Réussir Sciences Po

 

 

 

Le nouveau ROMAN FANTASY de Hayato Chirun

Le nouveau DÉVELOPPEMENT PERSONNEL de Arthur Legrand

(liens Amazon sponsorisés - ou lire gratuitement ces livres (14 jours offerts))

 

100 points pour Savoir si Sciences Po est fait pour VOUS

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 12 février 2019

Que fait-on à Sciences Po ? Comment est-ce que je sais si Sciences Po c'est fait pour moi ? Est-ce que je suis fait pour Sciences Po ?

Quand vient le temps des décisions, il peut être difficile, très difficile de s'y retrouver et de comprendre si vraiment telle ou telle formation est fait pour nous.

Grâce à cet article "100 points pour Savoir si Sciences Po est fait pour VOUS", nous espérons répondre à ces questions et vous donner des pistes de réflexion.

Ces 100 points correspondent à toute une série de questions qui vous permettront de penser à des angles de décisions que vous n'avez peut-être pas déjà imaginés, et qui seront autant de façons nouvelles pour déterminer si vraiment les Instituts d'Etudes Politiques correspondent à votre profil, et surtout si ces études vous feront du bien !

 

 

>> Votre parcours - êtes-vous bien parti pour faire Sciences Po ? (60 points)

Barème : un NON = 0 point, un BOF = 1 point, un OUI = 3 points.

 

  1. Regardez votre bulletin de notes. Une des matières suivantes est-elle votre plus grand point fort : le français, l'histoire, la géographie, l'économie, la philosophie, le droit, la sociologie, langue étrangère.
  2. Vous arrive-t-il parfois d'écrire une dissertation et d'être tellement emballé par ce que vous écrivez que vous ne pensez plus qu'à ça et le temps vous paraît passer très vite ?
  3. Avez-vous déjà été passionné par un long documentaire ou une série sur la politique ?
     
  4. Pouvez-vous citer plusieurs ministres du gouvernement actuel ?
  5. Vous tenez-vous régulièrement informé de l'actualité par un autre moyen que la télévision ?
  6. Pouvez-vous citer au moins deux conflits armés en cours dans le monde et en expliquer les causes ?
     
  7. Vous est-il déjà arrivé de lire un article de presse en langue étrangère ?
  8. Avez-vous dans les marque-page de votre navigateur au moins un lien qui vous dirige vers un site en langue étrangère ?
  9. Aimez-vous parfois regarder vos films / lire des livres directement dans la langue étrangère ?
     
  10. Avez-vous un parti politique préféré ou au contraire un parti politique que vous détestez ?
  11. Connaissez-vous une personne dont les idées politiques vous plaisent plus que les autres ?
  12. Ceux qui sont autour de vous peuvent-ils citer au moins une cause qui vous tient à cœur ?
     
  13. Connaissez-vous l'auteur (ou un des auteurs) qui a théorisé la distinction (ou la séparation) des pouvoirs ?
  14. Pouvez-vous soit expliquer ce qu'est le Contrat social soit identifier un auteur qui l'a théorisé ?
  15. Connaissez-vous le titre d'un ouvrage de Karl Marx (hormis le Manifeste du parti communiste) ?
     
  16. Pouvez-vous citer trois auteurs de sociologie ou fondateurs de la sociologie ?
  17. Pouvez-vous mentionner un économiste que vous préférez plutôt qu'un autre en donnant une raison ?
     
  18. Pouvez-vous donner et expliquer une date fondatrice de l'Union européenne ?
  19. Connaissez-vous le nom d'au moins trois dirigeants européens ?
  20. Seriez-vous capable d'expliquer à votre voisin de manière détaillée et complète le système électoral d'au moins un de ces pays : Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Etats-Unis.

Vous avez déjà regardé et aimé un épisode de House of Cards ?
Si c'était en anglais, c'est encore mieux.

>> Votre avenir - Sciences Po vous portera-t-il jusqu'à votre métier idéal ? (30 points)

Barème : un NON = 0 point, un BOF = 1 point, un OUI = 3 points.

 

  1. Que vous sachiez ou non ce que vous avez envie de faire plus tard, pouvez-vous au moins affirmer sans une hésitation que vous aimeriez travailler en relation avec une des sciences suivantes : le français, l'histoire, la géographie, l'économie, la philosophie, le droit, la sociologie, langue étrangère ?
  2. Vous imaginez-vous lire encore des livres (hormis les livres de fiction) dans 20 ans, lorsque vous aurez un métier ?
     
