Réussir Sciences Po

 

 

Comment être charismatique
Comment avoir un sourire en or
Maîtrisez la posture charismatique

 

 

4 Techniques Fantastiques pour Trouver le Plan de TOUTES vos Dissertations TOUTE Votre Vie et en UN Instant

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 24 novembre 2016

Aujourd'hui, un article important s'il en est puisqu'il s'occupe du cœur de votre dissertation : le contenu !

Car plutôt que de vous aider sur la forme, sur la "beauté" de votre dissertation - 20 Préceptes pour une Meilleure Présentation de vos copies - nous parlerons davantage de ce qui soutient votre dissertation, ce qui le structure : le squelette !

D'où le titre très sobre de cet article : "4 Techniques Fantastiques pour Trouver le Plan de TOUTES vos Dissertations TOUTE Votre Vie et en UN Instant". Fantastiques, parce que vous allez voir qu'en faisant marcher votre imagination, vous pouvez aller beaucoup plus loin et réfléchir de manière beaucoup plus efficace que vous le croyez.

Nous vous offrons en effet une stratégie de guerre imparable, puisque après avoir lu notre article, vous n'aurez plus aucun problème pour structurer TOUS les devoirs / dissertations de TOUTES vos matières de TOUTE votre vie ! Rien de moins ! ;)

Comment trouver un plan ? Un plan en deux parties ou en trois parties ? Comment réussir sa dissertation ?

Ouvrez donc bien vos yeux, et apprenez par cœur ces 4 techniques qui vous donneront la clé pour structurer vos devoirs, donner de la cohérence à vos idées, et bien articuler les différents mouvements de votre devoir.

  • Technique n°1 : La Technique du Théâtre
  • Technique n°2 : La Technique du Serpent Barbu
  • Technique n°3 : La Technique du Vieux Philosophe
  • Technique n°4 : La Technique du Flemmard dans son Hammac

 

>> 1er plan : La Technique du Théâtre - Comment trouver un plan pour sa dissertation

 

Nous avons donné des noms imagés aux techniques pour trouver un plan, d'abord pour qu'ils soient faciles à identifier, mais en plus pour qu'ils soient faciles à mémoriser ! Imprégnez-vous bien de cette image que nous vous donnons dans le nom de la technique, et vous n'aurez absolument aucun mal pour vous souvenir de ce que signifie la technique.


Une technique efficace pour arriver à produire un plan rapidement : le Théâtre

 

Matières pour ce plan : Ce plan vous sera utile dans toutes les matières, et notamment pour l'explication de texte (français, philosophie, anglais, espagnol, allemand, langues étrangères, histoire...)

Nombre de parties du plan : Ce plan se construit toujours en 3 parties.

Démarche du plan : Il part du plus évident, du plus superficiel, vers le plus subtil, le plus profond.

Faites fonctionner le plan : Voici comment mettre en place ce plan, et en quoi il consiste réellement. Votre sujet (que ce soit un intitulé de dissertation, juste une phrase, ou tout un texte) est en fait une pièce de théâtre.

Imagininez le tout début de la pièce : vous vous asseyez dans les fauteuils et vous contemplez la scène. Le rideau s'ouvre. Vous remarquez les décors, où les personnages sont placés, qui sont ces personnages sur la scène, comment ils s'appellent, quels vêtements ils portent, à quelle époque se situe la pièce. Ceci est votre 1ère partie. Ce sont tous les éléments qui présentent votre sujet, qui présentent la situation.

La pièce de théâtre se poursuit, et l'intrigue prend véritablement place. Vous suivez avec attention l'histoire, les péripéties, les retournements de situation, les enjeux. Tel personnage est tombé amoureux de tel personnage, qui lui-même déteste tel autre personnage, etc. Pensez à votre série préférée, pensez Game of Thrones, le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et toutes les intrigues qui s'imbriquent, toutes les relations complexes entre les personnages. Vous devez rendre compte de toutes les évolutions. Ceci est votre 2e partie. Ce sont toutes les interactions qui sont soulevées par votre sujet.

La pièce de théâtre touche à sa fin. Et c'est maintenant l'heure du bien nommé : coup de théâtre. C'est le retournement de situation finale, "la chute", et tout prend une dimension nouvelle. Vous comprenez tout de façon nouvelle. Pensez encore une fois à votre film, votre série préférée, lorsqu'à la fin le personnage fait une révélation qui remet en cause tout ce qui se passait depuis le début : c'était resté un secret jusqu'à maintenant, mais maintenant que vous le savez, ça explique beaucoup de choses ! C'est ce secret que vous devez révéler maintenant. Ceci est votre 3e partie. Il s'agit de tout ce que le sujet a de plus subtil et auquel on ne pense pas tout de suite, ce qui était caché depuis le tout début de votre devoir, depuis votre introduction, et qui maintenant éclate au grand jour.

 

Exemple pour ce plan : Le rayonnement culturel de la France depuis 1945

 

I. L'Etat providence français : nouveaux modèles économiques. - Vous décrivez ici la situation telle quelle est. Que est la situation sur rayonnement culture de la France entre 1945 et aujourd'hui, qu'est-ce que vous voyez au premier coup d'œil ?

II. Scolarisation, urbanisation, et politique culturelle en France. - C'est l'intrigue. Quelles sont les évolutions ? Comment se déroule ce rayonnement culturel, quelles sont les relations et les interactions à l'œuvre ?

III. La société de consommation et l'évolution des mœurs. - C'est la dynamique secrète. Qu'est-ce qui se tramait depuis le début et qu'on peut enfin révéler ? Avec le recul et à la fin, on découvre que c'est toute une mentalité, tout un système de pensée, qui a changé depuis le début et qui était la dynamique cachée du rayonnement culturel de la France. C'est cela dont on se rend compte à la fin, et qui donne sens à tout ce qu'on a décrit jusqu'ici.

 

-> A la fin de cet article, nous vous aidons à Trouver les sous-parties de votre plan rapidement.

 

>> 2e plan : La Technique du Serpent Barbu  - Comment trouver un plan pour sa dissertation

 

Le nom "Serpent Barbu" cache ce qu'est le véritable nom de ce plan, et qui n'est autre que "Chronos", le Dieu du temps. Et ce n'est pas un hasard si nous avons caché le nom du Dieu Chronos ! C'est parce qu'il faudra faire pareil dans votre copie. Chronos fut un temps représenté comme un serpent à trois têtes, et de nos jours il est parfois représenté comme un vieil homme barbu. En combinant les deux images, vous vous retrouvez en tête à tête avec un serpent barbu !


Certes, notre serpent a plus de fleurs sur lui que de barbe.
L'important, c'est de se souvenir du Dieu
qui sauvera votre dissertation : Chronos !

 

Matières pour ce plan : le serpent barbu, il vous sera surtout, surtout, surtout utile en... HISTOIRE ! Quasiment à chaque fois que vous vous retrouverez en face d'un sujet de dissertation d'histoire, le Serpent Barbu sera le plan le plus efficace ! Et par conséquent, c'est probablement aussi le plan le plus répandu.

Nombre de parties du plan :  3 parties, c'est l'idéal, par défaut. Mais si ça marche mieux en 2 parties comme nous allons l'expliquer, alors foncez pour le faire 2 parties.

Démarche du plan : le plan du Serpent Barbu n'est autre que... le plan chrono-thématique ! Il s'agit donc d'un plan qui va de l'ancien au plus récent, tout en thématisant chaque période.

Faites fonctionner le plan : Pour faire fonctionner ce plan, il vous faut avant tout délimiter les bornes chronologiques de votre sujet ! Prenons un exemple classique, votre sujet est : "La Première Guerre Mondiale". C'est à vous d'identifier les bornes, et comme vous avez quelques notions d'histoire, vous arrivez très vite à déterminer la borne de début 1914 et la borne de fin 1918. Il faut alors déterminer 2 ou 3 périodes dans ces bornes ! On a de la chance, parce que la Première Guerre mondiale est très souvent décrite en 3 phases successives. Il vous suffit donc de reprendre ces 3 périodes :

  1. automne-hiver 1914
  2. 1915-1917
  3. 1918

Tout comme nous avons maquillé le nom du Dieu Chronos, en le remplaçant par "Serpent Barbu", vous devrez maquiller le nom de vos 2 ou 3 parties en remplaçant la période par une image forte représentative de cette période. Qu'est-ce qui caractèrise cette période ? Qu'est-ce qui fait l'essence de cette période ? Lorsque vous avez fait votre division en 3 périodes, c'est bien qu'il y a eu un changement, un tournant, dans l'histoire. Comment c'était avant, et comment c'était après ? Ce sont les réponses à ces questions qui seront vos parties !

