Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Correction Sciences Po BORDEAUX 2019

 

Pauvreté et richesse : définitions et chronologie

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 11 décembre 2018

 

 

>> Définitions de la pauvreté et de la richesse

 

Pauvreté : État, condition d'une personne qui manque de ressources, de moyens matériels pour mener une vie décente. Source : CNRTL.

Richesse : Abondance de biens, de moyens, de revenus; état, condition d'une personne qui possède des biens très importants, qui a beaucoup de ressources, de revenus. Source : CNRTL

 

Richesse et pauvreté sont bien l'opposé l'un de l'autre d'après ces définitions.

À noter que cette opposition entre riche et pauvre a tant excité les passions que le vocabulaire pour identifier les riches et les pauvres, ou bien encore pour les injurier, est pléthorique.

 

>> Chronologie sur la pauvreté et la richesse en France

 

1801 : L'impôt direct représente 64% des recettes fiscales en France

1872 : Création d'un impôt sur le revenu des valeurs mobilières

1893 : Création d'un impôt de bourse de 1%

1949 : Redevance audiovisuelle

1950 : Salaire minimum interprofessionnel garanti

1954 : Création de la TVA

1956 : Loi créant les droits de succession

1970 : SMIC

1978 : Loi créant la taxation sur les plus-values boursières

1982 : Impôt sur les grandes fortunes (IGF)

1988 : Revenu minimum d'insertion (RMI)

1988 : ISF

1991 : CSG

1996 : CRDS

2018 :  L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l'ISF

 

-> Voir les Explications sur le mouvement des Gilets jaunes

-> Résumé de La Richesse des nations - Adam Smith

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : pauvreté, richesse, IEP, sciences po, Lyon, sciences po Lyon, chronologie, définitions - Aucun commentaire


La transformation des mass media par le numérique

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 08 décembre 2018

 

>> Qu'est-ce que sont les Mass media ?

 

D'après la définition du CNRTL : Ensemble des moyens de diffusion de masse de l'information, de la publicité et de la culture, c'est-à-dire des techniques et des instruments audiovisuels et graphiques, capables de transmettre rapidement le même message à destination d'un public très nombreux

 

Mass media peut être francisé en l'expression Médias de masse.

 

>> Les transformations Mass media engendrées par internet

 

Ce passage de Wikipédia identifie les points clés des transformations engendrées par les nouvelles technologies et plus particulièrement par internet.

 

Dans un second temps, depuis l'arrivée des nouvelles technologies — et en particulier de l'Internet, — l'univers des médias de masse a été considérablement révolutionné du fait d'un recul des contraintes techniques. Il devient désormais possible de combiner « action de masse » avec :

  •     une logique de diffusion plus sélective en fonction de la cible segmentée et visée (ex : ciblage marketing) ;
  •     une interactivité accrue (alors qu'elle était très limitée jusque-là) ;
  •     une logique pull où l'information est tirée par le destinataire ;
  •     une approche plus souple de l'information via la navigation et la recherche en mode hypertexte ;
  •     un coût de conception, de transport et de diffusion de l'information abaissé à des niveaux sans précédents, du fait de l'utilisation de procédés de numérisation.

>> Réflexion sur les transformations par les Médias sociaux et la sortie des Mass media

 

L'apparition des médias sociaux, dont voici la définition, nous fait sortir des Mass media :

les médias internet qui identifient leurs usagers et leurs relations sociales pour un contenu personnalisé, contrairement aux médias traditionnels (radio, télévision, journaux) qui diffusent le même contenu pour tous (Wikipedia)

 

La particularité fondamentale des médias sociaux est la pluralité des sources pour une pluralité de destinataires. Contrairement aux Mass media. On passe du One to many vers le many to many.

 

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : mass media, médias de masse, numérique, transformation, médias sociaux, définitions, réflexion - Aucun commentaire


Qu'est-ce que le numérique ? - Résumé

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 22 octobre 2018

Qu’est-ce que le numérique ? par Milad Doueihi, en ligne ici, est une excellente introduction pour le thème du Concours commun 2019 du réseau Sciences Po.

 

le numérique par sa nature même opère des ruptures dans une continuité apparente, portant sur des valeurs, des objets et des pratiques culturelles, nous offrant ce qui semble de simples reprises ou de modestes modifications ou transpositions de formes ou de formats

 

C'est une révolution culturelle qui est en jeu avec l'avènement du numérique.

 

Information et numérique

 

3 périodes avec l'informatique :

  1. L'informatique, alors qu'elle était une simple branche des mathématiques, devient une science elle-même.
  2. L'informatique se transforme en industrie. (Comme a pu le faire la chimie auparavant)
  3. L'information devient une culture.