  3. Si vous étiez à 100% certain de recueillir la majorité des voix, aimeriez-vous vous présenter à une élection ?
  4. Est-ce que vous êtes parfaitement conscient de votre situation vis-à-vis des élections ? Par exemple savez-vous si vous êtes bien enregistrés sur les listes électorales / si vous avez une formalité à accomplir / si vous avez le droit de voter à la prochaine élection / quand sera la prochaine élection présidentielle ?
     
  5. Avez-vous très envie de passer au moins une année de votre cursus à l'étranger ?
  6. Pouvez-vous citer en moins de 30 secondes les noms d'un peintre, d'un écrivain, d'un compositeur, et d'un acteur que vous aimez particulièrement ?
  7. La pensée de visiter un musée dans une ville d'un pays étranger vous donne-t-elle des sentiments positifs ?
     
  8. Quelle personnalité publique admirez-vous, quel est votre modèle - est-ce que cette personne aurait pu faire Sciences Po ?
  9. Avez-vous déjà consulté avec envie les différentes parties du site internet d'au moins un Institut d'Etudes Politiques ?
  10. Vous est-il déjà arrivé d'imaginer des scènes ou comment pourrait être votre quotidien si vous étiez accepté à Sciences Po ?

 

>> C'est cliché, mais Écoutez votre cœur et vous saurez si Sciences Po est pour vous (10 points)

Si vous êtes ici, c'est que déjà vous êtes au strict minimum intéressés vaguement par Sciences Po. C'est déjà un signe ! Pensez-y ! Que voulez-vous vraiment au fond de vous ? C'est pourquoi ici notre seule question, qui vaut 10 points, est la suivante :

En lisant cet article, que cherchiez-vous vraiment au fond de vous-même, quelle pensée aviez-vous tout en lisant ces mots, et quel résultat espériez-vous qu'il en sorte ? Qu'espériez-vous comme résultat de ce questionnaire ?

 

Si la réponse est que vous cherchiez du réconfort pour vous dire que vous êtes dans la bonne voie, qu'au fond de vous vous espériez trouver confirmation que vous pouvez faire Sciences Po, alors c'est que vraiment VOUS POUVEZ faire Sciences Po et vous le FEREZ ! Nous avons rédigé plusieurs centaines d'articles pour des personnes comme vous sur ce site internet, pour ceux qui ont le désir de réussir Sciences Po, et TOUT LE MONDE peut y arriver, y compris VOUS !

 

Maintenant, le temps des résultats...

 

>> Vos Résultats : Sciences Po et vous, une combinaison gagnante ?

 

Moins de 50 points :

1er cas : la formation ne correspond pas vraiment à ce que vous êtes au fond de vous

2nd cas : vous avez à travailler davantage pour être au même niveau de motivation et d'avancement que les autres. (Il ne faut pas oublier que Sciences Po, c'est avant un concours).

Si vous êtes dans le 1er cas, alors souriez parce que toutes les opportunités s'offrent à vous et vous n'êtes qu'au début de votre formation, vous avez encore tout un avenir à construire ! N'hésitez pas à lire toutes les fiches d'aides et de renseignements de tous les sites internet consacrés à l'orientation (demandez-vous quelles étaient vos passions quand vous étiez enfant, à 7-10 ans, ça aide souvent à connaître ce qui vous plaît vraiment).

Si vous êtes dans le 2nd cas, bossez, bossez et bossez ! Parce que la vie (en fait les concours) ne vous fera pas de cadeau, et vous avez pourtant votre place ! Si vous décidez, vous pouvez, et aujourd'hui peut être le premier jour du reste de votre vie, le jour où vous décidez de travailler pour ce que vous aimez vraiment !

 

Entre 50 et 70 points :

Vous avez de temps en temps des doutes ? Parfois, vous vous demandez ce que vous voulez faire, où vous en êtes, qu'est-ce que vous pouvez faire de votre vie... Eh bien, nous vous le disons : vous êtes faits pour Sciences Po.