Pour la Première Guerre Mondiale, voici ce que seraient vos parties :

  1. la première Guerre de Mouvement. (automne-hiver 1914)
  2. la Guerre des Tranchées (1915-1917)
  3. la seconde Guerre de Mouvement. (1918)

C'est ainsi que vous ne vous contentez pas de réciter sans réflexion l'histoire, de raconter les évènements les uns après les uns sans les comprendre. En identifiant quels sont les tournants, quelles sont les caractéristiques de chaque période, ce qui a changé, qu'est-ce qui fait l'essence de chaque période de l'histoire par rapport à une autre, vous produisez une véritable analyse, une réflexion. Cette réflexion, c'est la valeur ajoutée que cherche le correcteur. Le correcteur a deux objectifs : 1) être sûr que vous connaissez bien votre cours, que vous connaissez les dates, vous savez par cœur les faits historiques. 2) vous pouvez trouver la cohérence du cours de l'histoire, l'analyser, et vous ne restez pas passifs : vous trouvez du sens à l'histoire.

 

Exemple pour ce plan : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Comme vous allez le voir, il est important pour un sujet aussi vaste de comprendre les tournants. Nous avons donc identifié 4 années charnières, c'est-à-dire les 4 années qui ont fait basculer le cours de l'histoire : 1958 - 1974 - 1991 - 2007. Parmi elles, 2 nous avaient déjà été données dans le sujet, et ce n'est bien sûr pas un hasard. Vous devez expliquer pourquoi le correcteur vous a donné ces bornes, pourquoi c'est important de commencer en 1958 et de finir en 2007. De ces années charnières, nous pouvons déduire qu'il y a eu 3 grandes périodes. Et c'est à nous / et désormais à vous de leur donner une couleur, de dire comment sont ces périodes, qu'est-ce qu'elles ont de spécial. Voici les couleurs que nous avons trouvées pour chaque période :

I. La politique de grandeur (1958-1974)

II. La France dépendante de l'affrontement bipolaire mondial (1974-1991)

III. La France face à la mondialisation (1992-2007)

 

-> A la fin de cet article, nous vous aidons à Trouver les sous-parties de votre plan rapidement.

Attention : Ce plan du Serpent Barbu, ou chrono-thématique, ne s'impose pas / ne convient pas à toutes les dissertations d'histoire.

Par exemple si le sujet est très resserré chronologiquement, ce n'est pas utile, et dans ce cas il vaut mieux utiliser la première technique que nous vous avons présentée, celle du Théâtre. En particulier, si comme cela s'est déjà vu, le sujet tient en une seule date. Exemple : "Sujet : L'année 1945".

Inversement, si le sujet porte sur une période très large, alors il y a énormément de chances que le Serpent Barbu soit le seul plan qui convienne ! Exemple : "Sujet : Le pouvoir royal de 1328 à 1792".

 

>> 3e plan : La Technique du Vieux Philosophe - Comment trouver un plan pour sa dissertation

 

 


Un philosophe classique pour un plan tout aussi classique,
et sûrement le plus redoutable et efficace encore aujourd'hui

Matières pour ce plan : le Vieux Philosophe, c'est probablement celui qui vous aidera le plus dans le plus de matières différentes ! Culture générale, Questions contemporaines, Histoire, Langues étrangères, et bien sûr Philosophie (car c'est quand même eux qui l'ont inventée). Vous pourrez l'utiliser dans de très nombreux cas, et il y a en particulier UN cas où vous devez absolument y penser : dès qu'une question peut être répondue par "Oui" ou par "Non", par exemple si le sujet peut être formulé avec "Est-ce que ... ?" -> le vieux philosophe !

Nombre de parties du plan : TOUJOURS 3 PARTIES. Cette fois-ci, c'est obligatoire, et c'est pour votre bien, même si la 3e partie sera bien souvent la plus délicate ! ;)

Démarche du plan : il s'agit tout simplement du plan dialectique. C'est donc une discussion : arguments en faveur, arguments en opposition, et solution. De manière encore plus concise, on pourrait résumer par la formule : Oui / Non / Dépassement. Mais attention, ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air, lisez bien la suite.

Faites fonctionner le plan : En effet, il faut bien comprendre le Vieux Philosophe, sinon les conséquences pourraient être désastreuses. Historiquemenent, on peut faire remonter la dialectique au moins jusqu'à Platon (c'est en fait lui que l'on désigne par le Vieux Philosophe) : il s'agit alors d'une discussion. C'est comme s'il y avait 3 personnages en présence : le premier est pour telle mesure, le second est contre, et le troisième doit prendre en compte les arguments de tous et trouver la solution pour que tout le monde soit content ! Cela veut donc dire que tous les arguments sont valables, et que la discussion progresse. La troisième partie est donc très difficile puisque il faut reconnaître la pertinence de tout ce que vous avez dit jusqu'à maintenant, et résoudre des avis opposés. En somme, c'est à vous de régler les problèmes, c'est VOUS le Vieux Philosophe. Imaginez un dialogue sur le sujet improbable "Faut-il donner le biberon ?" :

I. Grand-Mère : Donner le biberon, c'est bien pour A. cette raison évidente B. encore plus pour cette deuxième raison C. finalement et surtout pour cette troisième raison.

II. Grand-Père : Donner le biberon, c'est mal pour A. cette raison évidente B. encore plus pour cette deuxième raison C. finalement et surtout pour cette troisième raison.

III. Vous-même : C'est vrai, Grand-Mère a raison, et à la fois Grand-Père a aussi raison. Dès lors, la solution c'est de bien comprendre que Donner le biberon ce n'est pas seulement une question de bien ou de mal : au-delà de tout ça il y a l'intérêt de l'humanité blablabla.

Oui, vous avez le droit d'imaginer deux grands-parents qui papotent pendant votre examen, si ça peut vous rapporter des points !

 

Exemple pour ce plan : Corrigé du sujet : Le Travail, facteur d'intégration ?

I. Le travail peut être encore aujourd'hui un facteur d'intégration sociale

II. Le travail n'est pas pour autant en permanence un facteur d'intégration sociale

III. L'intégration sociale doit être favorisée par une discipline souple mais régulée du travail

Attention : l'avantage, c'est que très souvent pour les dissertations de français ou de philosophie ou d'histoire ou d'autres matières, il n'y a pas besoin de faire apparaître le plan. Mais il faut tout de même annoncer le plan dans l'introduction, et en souligner l'articulation dans les transitions. Vos annonces de plan ne doivent pas être aussi brutes que nous l'avons exposé ici. Il ne faut pas que vous ayez l'air de dire quelque chose (I) et que juste après vous détruisiez ce que vous venez de dire (II) ! Nous vous rappelons que tous les arguments sont justes et le demeurent jusqu'au bout ! C'est là que réside toute la subtilité et la difficulté du plan dialectique, qui est pourtant le meilleur plan, le plus performant et le plus génial quand il est réussi ! C'est lui qui vous amènera le plus loin, c'est lui le plus classe.

Il faut donc que vous preniez un soin tout particulier à la formulation de vos annonces de plans, en montrant bien qu'il n'y a pas de contradiction brutale qui anéantirait votre travail, mais qu'il y a une progression. Ce que dit Grand-Mère est intéressant, et ce que dit Grand-Père est également intéressant, même si les deux ont un avis qui ne va pas dans le même sens. C'est bien sûr encore plus important pour votre troisième partie, puisqu'il doit y avoir conciliation, solution, dépassement de tous les arguments invoqués jusqu'à alors.

 

-> A la fin de cet article, nous vous aidons à Trouver les sous-parties de votre plan rapidement.

 

>> 4e plan : La Technique du Flemmard dans son Hammac - Comment trouver un plan pour sa dissertation


Si vous êtes aussi décontracté que le jeune homme
à l'idée d'utiliser ce plan en deux parties,
alors allez-y et récupérez la bonne note dont vous rêvez !

 

Matières pour ce plan : en Droit quasiment toujours, en Langues étrangères assez souvent, en Culture générale et Questions contemporaines.

Nombre de parties du plan : 2 parties ! Seulement 2 parties, d'où notre appellation tout à fait amicale en vérité du "Flemmard", parce qu'il s'agit du seul plan qui est uniquement en 2 parties. De manière un peu plus gratifiante, on aurait pu l'appeler : "le Gars Efficace qui n'a Besoin que de 2 parties", mais on trouvait plus amusant de charrier un peu.