 

La troisième période est la plus importante en ce qui nous concerne, car c'est en cela qu'elle définit le numérique :

 

Et c’est bien cette spécificité culturelle, cette orientation sociale qui caractérise et en fin de compte définit en quelque sorte le numérique

 

Élément clé : la notion de partage. C'est d'ailleurs à cause du partage que le numérique entre en crise pour la première fois.

 

Le numérique en vient à toucher tous les domaines des sociétés occidentales :

  1. l'éthique
  2. l'écologie
  3. la législation / le juridique
  4. l'économique
  5. la politique
  6. l'histoire
  7. etc.

 

Le code

 

La technique, l’informatique, dans sa production et ses usages, constitue ainsi un corps, et ce corps forme, dans sa réalité sociale, le numérique

 

Une fois encore, culture et société distinguent le numérique.

 

La confiance sociale

 

L’informatique est la science de l’information et du discret, et le numérique, dans sa dimension socio-culturelle, modifie l’empirique, l’insérant dans une logique génétique qui façonne le passage de l’information à la trace et finalement aux données.

 

Un des symboles de ces traces et données s'incarne dans les moteurs de recommandation. La recommandation utilise des critères géographiques, sémantiques, sociaux, etc. pour anticiper les intentions et les volontés. C'est alors introduire le social, contre les algorithmes classiques et froids.

 

1ère définition approximative du numérique :

un écosystème dynamique animé par une normativité algorithmique et habité par des identités polyphoniques capables de produire des comportements contestataires.

 

La normativité algorithmique est froide - elle ne pense pas encore le social -, les identités polyphoniques sont chaudes - elles incorporent dès lors le social.

 

Transhumanismes

 

Alors que le transhumanisme veut améliorer l'individu et le libérer par l'informatique et la génétique - et non plus par l'éducation et la raison dans la lignée de Kant, Milad Doueihi propose de lui opposer un humanisme numérique.

 

Qu'est-ce donc alors que l'humanisme numérique ?

 

L’humanisme numérique est l’affirmation selon laquelle la technique actuelle, dans sa dimension globale, est une culture, dans le sens où elle met en place un nouveau contexte, à l’échelle mondiale. Une culture, car le numérique, et cela malgré une forte composante technique qu’il faut toujours interroger et sans cesse surveiller (car elle est l’agent d’une volonté économique), est en train de devenir une civilisation qui se distingue par la manière dont elle modifie nos regards sur les objets, les relations et les valeurs, et qui se caractérise par les nouvelles perspectives qu’elle introduit dans le champ de l’activité humaine.

 

-> Culture générale : le Numérique <-

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : qu'est-ce que le numérique, numérique, iep, définition, définitions, définition du numérique, sciences po, iep, concours commun, 2019 - Aucun commentaire


Définitions du Secret

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 28 août 2018

On peut distinguer trois types de secrets dans la société :

  1. secrets d'Etat
  2. secrets d'être (secret professionnel, secret de la confession)
  3. secrets d'avoirs (secrets économiques, secrets de la fabrication)

 

Mais il existe aussi le secret que l'on s'applique pour soi-même, et dont nous sommes seuls connaisseurs.

 

C'est ce que l'on appelle joliment le "jardin secret".On relève les 3 définitions suivantes du CNRTL :

  1. Ce qui est inconnaissable, que personne ne peut connaître
  2. Ce qui constitue la réalité profonde, énigmatique, inexprimable de quelqu'un ou de quelque chose
  3. Qui est hautement confidentiel, caché à tous; qui se traite en sous-main


La première définition du CNRTL est la plus classique, la plus sobre.
La seconde définition nous ouvre à la philosophie.
La troisième définition est indispensable pour une copie Sciences Po.

 

-> Citations sur le Secret

 

-> Culture générale : le Secret <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : définitions, secret, définitions du secret, IEP, sciences po, thème 2019, 2019, cnrtl, - Aucun commentaire


Les villes très différentes dans les pays du monde

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 12 mai 2018

Qu'est-ce qu'une ville ?

 

Une ville en France doit faire pour l'INSEE au moins 2000 habitants.

 

Cette définition est bien différente selon le pays où l'on vit.

 

Ainsi au Danemark il suffit d'avoir plus de 250 habitants.

Extrême inverse, il faut réunir 30 000 habitants au Japon.

Aux Etats-Unis, depuis 1900, une ville doit réunir plus de 2 500 habitants agglomérés.

 

Dans ce même pays, aux USA, on distingue ainsi :

  • city
  • town
  • village
  • boroughs

 

En conclusion, la définition de la ville peut différer radicalement d'un pays à un autre. Voir la définition de la ville pour l'INSEE.

 

-> Culture générale : la Ville <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : villes, définitions, différentes, monde, qu'est-ce qu'une ville - Aucun commentaire


page 1 sur 5 suivante »