Vous devez pourtant vous motiver davantage, et travailler encore plus grâce à cette motivation ! Car oui, la motivation et le travail s'enrichissent mutuellement. Il faut en fait que vous vous fassiez confiance. Vous gagnerez à être plus sûr de vous, à prendre dès maintenant du temps pour définir clairement là où vous voulez aller ! Car ce sont les +70 points qui gagneront les places du concours, ils sont plus déterminés, ils savent déjà ce qu'ils veulent, et ils feront tout pour cela, car leurs passions les entraînent ! Vous pouvez les rejoindre, et gagner les points qui vous manquent pour arriver dans le haut du barème. Bonne chance à vous, vous allez y arriver !

 

Entre 70 et 99 points :

Vous avez tout pour réussir Sciences Po ! Vous avez l'envie, la motivation, la passion, la culture... Difficile de développer ici parce que vous avez déjà tout ce qu'il faut ! Continuez à lire régulièrement, à apprendre, à développer votre culture, continuez dans votre voie ! Encore plus vite, plus fort, encore mieux ! Vous pouvez liker notre page Facebook "Intégrer Sciences Po" pour vous tenir régulièrement informé, et alimenter au quotidien vos sources de réflexion. Que dire de plus... Bravo, et à bientôt dans les rangs de Sciences Po !

 

100 points :

Cher futur président de la République, merci de bien vouloir noter nos coordonnées, on veut faire partie de vos amis ! ;) Ce n'est pas vous qui suivrez Sciences Po, c'est Sciences Po qui vous suivra !

 

Personne n'a le droit d'affirmer pour vous si vous feriez bien de faire Sciences Po ou non. Laissez-nous vous le redire encore une fois : personne n'a le droit de juger si vous devriez ou non postuler à Sciences Po.

Ce principe est valable pour nous aussi, et cet article ne vise rien d'autre que de vous faire réfléchir, vous faire vraiment penser à ce que signifie postuler pour Sciences Po, étudier à Sciences Po, et vivre d'un métier après Sciences Po.

Au final, la seule personne qui a le droit d'émettre un avis définitif, de décider si oui ou non vous irez à Sciences Po, c'est vous-même ! Faites-vous donc confiance !

 

Nos dernières recommendations avant de nous séparer :

 

  • Ne faites pas Sciences Po simplement pour l'argent. (Surtout que ce serait un mauvais calcul, il y a d'autres formations qui vous rapporteront plus.)
  • Ne faites pas Sciences Po simplement parce que vos parents l'ont fait et vous y voient bien. (Très vite, vous ne vous sentirez plus à votre place.)
  • Faites Sciences Po pour la seule et unique raison que vous en avez ENVIE.

 

S'il vous plaît, postez votre résultat dans les commentaires ! Cela nous aidera à mieux organiser les questions, à les améliorer, et à mieux répartir les points. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions pour améliorer la qualité de ce questionnaire ou vos impressions pour partager avec les autres lecteurs.

 

-> Apprendre 2x mieux avec la Mémoire visuelle et auditive.

-> 16 Moyens pour Être Extrêmement Productif (30 Secondes Chacun)

-> 7 Clés pour Lire 10 Fois Plus Rapidement et Plus Efficacement

Classé dans : IEP Régions, IEP Paris, IEP Bordeaux, IEP Grenoble - Mots clés : sciences po, comment savoir, sciences po est fait pour moi, formation, bonne formation, formation idéale, études, quelles études, IEP, dois-je faire les IEP, que fait-on à sciences po - 16 commentaires


Préparer l'oral de Sciences Po Paris 2019

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 11 février 2019

Vous êtes admissibles ? Bravo ! Reste une étape cruciale : les oraux de Sciences Po Paris 2019.

 

>> Conseils généraux pour se préparer aux oraux de Sciences Po Paris 2019

  • Dormez bien. (non sans blague ?)
  • Faites un entretien blanc, un oral blanc, avec un ami, un proche, un professionnel ou un inconnu. Tout peut vous aider.
  • Relisez bien votre lettre de motivation que vous aurez précieusement conservée. Relisez bien l'ensemble de votre dossier pour identifier les points faibles, c'est ce sur quoi on va gratter. Valorisez vos points forts.

 

Comment s'habiller pour l'oral de Sciences Po ?

  • Contrairement à ce qui est expliqué sur la page officielle de Sciences Po Paris, habillez-vous comme un étudiant de Sciences Po. Faites comme si vous y étiez déjà. N'en faites pas trop, juste ce qu'il faut. Un jean et une belle chemise/chemisier par exemple.