Démarche du plan : Dit très simplement, toute la logique de ce plan du Flemmard dans son Hammac se résume en 2 mots : "OUI, MAIS". D'où notre appellation "du Hammac" : pensez au balancement du Hamac, très binaire : je vais d'un côté, et tout à coup je repars de l'autre côté.

Faites fonctionner le plan : Votre première partie correspond donc à la thèse la plus évidente. C'est le "OUI". Votre seconde partie, sera le lieu idéal pour nuancer. C'est le "MAIS". Dans la première partie, vous dites au correcteur :

Partie I. il faut bien que voir que telle mesure est bonne pour cette raison (A) et surtout pour cette raison (B).

Partie II. Toutefois, il faut faire attention. Car la raison A est vraie, mais il ne faut pas oublier que ça peut être dangereux (A'). Et la raison B est  aussi vraie, mais elle peut aussi être dangereuse (B')

En bref, vous affirmez votre thèse (I) grâce à deux arguments (A) et (B). Puis - pensez au Hammac - vous contrebalancez (II) cette thèse grâce à deux nouveaux arguments (A') et (B').

 

Exemple pour ce plan : Correction du sujet La Famille a-t-elle un avenir ?

I. Les racines familiales

A. L'enracinement de la famille

B. Le déracinement familial

II. Le déracinement familial comme avenir ?

A. Dissolution ou transformation de la famille ?

B. Quand la société se joue des influences idéologiques sur la famille

 

-> Juste ci-dessous, nous vous aidons à Trouver les sous-parties de votre plan rapidement.

 

>> Faites des sous-parties

 

Pour tous les plans que nous avons vus, les sous-parties sont beaucoup plus faciles.

Il suffit d'aller du moins important au plus important.

Sélectionnez 3 points importants que vous allez avancer. Parmi ces 3 arguments, lequel a le plus de poids ? Lequel permet de convaincre le plus votre correcteur que vous avez raison ? Ce point le plus important vous le gardez pour la fin, votre troisième sous-partie. Le second argument, qui est important mais pas tant que ça, ce sera votre deuxième sous-partie. L'argument le plus facile, celui auquel tout le monde pense et qui en fait n'est pas si fort que ça, vous l'expliquez tout de suite : c'est votre première partie.

Si vous n'avez que 2 arguments en tête, ce n'est pas grave : vous pouvez utiliser seulement 2 sous-parties. C'est beaucoup moins important quand il s'agit des sous-parties, mais faites toujours 2 ou 3 sous-parties, pas plus, pas moins.

Gardez enfin à l'esprit que toutes vos parties doivent être équilibrées ! L'idéal c'est ça :

  • Introduction 15% du devoir
    Transition
     
  • Partie I. 25% du devoir (A. 33% de la partie - B. 33% de la partie - C. 33% de la partie)
    Transition
  • Partie II. 25% du devoir (A. 33% de la partie - B. 33% de la partie - C. 33% de la partie)
    Transition
  • Partie III. 25% du devoir (A. 33% de la partie - B. 33% de la partie - C. 33% de la partie)
    Transition
     
  • Conclusion 10% du devoir

 

 

>> Appliquez ces techniques pour trouver un plan rapidement et efficacement

 

Connaître les techniques pour obtenir le meilleur plan possible pour son devoir, c'est très bien. Pouvoir les appliquer avec productivité, et gagner un maximum de temps dans votre devoir, c'est encore mieux ! Lisez ces 16 Moyens pour Être Extrêmement Productif (30 Secondes Chacun) pour être encore plus performant lors de votre examen.

N'oubliez pas qu'il existe d'autres plans, mais dans ces cas ils sont beaucoup plus simples et vous n'avez pas besoin de technique. C'est par exemple le cas du Commentaire de texte en Philosophie : certains professeurs préconisent le commentaire de texte linéaire, c'est-à-dire phrase par phrase, mot par mot. Dans ce cas, il vous faut juste découper le texte en 3 grandes parties équitables, et donner un titre qui résumé chaque partie.

 

Un dernier moyen mnémotechnique pour vous souvenir de toutes ces techniques : si vous hésitez le jour du devoir à quelle façon employer, souvenez-vous de cette petite histoire : vous êtes dans un grand théâtre à Paris (1ère technique pour trouver un plan), la salle est comble, il y a beaucoup de gens autour de vous qui éclatent de rire, qui s'ennuient, qui papotent en attendant le début du spectacle. Soudain, le rideau se lève : horreur ! Un immense serpent doté d'une longue barbe (2e technique pour trouver un plan) se déplace sur la scène. Toute la salle est prise de panique. Tous les spectateurs se lèvent d'un coup affolés, en se précipitant vers les sorties. Alors un vieil homme grec à sandales, s'avance péniblement vers l'estrade, le dos courbé (3e technique pour trouver un plan). Il monte les marche, s'approche du serpent et lui crie : "Dégage !". Le serpent est pris de peur et s'enfuit. Quand les spectateurs se rendent compte de ce qui vient de se passer, ils sont tous extraordinairement soulagés. Un fou rire les traverse alors très vite lorsqu'ils aperçoivent que le vieil homme s'est allongé dans le hamac qui se trouvait sur l'estrade (4e technique pour trouver un plan).

Allez, vous aurez peut-être une histoire un peu plus sérieuse et crédible pour vous souvenir de ces moyens, mais nous espérons en tout cas qu'à partir de maintenant vous saurez identifier rapidement votre plan, de manière efficace et ordonnée. N'hésitez pas à consulter nos articles de Méthodologie.

-> 7 Clés pour Lire 10 Fois Plus Rapidement et Plus Efficacement

-> Conseils méthodologiques

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : comment trouver un plan de dissertation, plan, construire, dissertation, plannifier, structurer, grand un, grand deux, grand trois, titres, histoire, géographie, sciences politiques, droit, philosophie, littérature, technique, trouver un plan, comment - 2 commentaires

16 Moyens pour Être Extrêmement Productif (30 Secondes Chacun)

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 23 novembre 2016

Quand il s'agit de réviser, d'apprendre, la productivité est LE facteur déterminant.

Vous pouvez passer 10 heures penché(e) sur votre bureau, à lire et relire les phrases, à souligner, à tourner les pages, à réécrire...

Pour ce même résultat, certains ne prendront pas plus de 30 minutes.

 

La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez à votre tour devenir productif. Cela veut dire : arrêtez de gacher des heures et des heures, que vous pourriez passer à vivre, sortir, vous amusez, et commencez dès maintenant à rentabiliser votre travail !

C'est pour cette même raison que certains passent leurs soirées à s'acharner devant leurs cahiers et pleurent en découvrant les résultats de leur examen, tandis que d'autres font le job en 30 minutes, et sont surpris eux-mêmes par leurs bons résultats.

 

Si vous êtes ici, c'est que vous avez cliqué pour lire ce message : vous avez déjà en vous l'envie d'être productif. C'est le plus important. Faites grossir ce désir.

Vous aurez alors toute la motivation nécessaire pour faire des merveilles. En suivant notre liste de conseils ci-dessous, vous aurez en plus en main toutes les astuces qui transformeront votre désir de productivité en un travail véritablement efficace et rentable.

Chacune de ces astuces ne prend pas plus de 30 secondes à mettre en place, et vous feront en échange économiser un précieux temps, que nous espérons vous mettrez à profit pour encore plus d'efficacité !

 

1. Utilisez le Mode Avion - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

C'est peut-être le réflexe qui vous sera le plus utile de toutes ces listes. Dès que vous commencez votre travail, mettez votre portable en mode avion.

C'est-à-dire : pas de notification, pas de SMS, pas de message, pas d'internet. Fermez votre porte, et indiquez sur la porte "Ne pas déranger". Ne vous laissez perturber sous aucun prétexte, ni par votre famille, ni par vos amis, ni par vous-même et votre portable. Utilisez le mode avion.

Si vous travaillez sur ordinateur, c'est le même principe ! Pour chaque navigateur, dont Firefox et Chrome, il existe des applications qui bloquent les sites internet. Utilisez ces extensions et soyez stricts avec vous-même. N'autorisez que Wikipedia et les Encyclopédies, et encore c'est déjà risqué. Vraiment, vous vous connaissez mieux que quiconque, et vous savez comment en cliquant sur un lien, on peut facilement glisser sur un autre lien et ainsi de suite, et se retrouver 20 minutes plus tard à lire sur facebook ou twitter un article sur l'élevage des brebis en Nouvelle-Calédonie.

L'idéal c'est donc de ranger vos portables et ordinateurs le plus loin possible de vous, de les enfouir au fond d'un tiroir rembourré de coussins dans la pièce la plus éloignée de votre lieu de travail. Votre productivité vous remerciera 1000 fois !

