP-PCF-SFIO autour de De Gaulle en France
1946 : démission de De Gaulle contre le régime "des partis" et nouvelle constitution : IVe République
1947-1989 : guerre froide
1947 (mars) : doctrine Truman et plan Marshall
1947 (avril) : création du Rassemblement du Peuple Français : RPF
1947 : plan de l'ONU pour le partage de la Palestine
1948 : naissance d'Israël et 1ère guerre israélo-arabe
1949 : proclamation de la République Populaire de Chine
1950-1953 : guerre de Corée
1951 : création de la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier)
1955-1975 : guerre du Vietnam
1955 : conférence de Bandung
1956 : crise de Suez
1957 (mars) : mise en place de la CEE (Communauté économique européenne) et EURATOM (Communauté européenne de l'énergie atomique)
1958 : De Gaulle président du Conseil puis obtient les pleins pouvoirs
1958 (septembre) : Référendum sur la constitution donnant naissance à la Ve République (79% de oui)
1958-1959 : le Grand bond en avant et la Grande famine en Chine
1961 : putsch des généraux à Alger
1962 (18 mars) : les accords d'Evian marquent la fin de la guerre d'Algérie
1962 : crise de Cuba
1963 : "Ich bin ein Berliner" - Kennedy
1966-1969 : la révolution culturelle en Chine
1967 : guerre des 6 jours
1968 : mouvements, grèves et manifestations connues sous le nom de Mai 68
1969 (juin) : Georges Pompidou président de France
1973 : coup d'État au Chili
1973 : guerre du Kippour et 1er choc pétrolier

Tours jumelles World Trade Center à New York
Les tours jumelles du World Trade Center à New York
avant l'attentat du 11 septembre 2001

1974 : Valéry Giscard d'Estaing remporte les élections présidentielles d'un courte avance
1975-1990 : guerre civile au Liban
1976-1979 : mort de Mao Zedong ; Deng Xiao Ping entame la transformation de la Chine
1979 : révolution islamique en Iran
1980-1988 : guerre Iran-Irak
1981 : François Mitterrand élu président de la République en France
1981 : assassinat d'Anouar Al-Sadate
1986 : première cohabitation en France avec Jacques Chirac premier ministre
1987 : 1ère Intifada
1988 : François Mitterrand réélu président de la République en France
1989 (4 juin) : écrasement de la révolte des étudiants à Tien Anmen
1989 (9 novembre) : chute du mur de Berlin
1991 : guerre du Golfe
1992 : référendum sur le traité de Maastricht (51,04% de oui)
1991 (25 décembre) : démission de Gorbatchev
1992 : intervention en Somalie
1993 : accords de Washington entre Israéliens et Palestiniens
1995 : Jacques Chirac est élu président de la République en France
1995 : intervention américaine et fin de la guerre en Bosnie
2000 : 2nd Intifada
2001 : attentats aux Etats-Unis contre les tours du World Trade Center et guerre en Afghanistan
2002 : Jacques Chirac réélu président contre Jean-Marie Le Pen au second tour
2003 : 1er taïkonaute chinois
2003 : intervention américaine en Irak, Dominique de Villepin s'oppose à une intervention au conseil de sécurité de l'ONU
2005 : le référendum sur la constitution européenne échoue au référendum en France (54,68% de non)
2007 : élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française
2008 (août) : Jeux Olympiques de Pékin
2008 : élection de Barack Obama
2010 : exposition universelle de Shanghai
2011 : les "printemps arabes"
2011 (2 mai) : mort d'Oussama ben Laden
2014 : résumé des actualités 2014
2015 : résumé des actualités 2015
2016 : résumé des actualités 2016
2017 : résumé des actualités 2017

 

Voir aussi :

-> Chronologie de la construction de l'Union européenne

-> Dates de l'Histoire du Monde

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : dates, histoire, monde, europe, france, depuis 1945, sciences po, chronologie, fiches, chirac, obama, chine, etats-unis, relations internationales, résumé, cours d'histoire, algérie, république, de gaulle, apprendre, dates à connaître - 1 commentaire