Quelle attitude adopter pour l'oral de Sciences Po ?

  • Détendez-vous. Facile à dire. Mais dans votre attitude, soyez suffisamment à l'aise pour ne pas renvoyer l'image que votre vie en dépend, que vous serez très affectés si vous n'êtes pas pris (ce qui sera le cas, que vous soyez pris ou non). Convainquez-vous que vous avez un plan B qui vaut tout aussi bien. Ne montrez pas pourquoi votre vie dépend de cet oral, mais montrez pourquoi Sciences Po dépend de personnalités comme vous.

 

>> Questions typiques de l'oral de Sciences Po Paris

 

Les questions du jury personnalisées sur le candidat :

Le jury aura préparé votre oral (s'il n'a pas été flemmard). Il saura vos points forts, vos points faibles. Vos bonnes notes, vos mauvaises notes. Votre absence d'engagement associatif. (Alors comme ça, vous n'aidez pas les gens ?)

Envoyez-nous votre dossier et nous vous poserons des questions personnalisées. On ne peut pas vous aider autremenent en ce qui concerne les questions personnalisées.

 

Les questions classiques pour préparer l'oral de Sciences Po Paris :

Le jury vous demandera probablement en premier lieu de vous présenter. Préparez votre réponse à ce genre de questions :

Questions de présentation :

  1. Présentez vous / Parlez moi de vous / Allez y
  2. Décrivez vous.
  3. Comment vos amis ou collègues vous décriraient ?
  4. Décrivez vos amis.
  5. Avez-vous des ennemis ? Qui sont-ils et que vous ont-ils fait ?
  6. Si vous aviez un seul mot pour vous décrire, lequel serait-ce ?
  7. Décrivez votre personnalité.
  8. De quelle réalisation êtes-vous le plus fier ?
  9. Si je demandais à vos amis quelle est votre plus grande faiblesse, que me répondraient-ils ?
  10. Vous êtes sur votre lit de mort. Que regrettez-vous ?
  11. Vous êtes sur votre lit de mort. Qu'est-ce que vous avez fait de bien jusqu'à maintenant ?
  12. Quel est le trait de personnalité qui vous caractérise le plus ? Illustrez par un fait.
  13. Quel comportement ou sentiment force votre admiration pour une personne vivante, ayant vécu ou imaginaire ? Pourquoi ?
  14. Quel événement auriez-vous aimé vivre ? Comment ? A quelle place ?
  15. Face aux difficultés, comment réagissez-vous ? Pourquoi ?
  16. Quelles sont vos principales qualités / vos principaux défauts ?
  17. De quoi êtes-vous le plus fier ?
  18. Avez-vous un idéal ?
  19. Avez-vous une personne fictive ou réelle à laquelle vous vous identifiez parfois ?

Questions pour alimenter l'entretien :

  1. Quelles questions n'aimeriez-vous pas qu'on vous pose ?
  2. Quels journaux lisez vous ?
  3. Quel comportement ou sentiment force votre admiration pour une personne vivante, ayant vécu ou imaginaire ? Pourquoi ?
  4. Quel est votre niveau en langue ?
  5. Avez-vous un idéal ?
  6. Pensez-vous avoir fait un bon entretien ?
  7. A quelle note vous attendiez-vous pour le bac ?
  8. Comment vous voyez-vous dans 20 ans ?
  9. Qu'est-ce que réussir pour vous ?
  10. Que voulez-vous apprendre ?
  11. La vie est-elle belle pour vous ?
  12. Quel est le type d'activités dans lequel vous avez le sentiment de donner le meilleur de vous-même ?
  13. Avez-vous effectué des voyages à l'étranger ?
  14. Quels nouveaux objectifs vous êtes-vous fixés récemment ?
  15. Qu'est-ce que pour vous l'équilibre personnel ?
  16. Quel évènement a été un tournant dans votre existence ?
  17. Quels stages avez- vous déjà effectué ?
  18. Que comptez-vous faire de vos vacances ?
  19. Qu'est-ce que vous allez faire en sortant de cette salle ?
  20. Quel est votre pays préféré ? Pourquoi n'y êtes-vous pas ?