 

2. Utilisez le Minuteur - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Cliquez sur le Mode avion prend moins de 30 secondes, tout comme mettre en place le Minuteur vous prendra moins de 30 secondes.

Regardez un coureur faire son tour de piste tranquillement, puis remarquez comment ses foulées s’accélèrent soudainement quand il s’aperçoit qu’il n’a plus qu’une minute pour faire un autre tour. C’est le même principe lorsque l’on travaille. Et la bonne nouvelle, c’est que cela nous motive, et qu’on aime encore plus !

Savourez ce plaisir, et utilisez votre minuteur en toute circonstance. Par exemple, mettez votre minuteur sur 10 minutes, et dites-vous : à la fin du décompte, lorsque j’entends la sonnerie, je dois avoir fini d’apprendre ce chapitre. Vous allez voir que vous allez vous dépêcher, et comme vous irez plus vite, vous vous rendrez compte qu’apprendre est plus facile et plus rapide que ce que vous pensiez, et que vous pouvez même faire mieux ! La prochaine fois, mettez votre minuteur à 9 minutes, et vous allez y arriver !

Si vous travaillez sur ordinateur, certains conseillent même de vous installer dans votre coin sans brancher votre alimentation : vous avez alors comme durée maximale pour effectuer tout votre travail la durée de vie de votre batterie : la batterie est votre minuteur.

 

3. Faites des pauses - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Vous est-il déjà arrivé de lire un long livre pendant de longues heures, et sans que vous vous en rendiez compte au début, vous lisez les phrases sans vraiment les comprendre, sans vraiment les imprimer dans votre esprit, et vous pensez en même temps à autre chose ? Vous lisez une fois, deux fois, trois fois la même phrase, et sans même avoir bien réalisé ce que vous venez de faire, vous poursuivez.

La règle est simple : une phrase doit être compréhensible en une seule fois, si vous lisez et relisez la même phrase, ça ne va pas.

C’est pourtant un processus tout à fait normal, et il n’y aucun souci à se faire. Au contraire, acceptez sereinement que votre attention n’est pas maximale, et que vous avez besoin de repos. Une pause de 5 à 10 minutes suffit pour regonfler votre attention.

Les experts recommandent souvent de passer 45 à 50 minutes sur une tâche, et de vous donner 5 à 10 minutes de pause ensuite.

Vous pouvez trouver vous-même le rythme qui vous convient le mieux : si vous passez 1h30 à travailler sans interruption et que vous attention est maximale, il n’y a pas de raison de vous perturber avec une pause. Trouvez calmement votre rythme, et vous sentirez de manière tout à fait naturelle quand vous avez besoin d’une petite pause (par exemple quand vous lisez 2 fois la même phrase).

 

4. Identifiez votre Mémoire - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Vous n’êtes pas sans savoir que l’être humain possède plusieurs types de mémoire. Le conseil ici est d’identifier quel est le type de mémoire qui vous correspond le mieux, et de planifier  votre travail en conséquence.


Pour connaître :

1. Quel est VOTRE type de mémoire la plus efficace (parce que chacun est plus ou moins sensible à un certain type de mémoire)
2. Comment mettre à profit CE type de mémoire

Nous vous conseillons notre article de référence : Apprendre 2x mieux avec la Mémoire visuelle et auditive.

 

5. Créez Vos Propres Moyens Mnémotechniques - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Chacun a ses propres histoires familiales, son propre environnement, ses propres repères, et donc ses propres associations de pensée. Or c’est grâce à ces associations de pensée que l’on met en place les meilleurs moyens mnémotechniques.

Par exemple, si vous pensez au mot « Dragon », vous l’associerez probablement en tant que francophone à une créature légendaire qui quand elle ne dort pas auprès des pièces d’or aime prendre son envol et cracher du feu un peu partout. Oui mais voilà, si vous dîtes à un habitant de Hong-Kong de penser à un « Dragon », il a plus de chances d’avoir en tête l’image du défilé du Nouvel An Chinois.

Les associations d’idées ne sont pas les mêmes, or ce sont justement ces associations qui fondent tous les moyens mnémotechniques. Heureusement, il y a quelques techniques mnémotechniques auxquelles nous sommes tous sensibles, mais le meilleur et le plus efficace des moyens mnémotechniques, ça restera toujours celui que vous avez trouvé, celui que vous avez créé. C’est bien de reprendre les aides-mémoire des autres, mais si c’est vous qui l’avez écrit, c’est encore mieux !

 

6. Utilisez les Mind Maps - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Les Mind Maps, c’est une nouvelle façon de prendre des notes, qui peut faire des merveilles, notamment parce qu’elle en appelle davantage à la mémoire visuelle que nous avons précédemment évoquée. (C’est donc particulièrement utile si vous avez une mémoire de type visuelle.)

Depuis notre tendre enfance, nous sommes tous habitués à la façon très linéaire de prendre des notes, qui consiste à écrire ligne par ligne ce que l’on entend sur une une page quadrillée, formatée.

Les Mind Maps, c’est un peu l’ouverture de tout cela, l’ouverture à la créativité. Le principe est simple : placez au centre d’une grande feuille blanche votre sujet central. En partant de ce point central, vous pouvez procéder par association d’idée. Tirez une flèche, et écrivez l’idée qui vous vient en tête. Et si grâce à ça vous avez encore une nouvelle idée, tirez encore une nouvelle flèche et écrivez votre nouvelle idée. N’hésitez pas à utiliser des couleurs, des dessins : c’est prouvé, en retient mieux les images que le texte.

Si vous êtes intéressé par ce concept, que nous ne pouvons pas vraiment développé ici, nous vous conseillons d’effectuer plus tard une petite recherche sur les Mind Map avec votre moteur de recherche préféré, ça peut changer une vie d’études !
 

 

7. Écoutez de la Musique Créative - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Si vous n’aimez pas écouter de la musique en travaillant, alors essayer simplement. Si même en essayant vous n’aimez toujours pas travailler en musique, alors passez votre chemin, ce ne sera pas utile pour vous.

Si en revanche vous aimez depuis toujours ou vous découvrez que vous aimez écouter de la musique en travaillant, alors FONCEZ ! Il y a beaucoup d’avantages à écouter de la musique, de toutes les sortes, notamment ces trois bénéfices :

  1. La musique vous fait passer un temps plus agréable
  2. La musique crée du rythme dans vos révisions
  3. La musique développe votre créativité

Attention, il ne faut pas que la musique prenne le pas sur votre travail. C'est-à-dire en particulier avec les chansons populaires, il ne faut que vous soyez plus concentrés sur les paroles de la musique, il ne faut pas que vous ayez envie de chanter.

C'est pourquoi il vaut mieux écouter ce que nous appelons de la musique créative : c'est-à-dire une musique qui reste en fond, qui ne se fait pas trop active, pas trop présente, et qui vous pousse simplement. Certains privilégieront ainsi les musiques instrumentales, ou du moins avec des paroles incompréhensibles. Le plus important, c'est d'essayer tous les types de musique : s'il y en a un avec lequel vous êtes particulièrement productif, qu'il y ait des paroles ou non, qu'il soit nouveau ou non, que ce soit de la musique classique ou de l'électro, peu importe : écoutez la musique qui vous fait voyager, qui vous fait oublier le temps, écoutez la musique qui vous donne des ailes pour être efficace.

 

8. Listez vos Gains AVANT de Commencer - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Certes, les résultats, c'est généralement ce qui vient après le travail. Dorénavant, considérez vos gains acquis AVANT le travail !

1er effet, votre subconscient agira, et vous partirez avec un esprit de vainqueur, comme si les gains engendrent votre motivation et votre bon travail, et non l'inverse.

Ensuite, c'est ce qui structurera votre travail, vous donnera la carte de votre séance, et surtout c'est ce qui continuera à vous motiver.

Avant de commencer quoi que ce soit, vous devez donc avoir une idée précise de ce que vous voulez faire, en combien de temps, et le gain qui y correspond ! Il faut toujours écrire ces 3 éléments, ils sont tous très importants !

Gribouillez cette liste sur le côté, comme selon cet exemple :

1. Objectif : Apprendre 1 chapitre d'histoire Temps : 10 minutes Gain : 20/20 à ma prochaine dissertation

Vous pouvez même l'appliquez pour toutes vos activités, comme le sport :

2. Objectif : Courir 20 fois le tour du parc Temps : 40 minutes Gain : Meilleure forme, jambes plus endurantes

 

Plus vous serez spécifiques, mieux ce sera.  Pour en savoir plus pour garder la motivation et fixer vos objectifs, notre court article : Méthode pour garder la motivation : objectif SMART.