Histoire populaire de la société des Etats-Unis après 1945

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 04 février 2019

Histoire populaire de la société des Etats-Unis après 1945

 

Ces informations sont pour la plupart issues du célèbre ouvrage de Howard Zinn, Une Histoire populaire des États-Unis. Howard Zinn (1922-2010) fut un historien critique et pacifiste de l'histoire des Etats-Unis, et son œuvre reflète certainement ses efforts pour une reconsidération de l'histoire des Etats-Unis.

 

Nous vous proposons trois grandes réflexions sur l'histoire des Etats-Unis après 1945.

 

1. Le début de la Guerre Froide et la doctrine Truman

 

- L'aide à la Grèce

- La guerre de Corée

- Lutte contre le communisme

- Joseph McCarthy

- L'affaire d'espionnage Rosenberg

- La culture au service de l'anticommunisme

- Le budget militaire

- Plan Marshall et aides économiques

- L'intervention des Etats-Unis

- Les inégalités de la population américaine

 

2. La révolte noire

 

- Le réveil de la conscience Noire américaine

- Rosa Parks

- Sit-in et Freedom Rides

- La réaction du Congrès et de la présidence

- La marche sur Washington de 1963

- L'assassinat de Malcolm X puis de Martin Luther King

- L'amélioration relative des conditions de vie de la population Noire

 

3. Les Etats-Unis à l'époque de la guerre du Vietnam

 

- La 1ère partie de la guerre d'Indochine

- La 2nde partie de la guerre d'Indochine

- Les premières protestations contre la guerre au Vietnam

- L'amplification des mouvements de contestation de la guerre

- La fin de l'engagement des Etats-Unis au Vietnam

 

 

 

Classé dans : Histoire, Langue Vivante - Mots clés : histoire, société, Etats-Unis, 1945, anglais, VO, langue étrangère, cours, apprendre, fiches, histoire populaire, sciences po, réhabilisation, Howard Zinn, Une histoire populaire des Etats-Unis, historien, - Aucun commentaire


Rédiger une introduction en 5 étapes facilement

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 30 janvier 2019

Voici, étape par étape, une méthodologie pour rédiger l'introduction d'une copie de culture générale et une dissertation en général.

@Kira, lecteur du site Intégrer Sciences Po, propose de nous intéresser au sujet : La Nature a-t-elle des droits ?

5 étapes dans l'introduction :

-> 1. Prendre un exemple précis pour l'accroche (1ère phrase de l'introduction, donc du devoir) : une oeuvre littéraire, une date précise, une citation. Par exemple ici avec une citation, le devoir pourrait commencer par :
En invitant à "se rendre comme maîtres et possesseurs de la nature", René Descartes... etc


-> 2. Ensuite faire émerger un paradoxe :

"Mais cette incitation de René Descartes montre bien l'emprise qu'a la Nature sur le monde, elle impose ses droits, alors qu'à la même époque les fléaux, comme la peste, causent de profonds dégâts régulièrement."

-> 3. Puis définir les termes du sujet :
"La Nature, qui est le milieu dans lequel l'homme se développe, se cultive, aurait des droits : en l'occurrence, ensemble de..." etc

-> 4. Après la problématique : une ou plusieurs questions

"L'Homme doit-il protéger les droits de la Nature ? Ou la Nature doit-elle pouvoir imposer et laisser s'épanouir pleinement ses droits ? Les droits de la Nature entreraient-ils nécessairement en conflit avec les droits de l'Homme ?"

-> 5. Enfin l'annonce du plan. "Tout d'abord ... Ensuite ... Enfin ..."

 

Nota Bene : Eviter les pronoms "je", "nous", "on", souvent mal vus, comme dans tout le devoir.

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : introduction, méthodologie, étapes, culture générale, histoire, Sciences Po - 2 commentaires


page 1 sur 20 suivante »