Questions sur votre parcours étudiant et professionnel :

  1. Pourquoi ce type d'études ?
  2. Quel métier voulez-vous faire ?
  3. Vous pensez vraiment être capable de connaître votre futur métier maintenant ?
  4. Vous pensez vraiment qu'on puisse vous accepter sans que vous ayez une idée de votre futur métier ?
  5. Quelles étaient vos matières favorites ?
  6. Quels étaient vos résultats scolaires ?
  7. Qu'avez-vous raté dans vos études ?
  8. Vous candidatez à Sciences Po parce que vous aimez le droit / l'histoire / les langues etc. Pourquoi vous ne faites pas une fac de droit / d'histoire / de langues ?
  9. Que ferez-vous si vous n'êtes pas choisi ? Et si vous êtes choisi ?
  10. Quelles sont vos autres candidatures ?
  11. Pourquoi voulez-vous intégrer notre école ? / Qu'est-ce qui vous attire chez nous ?
  12. Que pouvez-vous nous apporter ?
  13. Sur quels critères pensez-vous choisir votre future école ?
  14. Quelles études souhaiteriez-vous faire ? Pourquoi ? Quelles autres orientations envisagez-vous ?
  15. Pourquoi avez-vous choisi de faire la section S, ES, L  ?
  16. Quel est votre combat personnel ?
  17. Où souhaiteriez-vous partir en 3ème année ?

 

Questions sur votre capacité à travailler en équipe :

  1. Aimez-vous le travail en équipe ?
  2. Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?
  3. Donnez un exemple personnel d'un travail ou d'une action réussie en équipe.
  4. Vous feriez pas mieux à un exposé si vous étiez seul plutôt qu'avec un autre ?
  5. Vous prenez une décision. Que faites-vous si l'un de vos collègues la remet en question ?
  6. Que faites-vous si quelqu'un prend une décision que vous n'approuvez pas ?

 

Questions sur Sciences Po :

  • Sciences Po c’est pour les indécis ?
  • Quelle est l'histoire de Sciences Po ?
  • Pourquoi Sciences Po et pas ailleurs ?
  • Vous connaissez le nom du directeur de Sciences Po ?
  • Toutes les matières vous plaisent-elles vraiment à Sciences Ppo ?
  • Qu’allez-vous apporter à Sciences Po ?

 

Questions sur vos loisirs :

  1. Que faites vous comme activité en dehors du travail ?
  2. Faites-vous du sport ?
  3. Quels sont vos hobbies ?
  4. Que lisez-vous ?
  5. Quelles ont été vos lectures dernièrement ?
  6. Quels sont vos films préférés ?
  7. Quelles sont vos musiques préférées ?
  8. Dans quels musées allez-vous ?


Questions sur vos qualités et vos défauts :

  1. Quels sont vos principaux défauts ?
  2. Quelles sont vos principales qualités ? / Quels sont vos points forts ?
  3. Que nous apportez-vous qui fasse la différence avec les autres candidats ?
  4. Quelle est votre principale réussite ?
  5. Quel est votre principal échec ?
  6. Nommez trois situations où vous avez échoué.
  7. Face aux difficultés, comment réagissez-vous ? Pourquoi ?
  8. Comment compensez-vous vos faiblesses ?
  9. Quels sont les obstacles que vous avez rencontrés dans vos missions/dossier ?
  10. Selon vous, quelles sont les principales qualités des gens qui réussissent ? Comment vous évaluez-vous dans ces domaines ?
  11. Quel genre de personnage vous frustre le plus ?
  12. Quels sont deux de vos traits de caractère que vous pourriez améliorer ?

 

Questions pour clôre l'entretien de Sciences Po Paris :

  1. Avez-vous une question à nous poser ?
  2. Evaluez votre performance lors de cet entretien
  3. Quelle question pensez-vous que nous aurions du vous poser ?
  4. Vous êtes prêts à quoi pour intégrer Sciences Po ?
  5. Surprenez-nous
  6. Vous n'êtes pas pris. Vous avez une minute pour nous faire changer d'avis.