 

9. Travaillez Ailleurs - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Le problème de la chambre, c'est qu'on y travaille, mais aussi qu'on y dort, qu'on y joue, qu'on y regarde des films, qu'on mange parfois, etc.
 Là aussi, c'est une histoire de subconscient : votre cerveau associe chaque pièce à des activités, et fonctionne en s'adaptant à ce qu'il croit que vous allez y faire.

C'est pour cette même raison que si vous prenez l'habitude travailler ou de regarder des films sur votre lit, vous aurez beaucoup plus de mal à vous endormir chaque fois que vous vous mettrez au lit. Tout simplement parce que votre cerveau se dira : "ah, c'est le temps du film."

Nous vous recommandons donc de partir, et de vous rendre ailleurs pour travailler. L'endroit idéal, c'est bien sûr la bibliothèque. L'ambiance est généralement au travail, vous êtes entourés de personnes qui comme vous essaient d'être productifs, il y a comme un esprit de solidarité. Attention au piège de la bibliothèque entre amis : si la bibliothèque est le lieu de vos rencontres entre amis, même si ce ne sont que des connaissances éloignées auxquelles vous ne faites que dire poliment bonjour, ça restera une distraction, et vos amis ne comprendraient pas que vous ne preniez pas deux minutes de votre temps pour leur demander comment ils vont.

C'est donc votre mission et votre responsabilité de trouver l'endroit de travail idéal : hors de votre espace de vie habituel, un endroit où vous ne faites que travailler et rien d'autre, un endroit où vous êtes le moins dérangé possible par les autres. C'est un sacré challenge, mais dès que vous aurez trouvé l'endroit idéal, vous remarquerez facilement l'importance du lieu, et rien que de marcher vers ce lieu, votre cerveau se mettra en condition pour devenir productif, parce qu'il sait que c'est l'endroit où vous êtes tous les jours productifs.

 

10. La Méthode des 80/20 - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Même s'il n'est pas l'auteur direct de cette méthode, c'est bien Pareto qui a inspiré cette règle de travail que l'on nomme la règle des 80/20.

Si on pouvait donner un autre nom plus explicite à cette règle, nous vous dirions que c'est une règle contre le perfectionnisme qui vous fait perdre beaucoup de temps. Reformulé positivement, c'est la règle qui vous rend le plus productif possible en vous concentrant sur l'essentiel, sur l'important, pour gagner du temps.

L'idée est simple : 20% de votre travail est responsable de 80% du succès et des résultats de votre travail.

Il faut donc vous concentrer sur ces 20% qui sont le cœur de votre tâche, et qui doivent mobiliser tous vos efforts. Le reste perd beaucoup en importance, puisque vous passerez énormément de temps pour peu de résultats.

Vous avez encore du mal à voir comment ça marche ? Imaginons que vous devez apprendre une liste de 100 mots en anglais.

Parmi ces 100 mots, vous feriez mieux de consacrer tous vos efforts sur seulement les 20 mots les plus utiles et les plus courants. Car ce sont ces 20 mots qui vous feront gagner la meilleure note, qui vous fera progresser le plus, qui vous permettront le plus efficacement de parler avec les Américains.

Cette méthode n'est bien sûr pas une science exacte, mais il faut bien que vous compreniez l'idée qui se trouve derrière, parce qu'elle vous fera gagner beaucoup de temps en concentrant vos efforts sur le plus important. Par exemple, dans cet article, nous vous donnons toute une série de conseils. Bien sûr, nous vous recommandons de tous les suivre, c'est l'idéal. En essayant de les appliquer, vous aurez du mal à vous souvenir de tout du premier coup (c'est pourquoi nous vous encourageons à ajouter cette page à vos marque-pages ;) ). Si vous voulez augmenter votre efficacité le plus vite possible, retenez tout de suite les 20% qui auront le plus d'impact dans vos révisions, qui seront responsables des 80% de votre gain de productivité.

Comme beaucoup de tous les points de notre liste de productivité, vous pouvez appliquez cette méthode dans tous les domaines de votre vie, alors essayez et vous serez surpris. Vous apprécierez beaucoup ce principe qui vous suivra toute votre vie, et qui deviendra votre meilleur réflexe !

 

11. Buvez du Thé ou du Café - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Bien sûr, ne vous forcez pas. Il y a de nombreuses études convergentes et divergentes sur les bienfaits du thé ou du café.

Elles sont toutes 100% positives sur les effets du thé. Vous pouvez donc boire beaucoup de thé, votre organisme vous remerciera.

Elles sont quasi-100% positives sur les effets du café. Vous pouvez donc boire beaucoup de café (pas plus de 5 tasses par jour), votre organisme vous remerciera.

Tout est dans le quasi. Voici ce que vous devez retenir sur le débat "café ou pas café". Il faut d'abord savoir que la théine et la cafféine, responsables du boost d'énergie dans votre corps, désignent en fait la même molécule. C'est donc tout à fait la même chose que vous parliez de théine ou de cafféine !

La différence qui existe entre le thé et le café, est que le boost d'énergie sera immédiat, soudain et intense avec le café, tandis qu'il sera progressif, dilué, et plus faible avec le thé.

Le revers du café, c'est que certes vous aurez un grand boost d'énergie, mais parfois vous aurez aussi comme une chute d'énergie après.

Il faut aussi prendre en compte les effets psychologiques placebo : certains, juste en pensant à leur boisson à côté d'eux, se sentiront prêts à être efficaces et productifs.

Dans tous les cas, il y a de très grandes différences d'effets selon les personnes. Certains s'endirmiront même en prenant leur café. Certains auront un tel boost d'énergie qu'ils auront du mal à s'endormir : dans ce cas il vaut mieux n'en boire qu'au réveil le matin. Nous vous conseillons donc ici simplement d'apprendre à vous connaître.

Est-ce que vous vous sentez mieux en buvant du thé ou du café ? Est-ce que vous avez des contre-coups, qui vous fatiguent juste après ? Est-ce que vous êtes réellement plus productifs en buvant du thé ou du café ? Qu'est-ce qui vous correspond le mieux ?

  • Vous préférez l'eau ? Buvez de l'eau !
  • Vous êtes super productifs avec le café et vous n'avez pas de contre coups ? Buvez de l'eau et du café !
  • Vous appréciez votre thé, et vous ne passez pas plus de temps à préparer votre thé qu'à vous mettre à l'œuvre ? Buvez du thé !

 

12. Soyez Obsessionnels sur le Rangement et la Propreté - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Vous aurez du mal à le croire : un espace de travail bien rangé = un esprit bien rangée !

C'est pourtant vrai  ! C'est souvent le genre de dicton avec lequel maman/papa nous rabâche les oreilles mais qu'on se refuse à croire, parce qu'au fond de nous on a un peu la flemme de faire le ménage.

Pourtant, notre astuce, comme toutes les astuces ici, ne prend pas plus de 30 secondes. Comment on fait le ménage d'un bureau en 30 secondes ? C'est très simple : vous prenez votre corbeille, ou si vous avez trop peur une boîte : et vous y mettez TOUT ce qu'il y a sur votre bureau. En 15 secondes c'est fait.

Vous ouvrez le matériel dont vous avez besoin : une feuille, un ordinateur s'il est absolument nécessaire. 5 secondes.

vous avez besoin du stylo plume que vous avez mis à regret dans votre boîte un peu plus tôt ? Pas de problème, atttrapez-le, et pas la trousse entière : seulement le stylo plume. 5 secondes.

Voilà le bilan à la fin de notre démonstration : en 25 secondes, votre bureau nickel, en utilisant seulement le strict nécessaire : votre feuille et votre stylo plume (ou votre ordinateur).

A ce moment là, vous vous sentirez véritablement plus libre à l'intérieur de vous. Cette table vide devant vous, elle est le reflet de votre esprit calme, apaisé, qui est entièrement disponible pour vous mettre à l'œuvre que vous vous êtes fixés.

 

13. Décomposez - Triplez Votre Productivité en 30 Secondes

C'est un principe que René Descartes, l'illustre philosophe que vous connaissez bien pour le Discours de la méthode, appliquait déjà.

Si vous avez une grande tâche à accomplir, qui semble abstraire, obscure, difficile à accomplir, alors décomposez-la.

Cette technique, c'est une véritable machine de guerre, une véritable machine de destruction, qui viendra à bout de tous les objectifs qui vous semblent les plus insurmontables.

