Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Nouveauté 2018/2019 : le GROUPE facebook pour toutes vos questions.

 

Eloge de l'amour - Sophocle

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 23 août 2018

 

Sophocle est le modèle de l'auteur de tragédies d'après Aristote.

Dans Antigone, écrit en 442 av. Jésus-Christ, Sophocle raconte avec subtilité le combat psychologique de l'héroïne du même nom :

Créon (oncle d'Antigone) a émis un décret : n'a pas le droit d'être enterré le frère d'Antigone, car il est un criminel et un hors-la-loi.

Or Antigone n'écoutant que son coeur, décide d'aller ensevelir son frère, malgré le décret. Pour cela elle encourt la peine capitale.

Le choeur chante ainsi ses louanges à Eros, dieu primordial de l’Amour.

 

Éros, ô fin jouteur, ô enfant si moqueur,

Tu te ris de de l’opulence et de la candeur

De ces effarouchées aux pommettes rougies

Que tu aimes surprendre au milieu du sommeil.

Toi qui vas sur les flots, les champs et les tanières,

Nul ne peut te contrer, ni Zeus, ni les vivants

Car ton moindre passage attire la folie.

Tu mènes le sage sur le mauvais chemin,

Tu provoques la haine entre tous les humains.

De même, tu parais dans les yeux d'une vierge.

Le Désir est une des lois de l’univers ;

Et sans combat, Cypris fait ce qu’elle veut faire !

 

 

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : éloge, amour, sophocle, louanges, choeur, antigone, décret, histoire d'antigone, résumé d'antigone - aucun commentaire


L'amour - Cantique des cantiques

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 22 août 2018

01 LE CANTIQUE DES CANTIQUES. De Salomon. ELLE

02 Qu’il me donne les baisers de sa bouche : meilleures que le vin sont tes amours !

03 Délice, l’odeur de tes parfums ; ton nom, un parfum qui s’épanche : ainsi t’aiment les jeunes filles !

04 Entraîne-moi : à ta suite, courons ! Le roi m’a fait entrer en ses demeures. CHŒUR En toi, notre fête et notre joie ! Nous redirons tes amours, meilleures que le vin : il est juste de t’aimer ! ELLE

05 Noire, je le suis, mais belle, filles de Jérusalem, pareille aux tentes de Qédar, aux tissus de Salma.

06 Ne regardez pas à ma peau noire : c’est le soleil qui m’a brunie. Les fils de ma mère se sont fâchés contre moi : ils m’ont mise à garder les vignes. Ma vigne, la mienne, je ne l’ai pas gardée…

07 Raconte-moi, bien-aimé de mon âme, où tu mènes paître tes brebis, où tu les couches aux heures de midi, que je n’aille plus m’égarer vers les troupeaux de tes compagnons. CHŒUR

08 Si tu ne le sais pas, ô belle entre les femmes, va dehors sur les traces du troupeau et mène paître tes jeunes chèvres vers les tentes des bergers. LUI

09 Cavale attelée aux chars de Pharaon, ainsi tu m’apparais, ô mon amie !

10 Quel charme, tes joues entre tes boucles, ton cou entre les perles !

11 Nous te ferons des boucles d’or, incrustées d’argent. ELLE

12 Quand le roi est dans ses enclos, mon parfum répand sa bonne odeur.

13 Mon bien-aimé, pour moi, est un sachet de myrrhe : entre mes seins, il passera la nuit.

14 Mon bien-aimé, pour moi, est un rameau de cypre parmi les vignes d’Enn-Guèdi. LUI

15 Ah ! Que tu es belle, mon amie ! Ah ! Que tu es belle : tes yeux sont des colombes ! ELLE

16 Ah ! Que tu es beau, mon bien-aimé : tu es la grâce même ! La verdure est notre lit ;

17 les cèdres forment les poutres de notre maison et les cyprès, nos lambris.

 

Chant d'amour, le Cantique des cantiques figure dans la Bible. Il est un hymne à l'amour, que ce soit de l'homme vers Dieu, de Dieu vers l'homme, ou de l'être humain vers l'être humain.

Car si l'amour du prochain prévaut, nécessairement l'amour de deux amoureux porte cette amitié forte pour le prochain. En effet, l'amitié est à la racine de l'amour. Si l'on y ajoute une transcendance, alors l'amour véritable prend tout son sens.

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : amour, cantique des cantiques, cantique, bible, extrait - aucun commentaire


Deux amours ont fait deux cités - Saint-Augustin

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 mai 2018

Saint Augustin distingue deux cités :

  1. la cité terrestre
  2. la cité céleste

Bien sûr, pour Saint Augustin, c'est la cité céleste la plus importante. Ca la première cité est périssable (cité terrestre), tandis que la seconde est promise aux joies éternelles. (cité céleste)

Saint Augustin écrit ainsi :

 

Deux amours ont donc fait deux cités : l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu, la cité terrestre ; l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi, la cité céleste.

L’une se glorifie en elle-même, l’autre dans le Seigneur. L’une demande sa gloire aux hommes ; pour l’autre, Dieu témoin de sa conscience est sa plus grande gloire.

Saint Augustin, La Cité de Dieu

 

 

-> Culture générale : la Ville <-

-> Culture générale : l'Amour <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : ville, cité, philosophie, saint-augustin, cité terrestre, cité céleste, périssable, gloire, amour - aucun commentaire


page 1 sur 5 suivante »