 

>> Préparer l'oral de Sciences Po Paris en 2019

 

Questions sur l'actualité à maîtriser à l'oral de Sciences Po Paris 2019 :

  1. Venezuela : Guaido contre Maduro
  2. Gilets jaunes en France
  3. Shutdown aux Etats-Unis
  4. Trump retire l'armée de Syrie
  5. Affaire Benalla
  6. La Chine à la conquête de la face cachée de la lune
  7. Guerre économique Etats-Unis / Chine
  8. La relation compliquée France-Italie
  9. L'attentat de Strasbourg
  10. Le Brexit : vers un no-deal ?
  11. L'affaire Khashoggi

 

Questions sur l'actualité à maîtriser à l'oral de Sciences Po Paris 2018 :

  1. Bras de fer TF1 / Orange
  2. L’ingérence russe dans l’élection américaine, et l’enquête qui s’en est suivie (avec toutes les passes d’armes entre le FBI et Trump)/
  3. Pyeongchang 2018 : performances sportives.
  4. Pyeongchang 2018: anecdotes et dimensions politiques.
  5. Tariq Ramadan
  6. Nationalisme corse
  7. Les procés des terroristes (Adeslam / Jawad… / éventuellement la famille Merah)
  8. Situation au Yemen
  9. Plainte Nicolas Hulot
  10. Plaintes Gerald Darmanin
  11. Scandale sexuel Oxfam.
  12. Loi Immigration
  13. Afrique du Sud; le cas Jacob Zuma / Cyril Ramaphosa.
  14. Affaire Maelys / Nordahl Lelandais.
  15. La fin du statut des cheminots / réforme SNCF
  16. Oscars
  17. Laurent Wauquiez / EM Lyon
  18. Les élections en Italie
  19. Raids aériens Syriens dans la ghouta orientale.
  20. Massacre de Parkland et conséquences
  21. Ahed Tamimi (adolescente figure de la résistance palestinienne)
  22. Time’s up / Golden Globes ?
  23. Aéroport NDDL + autres zones à défendre (Bure)
  24. La tribune de Deneuve dans Le Monde.
  25. Julien Assange
  26. Mouvement social dans les prisons
  27. Marée Noire en mer de Chine
  28. Matthieu Gallet
  29. Etats Généraux de la bioéthique
  30. Larry Nassar (Médecin Team USA Gym)
     

Classé dans : IEP Paris - Mots clés : préparer, entretien, oral, Sciences Po, oral de Sciences Po, Sciences Po Paris, IEP, question typiques oral, oral sciences po paris 2018, témoignages, dates, oral sciences po dates - Aucun commentaire


V. Le protectionnisme

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 février 2019

 

A. Présentation du protectionnisme

 

Le protectionnisme se définit comme l’ensemble des mesures tarifaires ou non visant à protéger les producteurs locaux de la concurrence étrangère.

La mondialisation fait que l’on devrait retrouver, en théorie, de moins en moins de protectionnisme pour pouvoir faire avancer le marché libre.

Cependant, la concurrence n’est en pratique jamais pure et parfaite et il semble que dans certains cas (par exemple dans le cas des entreprises naissantes), un certain protectionnisme soit justifié.

Si les pays développés ont effacé presque toutes leurs barrières douanières (sauf dans certains secteurs sensibles tels que l’agriculture), les pays émergents sont plus enclins à un fort protectionnisme.

Le combat contre le dumping, pratique par laquelle les entreprises étrangères vendent moins cher que les entreprises domestiques, mène à des politiques protectionnistes.

Un indicateur du protectionnisme, l’OTRI, a été créé en calculant les prix intérieurs comparés aux prix extérieurs.

L’agriculture est le secteur le plus protégé, loin devant le textile et l’industrie. Cependant, les niveaux de protection changent avec les accords bilatéraux passés entre les pays et avec la création de grandes zones économiques telles que l’UE.

Chaque année, l’OMC compte de plus en plus de traités bilatéraux entre les pays, ce qui crée une sorte de chaos de l’économie mondiale. Ces accords sont généralement passés pour établir des règles précises de marchandisation des produits et pour les uniformiser.

En effet, les droits de douanes ne sont plus les obstacles majeurs, notamment dans les pays développés. Ils se situent davantage à d’autres niveaux, comme les normes d’hygiène par exemple.

 

B. La pensée économique autour du protectionnisme



On retrouve généralement 2 façons opposées de penser les échanges internationaux :

  1. une vision libérale du marché, qui montre un monde ouvert à tous les échanges
  2. une vision d'un monde seulement régulé par les règles des pays et par les accords bilatéraux.