Un exemple : vous trouvez vos rédactions pâlotes, et vous manquez de vocabulaire, vous voulez donc enrichir votre vocabulaire. C'est un objectif plutôt vague (Qu'est-ce que c'est qu'enrichir un vocabulaire ? Comment le mesurer ?). Eh bien, décomposez-le.

Le vocabulaire, ça vient de deux façons : en apprenant les définitions et en lisant beaucoup. Vous avez déjà décomposé votre objectif en 2 parties.

1. Apprendre les définitions

Apprendre 200 définitions d'un coup vous semble hors de portée ? Alors décomposez. Faites de petites listes, comme nous vous le proposons dans notre article pour Enrichir son Vocabulaire. Apprenez 1 liste / jour. Une liste de 20 mots, c'est encore insurmontable ? Alors décomposez : vous en apprendrez 10 mots le matin à 8h en vous levant, et 10 mots le soir à 20h en vous couchant.

On partait d'un désir vague ("enrichir son vocabulaire"), on se retrouve avec une petite tâche facile qui ne prend pas beaucoup de temps ("lire 10 définitions"). Ca vous semble toujours aussi insurmontable ?

2. Même chose pour la lecture.

10 livres en un mois, c'est énorme ? Alors décomposez. 5 livres en 15 jours. Toujours insurmontable ? 1 livre / 3 jours. Toujours énorme ? Alors lisez seulement les introductions et les conclusions de chaque chapitre das un premier temps, garder le ventre, le gros du contenu, pour un second temps.

Ca peut paraître surprenant, mais vous verrez que le livre gardera toujours tout son sens. Vous verrez les liens, les articulations. Lire ensuite ce qui se trouve entre l'introduction et la conclusion vous prendra un rien de temps. C'est la puissance de décomposer. C'est aussi la règle de Pareto (voir le point n°10 de cette liste) qui est en jeu : toutes ces introductions et conclusions, qui représentent 20% du livre, vous donneront dans les faits une compréhension de 80% de l'ouvrage.

 

Encore une fois, vous pouvez appliquer cette méthode à tous les domaines : le sport, la culture, les arts, les mathématiques, la physique-chime, les relations sociales. Si vous avez une difficulté, surmontez-la de la plus efficace et douce des manières : décomposez-la.

 

14. Endormez-Vous et Laissez Votre Cerveau Faire le Job - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Vous est-il déjà arrivé, le soir même, d'être catastrophé par la montagne de textes ou de formules que vous devez apprendre, de lire votre cours, juste une fois, et de vous dire : tant pis, j'ai fait de mon mieux, mais je suis trop fatigué, maintenant je dors.

Le lendemain au réveil, c'est comme un miracle : vous vous souvenez de tout, encore mieux que si vous aviez passé 3 heures le matin à apprendre votre document.

Ce miracle n'est pas tant que ça un miracle, et son autre nom c'est : le cerveau humain. Lorsque vous vous endormez, votre cerveau passe en revue tout ce que vous avez fait, votre journée, il trie tout ce qu'il doit apprendre, tout ce qu'il doit oublier, etc. Bref, si vous avez l'impression qu'il ne se passe rien quand vous dormez, détrompez-vous : votre cerveau travaille !

Et il y a toujours une chose qu'il rumine, passe et repasse pour le graver en vous, c'est la dernière chose qu'il a entendue et vue avant votre sommeil. C'est pourquoi ce que vous faites juste avant de vous endormir a tant d'importance.

Mettez à profit cette astuce : juste avant de vous endormir, en moins de 30 secondes - plus si vous le souhaitez - , apprenez ce que vous voulez être certain de connaître le lendemain matin à votre réveil. Faites vous confiance. Vous serez très agréablement surpris le lendemain matin, nous vous le garantissons.

 

15. Offrez-Vous le Luxe - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Vous vous rappelez ce que l'on a dit dans notre point n°12 : un espace de travail propre et rangé, c'est un esprit propre et rangé ?

Ici, ce n'est pas exactement pareil, mais c'est toujours la même idée qu'il vous faut un environnement et des outils les plus efficaces possibles, pour avoir un travail le plus efficace possible.

Certains conseillers en finance recommanderont toujours à quiconque d'investir au strict minimum 10% de vos revenus dans votre formation, dans votre travail, votre éducation, vos outils.

L'exemple le plus probant est celui de l'ordinateur, si c'est avec l'ordinateur que vous devez travailler. Lorsque l'on n'est pas particulièrement aisé, il est difficile d'acheter mieux que le mini-pc portable premier prix, avec seulement 2 GO de RAM (c'est-à-dire très peu pour un ordinateur), qui bogue dès qu'on clique sur une icône ou qu'on bouge la souris. Ce mini pc-portable premier prix vous fera perdre des heures, des heures et des heures de travail. Vous ne vous en rendez pas compte parce que c'est votre premier jour, parce que ce sont des délais qui semblent très réduits, à peine quelques secondes. Mais cliquer sur une icône, quand on a un ordinateur, on le fait des centaines de fois par jour. Quelques secondes x 500 fois par jour x 30 jours x 12 mois, ça vous fait à la fin de l'année, répétons-le encore une fois, des heures, des heures et des heures de perdues.

Et encore nous ne parlons là que de la mémoire vive, mais si vous avez un ordinateur qui plante au milieu de votre mémoire qui fait 30 pages et que vous avez oublié de sauvegarder - ou bien vous avez essayé de le sauvegarder, mais le logiciel a détecté une erreur, les dégats sont considérables.

Considérez donc bien l'achat de votre matériel, et accordez beaucoup d'importance à la qualité. C'est bien entendu la même chose que pour des choses aussi anodines que la qualité du papier (combien de miligrammes ?), la qualité du stylo plume (vous boirez une bière de moins, mais au moins votre encre ne fera plus de patés sur chacune de vos copies), voire même la qualité de votre formation.

 

16. Rêvez sur Votre Futur Radieux - Améliorez Votre Productivité en 30 Secondes

Quand il est question de productivité, il est important de comprendre que le facteur déterminant, qui se cache juste derrière, qui vous donnera toute l’énergie que vous voulez mobiliser efficacement : c’est la motivation !

Peut-être que cette image vous aidera : considérez la motivation comme un énorme torrent, et la productivité comme toutes les parois et tuyaux qui canalisent et guident ce torrent.

Si ces parois et tuyaux sont bien réglés, qu’ils sont solides, ils permettront d’acheminer toute l’énergie de l’eau dans la bonne direction, le plus rapidement possible, et en intégralité.

Mais l'énergie de l'eau, la force du torrent, c'est encore la motivation. Plus vous êtes motivés, plus vous avez d'énergie, plus extraordinaires seront vos résultats, surtout si vous les avez bien réglés avec toutes les indications que nous avons listées dans cet article.

Comment renouveler sans cesse votre motivation ? Ne nous le cachons pas, la motivation, on croit en avoir beaucoup, et tout à coup le lendemain tout est redescendu comme un soufflé : la motivation est la plus fragile de vos ressources. C'est pourquoi vous devez la préservez et lui accordez beaucoup, beaucoup de soins.

Tout au long de cet article, nous vous avons donné des petites astuces pour garder et accroître votre motivation - comme le point n° 8 : Listez vos gains avant de commencer. Ici notre conseil est un peu similaire, mais à plus grande échelle : imaginez ce que vous voulez être.

Si vous faites quelque chose, c'est parce que vous avez un appétit, parce que vous voulez arriver à quelque chose. Vous avez faim d'une glace ? C'est parce que vous vous imaginez déjà dégustant votre glace tranquillement au bord de la plage avec le soleil qui vous câline la peau.

Vous avez envie d'un gâteau au chocolat ? C'est parce que vous vous imaginez déjà à table, la cuillère plongeant dans votre gâteau.

Ce sont exactement ces images qui doivent vous venir à l'esprit quand vous voulez être motivé. Vous avez du mal à apprendre votre programme d'histoire, alors souvenez-vous de la manière la plus vive possible quel est votre idéal, votre futur rêvé.

Vous vous imaginez déjà brillant professeur d'université, auteur à succès des meilleurs livres sur le XXe siècle : vous êtes assis sur cette petite table qu'on a posée devant vous. 1000 personnes sont devant vous, en train d'attendre leur dédicace. Ces personnes sont admiratrices de votre recherche, et elles vous posent tout un tas de questions passionnantes, qui vous donnent envie de discuter avec elles toute la soirée, tout en savourant les petits apéritifs qui vous sont servis. Si c'est ça votre idéal, si c'est ça votre futur rêvé, alors RÊVEZ de la manière la plus PUISSANTE de ce futur. Comment rendre ce rêve encore plus fort ? Ajoutez les couleurs, ajoutez les sons, ajoutez les odeurs, jouez le film dans votre tête avec encore plus d'imagination.

Bien sûr, tout le monde ne rêve pas d'être un illustre chercheur en histoire du XXe siècle. Vous avez tous des rêves différents, et ce sont pour ces rêves que vous travaillez. Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas la peine de continuer votre travail, vous faites fausse route. En revanche, si vous avez vraiment au plus profond de vous ces rêves, ces idéaux, ce futur, alors pensez-y encore et encore, jusqu'à ce que votre imagination vous colle à la peau, jusqu'à ce qu'elle devienne réelle, et ce sera une source inépuisable pour votre motivation.

 

-> 20 Préceptes pour une Meilleure Présentation de vos copies

-> Conseils méthodologiques

 

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : productivité, rentabiliser, travail, améliorer, apprendre plus vite, apprendre mieux, conseils, astuces, être productif au travail, réviser efficacement, méthode - 1 commentaire

7 Clés pour Lire 10 Fois Plus Rapidement et Plus Efficacement

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 novembre 2016

Un des secrets les mieux gardés des personnes à succès : la LECTURE RAPIDE ! Pourquoi ces personnes à succès ne vous en parlent pas ?

C'est souvent parce qu'elles ne s'en rendent même pas compte ! C'est devenu un tel réflexe, une telle habitude, qu'elles ne pensent même plus à la façon dont elles lisent qui les rend si efficaces.

Pourquoi apprendre à lire rapidement ?

Il y a déjà les avantages de la lecture : apprendre, développer énormément sa culture, être cultivé, enrichir son orthographe/grammaire/vocabulaire, développer sa mémoire, réflechir plus que les autres, fortifier sa mémoire.

Il y a ensuite les avantages de la lecture rapide : une histoire, pour qu'elle soit intéressante... il faut rentrer dedans. Les premières pages sont souvent les plus terribles, et on décroche rapidement. L'avantage de la lecture rapide c'est que vous ne vous ennuirez plus. Vous serez accrochés à ce train à grande vitesse, et vous ne pourrez plus en descendre tellement vous aimerez cela.

Vous serez beaucoup plus vite plongés au cœur de l'histoire, là où tout devient enfin intéressant : là où se trouvent les plus beaux paysages, les plus belles scènes, les plus belles réflexions. Vous n'aurez plus l'impression de perdre du temps, et au contraire vous aimerez être aussi efficace, vous voudrez lire plus, et encore plus, apprendre encore davantage.

Si vous êtes à court d'histoires, vous ne savez pas par quoi commencer : la bonne nouvelle dans notre monde c'est que des siècles et des siècles d'écrivains et de penseurs qui ont consacré toutes leurs vies à produire le meilleur, à transmettre ce qu'ils avaient de meilleurs pour vous, tout cela est disponible GRATUITEMENT pour tous, par exemple ici. Soyez donc curieux et profitez de ce trésor, vous avez vraiment de la chance de vivre au XXIe siècle. Allez, maintenant c'est parti pour apprendre à lire rapidement et efficacement !
 

>> Lisez moins - vous lirez MIEUX



1. Lisez seulement ce qui vous plaît

Votre professeur vous a dit de lire tel livre en entier, de la première à la dernière page, de la première à la dernière ligne. Ne l’écoutez pas.

Votre ami vous a conseillé de lire cet article du Monde, du Figaro ou de Libération en entier pour avoir votre avis. Ne l’écoutez pas.

Vos parents vous ont dit que pour comprendre un document, il faut lire chaque lettre, chaque mot. Ne les écoutez pas.


Lisez seulement ce qui vous plaît ! De toute façon, c’est ce que vous faites déjà. Peut-être que vous ne vous en rendez pas compte, mais un exemple très parlant pour l’habitué d’internet ou des réseaux sociaux, c’est de prendre conscience comment vous traitez une page internet.

Lorsque vous consultez votre fil facebook, vous vous rendrez compte que vous ne lisez pas toutes les publications qui vous sont présentées. Vous ignorez déjà instinctivement les publicités, les menus sur les côtés. Vous ignorez les textes qui vous paraissent trop longs. Au mieux, vous lisez les premiers mots, et si vous sentez que ce ne sera pas intéressant, vous zappez. C’est bien.

Lorsque vous consultez les résultats d’une page Google, vous cherchez immédiatement le premier et le second lien. Les plus habitués éviteront également les liens publicitaires qui sont au sommet de la page. Et lorsque vous vous intéresserez au lien, vous ne lirez même pas tout ! Vous accrocherez votre regard sur un ou deux mots qui ressortent, souvent les mots clés que vous cherchez, ceux que Google ont mis en gras. Si jamais vous n’êtes pas encore sûr qu’il vous sera bénéfique de cliquer, vous plongez votre regard au milieu de la description du site, juste en dessous du lien. Seulement si vous voulez encore plus d’informations, vous lirez toute la description, sinon vous passerez au lien suivant et répéterez le même processus.

Un test très simple : si vous avez accroché sur ce mot en gras, et que vous avez parcouru que très rapidement le gros paragraphe ci-dessus, c’est que vous faites déjà le job de lire ce qui vous plaît. Si vous avez lu l’intégralité du paragraphe ci-dessus, c’est que vous aviez envie de bien comprendre ce que nous voulions dire, parce que vous savez que c’est important. Ou alors, vous auriez déjà zappé.

Notre premier conseil est donc simplement un encouragement, il est là juste pour vous rassurer : ne lisez pas tout, et continuez à lire ce qui vous plaît : c’est ce qui vous rendra productif dans votre lecture.
 

2. Lisez seulement le plan, l’introduction et la conclusion

C’est là que réside tout ce que l’auteur veut vous transmettre comme message. C’est dans le plan de l’ouvrage, c’est-à-dire les titres des chapitres, les titres des parties, et dans l’introduction et la conclusion que l’auteur fait ses transitions, qu’il met en articulation sa pensée.

Un test très simple : si avant de lire cette phrase, vous connaissez déjà quels sont les points qui vont être traités après, parce que vous avez déjà parcouru rapidement les titres, c’est très bien. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez le faire maintenant.

Cette technique vous sauvera beaucoup de temps pour comprendre une idée, pour comprendre un article, pour comprendre un livre entier. Si vous connaissez déjà les points par lesquels l’auteur va passer, vous avez en tête la structure. Vous avez la vue d’ensemble.

A moins que vous ne lisiez un roman pour le plaisir, auquel cas il est toujours plus intéressant de suivre pas à pas l’histoire, il est toujours bien plus intéressant de connaître tout de l’histoire, d’avoir le plan général en tête, et seulement après de préciser, de rentrer dans les détails, que vous pourrez rattacher à la structure calmement.

C’est comme un puzzle dont vous auriez déjà le cadre, il est beaucoup plus facile ensuite de le remplir.

L’important, ça reste toujours notre règle n°1 : lisez ce qui vous plaît. Si donc une introduction vous paraît trop brouillon, trop longue, allez plus vite et ignorez.

Il s’agit simplement de bien prendre conscience que c’est seulement grâce à la structure du livre, ou de n’importe quel document, que vous pourrez en faire une lecture rapide et efficace. De plus, cela vous permettra d’identifier quels chapitres ou quelles parties sont les plus intéressantes pour vous, celles qui vous intéressent, celles qui vous plaisent.
 

3. La règle des 80/20

En résumant brièvement, la règle des 80/20 veut que 20% du livre correspond à 80% de ce qu’il faut savoir d’un article / d’un livre / d’un journal.

Concentrez-vous sur les 20%. Cette idée rejoint encore nos précédents points : concentrez-vous sur l’essentiel. Tout le travail consiste donc à identifier rapidement quels sont les points essentiels, où sont les 20% qui représentent 80% de l’intérêt du livre.

C’est pourquoi nous vous conseillions de lire à tout prix et en premier lieu les titres, de chapitres ou de parties, parce que ce sont eux qui concentrent la plus grande partie de ce qu’il vous faut retenir.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire le point n°10 de notre article sur la productivité.

 

>> Mettez-vous sous pression

 

4. Utilisez un minuteur

Peut-être que vous ne vous en croyez pas encore capable, mais vous pouvez lire 10 fois plus vite que vous ne le faites dès maintenant.

Un moyen très simple d’arriver à votre véritable vitesse de lecture potentielle, c’est de vous en donner l’objectif et de vérifier vos performances. Croyez en vous, vous avez cette ressource en vous, c’est simplement que vous ne l’avez jamais mis à profit !