Ces deux visions se confrontent, notamment sur le fait qu’il ne peut y avoir de libre concurrence sans régulation (pour éviter les monopoles par exemple).


De plus, dans les échanges internationaux, les Etats cherchent toujours à améliorer les avantages comparatifs. Bien que les protections douanières continuent de reculer, on retrouve toujours de nombreux obstacles non tarifaires qui tendent de s’implanter au sein même de certaines zones économiques privilégiées et qui cherchent à maintenir certaines formes d’interventionnisme d’état (politiques anti-dumping, patriotisme économique, etc.).

En France, le mercantilisme est l’idée qu’on va développer une industrie (manufactures) en mettant des barrières douanières pour s’affranchir de l’extérieur. Le colbertisme vise à protéger l’industrie française de l’extérieur (protectionnisme).

Colbert en profite pour protéger les frontières, bâtir des villes fortes, etc. Elan industriel et commercial assez important. Cette période se voit à travers des visages plutôt différents selon les pays.


La pensée libérale se développe par la philosophie et John Locke élabore par exemple la doctrine du droit naturel : les hommes naissent avec des droits naturels, dont la propriété. Il découle de cette idée la liberté de commercer également.


La pensée physiocratique (avec François Quesnay en France) se base sur l’idée que la production va mener à la croissance, et notamment par l’agriculture.

Dans le libéralisme, on retrouve les idées de Locke et Hume : le rôle de l’état est de faire respecter les droits naturels et de ne surtout pas intervenir dans les activités économiques. Les principes du libéralisme, c’est la raison (la religion n’est plus un élément central), la liberté, etc.

Ricardo défend lui les avantages comparatifs : un pays a tout intérêt à tenter de produire ce qu’il produit le mieux.

Les économistes classiques sont souvent appelés les économistes pessimistes car ils pensent que l’économie se tourne toujours vers un état stationnaire : d’après eux, il y aura toujours une baisse de profits à un moment ou à un autre. Le système irait à sa fin car il y aurait de moins en moins de croissance. L’ouverture à l’internationale serait une façon de retarder le moment où on arrivera à un état stationnaire. D’après eux, la valeur d’un bien est égale à la quantité de travail nécessaire à la faire. Marx parle alors d’exploitation par exemple. La valeur du travail est alors calculée en fonction du niveau des subsistances, basé sur le niveau du blé (qui fixe le niveau des salaires). Pour Ricardo, le commerce extérieur serait une solution recherchée.

 

C. Un contournement du protectionnisme et de nouvelles logiques


 

L’économie internationale se développe par certains types de différenciation :

 

  • L'avantage technologique, comme le montre Posner. Le cycle de vie d’un produit (théorie de Vernon) est l’idée qu’un produit a une durée de vie. Lorsque l’élasticité de la demande est faible (même si le prix augmente, la demande reste la même) les offreurs trouvent logiquement une demande solvable dans le pays.
  • L’homogénéité/hétérogénéité du produit : la différenciation des produits peut être horizontale ou verticale (si les produits sont différenciés par la qualité).
  • Ddemande de la différence (Bernard Lassudrie-Duchêne) : les consommateurs cherchent à travers la consommation à se différencier les uns des autres. La demande joue un rôle important dans ce domaine.


Aujourd’hui, les rendements sont décroissants : l’unité marginale est de moins en moins rentable. Les économies d’échelle interne sont propres à une entreprise.

Le modèle de Brander et Spencer montre que, dans certains cas, quand il faut des investissements très élevés, seules de très grosses entreprises peuvent être sur le marché.

Il n’y a donc pas de règle de la concurrence parfaite. Ce modèle montre qu’il y a des coûts d’entrée qui sont très forts pour arriver sur les marchés et que, sans subvention, tous les pays y perdraient. Les théories modernes montrent l’intérêt que le commerce international a en créant des situations nouvelles : les entreprises cherchent à s’établir sur les marchés. Le protectionnisme peut prendre des formes plus ou moins larvées, ce qui va donner la constitution d’un système bien plus opaque.

 

 

Sommaire du Cours d'économie sur la Mondialisation :

 

 

-> Culture générale : la Mondialisation <-

 

Classé dans : Politique - Mots clés : protectionnisme, sciences po, cours, mondialisation, définition, unité, marginale, protection, libre-échange - Aucun commentaire


« précédente page 3 sur 305 suivante »