Du moins jusqu’à maintenant, car dorénavant, vous aurez votre minuteur à côté de vous lorsque vous lirez. Vous pouvez par curiosité calculer en combien de temps vous lisez d’habitude. C’est très simple, il vous suffit de prendre un livre, d’enclencher le chronomètre, de lire une cinquantaine de pages. A la fin, faites les comptes : en combien de temps avez-vous lu une page ? Calculez combien de mots il y a dans n’importe quelle page : combien de temps vous faut-il en moyenne pour lire 10 mots ?

En lisant 50 pages, vous aurez un échantillon suffisamment large pour déterminer votre vraie vitesse de lecture. Maintenant, divisez votre score par 2 : c’est le temps que vous vous accorderez pour lire les 50 prochaines pages ! Vous croyez que c’est impossible ? Détrompez-vous, enclenchez votre minuteur, et lisez ! Vous serez surpris de la qualité de vos résultats.


Pour plus d’informations, vous pouvez lire le point n°2 de notre article sur la productivité.
 

5. Votre meilleur allié : l’auto-scroll

Les plus fins lecteurs et amateurs de nouvelles technologies connaîtront cette fonction : l’auto-scroll. Proposée dans les plus récentes applications, notamment de smartphone, elle consiste tout simplement à faire défiler la page pour vous, sans que vous n’interveniez.

Généralement, c’est présenté comme un rideau qui tombe sur la page en cours et qui vous force à accélérer votre lecture. Ayez les yeux plus gros que le ventre et fixez-vous un objectif élevé. Chaque page se tournera, ou défilera, ou disparaîtra, selon vos réglages, plus vite que vous ne pouvez la lire. Ce n’est pas grave. Vous vous habituerez très vite à lire ainsi, de manière beaucoup plus rapide. Vous vous concentrez spontanément sur les éléments les plus importants.

Si vous lisez de manière plus traditionnelle, sur des livres, des vrais, et vous pensez que ce système est inapplicable, détrompez-vous ! Vous serez vous-même votre propre bourreau, et nous comptons sur vous pour être impitoyables.

Il suffit de vous munir d’une baguette (un crayon ou un stylo fins peuvent faire l’affaire) et c’est votre main qui donne le rythme : faites défiler plus vite que vous ne lisez !

Notre méthode préférée, c’est de remplacer la baguette par un rectangle de papier, vous pouvez par exemple utiliser votre marque page (ou tout simplement placez votre baguette à l’horizontale sur la page). L’avantage est que ce carton couvre toute la largeur de la page, et vous n’avez qu’à faire défiler verticalement.

Votre vitesse de lecture sera décuplée grâce à ce tuteur, car l’auto-scroll, ou pour les plus francophones d’entre nous disons le défilement automatique, vous forcera de manière radicale et sans pitié à le suivre, plus vite, plus vite et encore plus vite. Au début, ce sera difficile, nous ne vous le cachons pas. Ca deviendra beaucoup plus facile au bout d’une dizaine de minutes, et même : ce sera addictif ! Vous ne pourrez plus vous en passer, tant vous aurez l’impression de perdre du temps, quand rien ne vous force à vous presser.
 

>> Comprenez ce que vous lisez

 

Grâce aux étapes précédentes, vous avez déjà toutes les techniques pour vous forcer et réussir à lire plus vite. Il reste simplement à vous assurer que vous comprenez bien ce que vous lisez. Vous serez heureux d'apprendre que tout le travail est déjà fait : désormais, il ne s'agit plus que de faire confiance à votre cerveau sur deux points.

 

6. Votre cerveau sait déjà organiser et arranger


Lorsque vous lisez rapidement, en diagonale, en piquant ça et là des mots, vous pouvez légitimement vous poser la question : est-ce qu’il est vraiment possible de comprendre une phrase si on ne lit pas intégralement le sujet, le verbe, et les compléments ?

La réponse est scientifique, prouvée et reprouvée : OUI, vous comprendrez même plus vite !

Il est un test que vous avez peut-être déjà eu l’occasion de passer, c’est celui des lettres dans le désordre. L’être humain est capable de lire n’importe quel mot même si ses lettres sont dans le désordre ! Etonnant n’est-ce pas ? Et pourtant vrai !

Par exemple essayez de lire cette phrase :

Bnjuoor, ej vuex povoiur lrie plsu ramepepidnt n’iormpte equl teetx !

Si vous avez réussi à décrypter cette phrase, bravo ! La raison pour laquelle notre cerveau peut comprendre un mot même si ses lettres sont dans le désordre, c’est parce qu’il envisage les phrases de manière générale, tous les mots d’un coup, toutes les lettres d’un coup, et non pas lettre par lettre.

Et voici une bonne nouvelle : c’est exactement la même chose pour un livre entier, pour des paragraphes entiers, et pour des phrases entières !

Par exemple, si votre regard accroche sur cette série de mots :

nucléaire - a décidé - difficultés - Allemagne - 2% - dégâts - pollution - réduira

Dans cette série, vous n’avez aucun article, aucun adjectif, aucun complément de temps, de lieu, etc. Alors, impossible de comprendre ce que vous lisez ?

Grâce à quelques mots éparpillés, pris ça et là, vous pouvez déjà deviner que l’Allemagne se sent concernée par le problème du nucléaire !

C’est encore plus facile à devenir quand vous avez déjà lu 10 chapitres sur la question de l’environnement, et que vous en êtes au chapitre Europe !

Alors faites vous confiance, et soyez un détective de la lecture : avec seulement quelques indices, vous serez capables de comprendre tout ce que vous lisez.
 

7. Lisez instantanément, comprenez instantanément, et gagnez la compétition sur votre voix

Vous aurez donc compris qu’il vaut mieux lire des grands ensembles, plutôt que lettre par lettre. Votre regard doit se fixer sur un groupe de mots et aussitôt sauter sur un autre groupe de mots. C’est ça qu’on appelle lire !

Si vous voulez aller encore plus rapidement, alors vous devez vous assurer que vous ne lisez pas pour vous-mêmes ces groupes de mots. OK, cette phrase est difficile à comprendre, alors on va mieux expliquer.

Imaginez-vous raconter une histoire à un bébé. Vous lisez mot par mot, à voix haute, la page.
Imaginez-vous maintenant raconter cette même histoire à vous même, mais cette fois-ci non pas à voix haute, mais en disant les mots dans votre tête, un par un.
Imaginez comment vous lisez ces mots, avec quelles intonations : accentuez certains mots plutôt que d’autres.

Essayez par exemple avec ce que vous êtes en train de lire à ce moment précis, cet article sur la lecture rapide. Imaginez dire cette phrase à quelqu’un en accentuant sur certains mots plutôt que d’autres.

Eh bien, tout cela, c’est lire mot par mot, presque à « voix haute » dans votre esprit. Il va falloir faire disparaître cette voix, car elle vous fait perdre beaucoup de temps. Rien que de prononcer les mots, que ce soit à quelqu’un d’autre, à un bébé, ou à vous-même, dans votre tête, c’est une perte de temps.

En fait, le cerveau comprend beaucoup, beaucoup plus rapidement que vous ne parlez ! Et oui, vous pouvez être admiratif de votre cerveau, car il est super efficace, et avant même que vous ayez le temps de le dire, il a déjà tout enregistré !

Vous devez donc vous empêcher de lire et de prononcer mot par mot ce que vous lisez. Comment ?

Eh bien vous allez rire : le meilleur moyen pour réussir à capturer le sens de ce que vous lisez sans même avoir besoin de le prononcer, de vous le dire : c’est de lire plus vite ! Vous êtes donc déjà sur la voie !

Vous avez bien lu, lisez plus vite et la petite voix de votre esprit qui vous racontait les histoires disparaîtra. Elle fera place à une lecture bien plus puissante et plus rapide : celle de la compréhension instantanée !

C’est donc une course : lisez plus vite que vous n’avez le temps de le dire, et vous n’aurez aucun problème, vous irez aussi vite que le peut votre cerveau, et c'est ce qu'on peut vous souhaiter de mieux.



-> 16 Moyens pour Être Extrêmement Productif (30 Secondes Chacun)

-> 20 Préceptes pour une Meilleure Présentation de vos copies

 

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : comment lire plus rapidement, lecture, rapide, accélerer, temps, productivité, lecture rapide, efficacité, livres, long, conseils, avis, méthodologie, temps de lecture - 2 commentaires

Fil Rss des articles de cette catégorie

page 1 sur 16 suivante »