Réussir Sciences Po

 

 

 

Le nouveau ROMAN FANTASY de Hayato Chirun

Le nouveau DÉVELOPPEMENT PERSONNEL de Arthur Legrand

(liens Amazon sponsorisés - ou lire gratuitement ces livres (14 jours offerts))

 

La propriété est-elle juste ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 19 mars 2013

La propriété est-elle un droit ? est-elle juste ? Une des positions actuelles est de considérer la propriété comme un droit naturel. Rousseau rappelle cependant qu'à l'origine, la terre est à tous.

La propriété, définition des textes juridiques occidentaux

Le Code civil définit la propriété en 1804 tel que "le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou les règlements".

La Déclaration universelle des droits de l'Homme par l'ONU stipule à l'article 17 :
"1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.
"

II. Origines de la propriété


Rousseau montre l'origine de la propriété dans son ouvrage Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes en 1755 :

"Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire : ceci est à moi et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne."


Partagez si vous avez aimé !

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : justice, IEP, Sciences Po, Questions contemporaines, 2013, science, cours, propriété, origine, résumé, droit naturel - 7 commentaires


7 commentaires

#1 • kira • samedi 23 mars 2013 à 23:18

Bonjour,
Je vous poste un corrigé de ce sujet que je me suis efforcé de faire. J'aimerais bien que vous le décortiquiez et que s'il y a à apprendre d'une erreur, on me l'apprend.




Analyse du sujet


Mots-clés

- " propriété": ce mot désigne la possibilité de posséder de biens, matériels ou artistiques, par exemple la richesse, la terre et les œuvres littéraires et musicales.

- "est-elle": cette tournure interrogative ouvre largement le sujet au plan dialectique.

-"juste": est juste ce qui respecte les droits d'autrui en vue du bien et de l'ordre.






Enjeu(x) du sujet


Le concepteur du sujet demande à l'élève/candidat de montrer si la propriété est bonne par rappport à la société. On retiendra que posséder de plein droit une réalité, matérielle ou abstraire, ne devrait pas se faire au détriment de la société.


Problématique


La propriété est réellement bonne pour l'homme?


Idées
-le capitalisme garantit la propriété privée.

-Le communisme condamne l'exploitation de l'homme par l'homme à l'aide de la propriété privée.

-Les inégalités sociales et le creuset des richesses

-La propriété est à l'origine de l'explosion de la misère du monde.

-Ne pas porter atteinte au droit de propriété.



Ecriture du sujet


Introduction


Avoir la possibilité de posséder de biens, matériels ou abstraites, par exemple la richesse, la terre, les œuvres littéraires et musicales, symbolise un épanouissement majeur pour l'homme. Cependant, il arrive qu'une perversion de la propriété ou sinon son existence elle-même portent atteinte à la dignité humaine. Sur ce, pour se saisir de cette réalité, une question mérite d'être posée. La propriété est-elle réellement bonne pour la société? Pour répondre à cette question, nous analyserons l'origine de la propriété privée, ensuite nous examinerons ses effets positifs pour l'homme, enfin nous évoquerons ses limites.


Développement


Jean-Jacques Rousseau établit que la propriété privée est le fondement de la société.


En effet, auparavant, l'homme était nomade, violent et se développait dans sa " coquille naturelle". Il était dans un état de nature, quoique hypothétique.


Ceci montre relativement que la propriété privée marque une étape importante dans la civilisation humaine. Elle est ce par quoi l'homme aspire pour bâtir une société autour de lui afin de lutter contre le danger et de se parer à la force commune.


Par ailleurs, la sédentarité permet à l'homme de mettre en valeur la terre et de s'approprier les récoltes. Cela relève du droit.





Actuellement, c'est le système capitaliste qui garantit la propriété privée.


Par delà les initiatives privées, la société se veut défenseure du mérite de chacun au prix de son effort. Pour illustrer ce propos, l'ancien candidat aux U.S elections de 2012 Mitt Romney parlait de "a merit-based society". Il s'agit en effet d'une société dont les individus goûtent la prospérité par l'effort.


Ainsi, l'accumulation des richesses est impressionnante. L'on devient riche et plein de prospérité à l'exemple de Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social Facebook.


Cela dit, la pénétration des échanges économiques dans le monde uniformise le modèle capitaliste. Mais il est évident de se demander si la propriété privée ne détruit pas la société.


Effectivement, le capitalisme présente des revers parmi lesquels l'aliénation de l'homme et la constitution de classes favorisées et défavorisées.


A cet égard, Marx et Engels estiment qu'il faut détruire la propriété privée et léguer la terre au peuple, qui souffre pour elle.


Dans cette optique, la redistribution des richesses est mise en jeu. Car effectivement, il est inadmissible que la majorité de la population mondiale sombre dans la misère.


Ces inégalités sociales persistantes sont injustes. Mais il est encore illusoire de pouvoir rayer la pauvreté sur terre. Elle est une réalité, qui malgré tout, accompagnera l'homme jusqu'à son extinction.


Conclusion


Avant de boucler notre travail, il est nécessaire de rappeler que la propriété privée est le fondement de la société. Cependant, la redistribution des biens est inégalitaire. Elle est pour cela donc objet d'aliénation et de mécontentement. Pour finir, on peut dire que la propriété ne saurait être véritablement juste mais autant vivre avec elle que de s'immiscer dans l'illusion marxiste.

#2Intégrer Sciences Po • 24 mars 2013 à 18:10

@kira : Bonjour Kira, voici quelques commentaires pour ton sujet, de ce que nous
avons pu analyser.

Analyse du sujet


Mots-clés

- " propriété": ce mot désigne la possibilité de posséder de biens,
matériels ou artistiques, par exemple la richesse, la terre et les œuvres
littéraires et musicales.

- "est-elle": cette tournure interrogative ouvre largement le sujet au
plan dialectique. <- Bien vu

-"juste": est juste ce qui respecte les droits d'autrui en vue du bien et
de l'ordre. <- C'est une bonne définition pour toi, mais il ne
faudra pas être aussi catégorique. En quoi respecter les droits d'autrui
serait juste ? Parfois il serait plus juste de ne pas respecter ses
droits. De même, "en vue du bien et de l'ordre", c'est mettre en
postulat une société qui doit être ordonnée, et qu'est-ce que le bien ?
Bref, ce mot "juste" est un mot-clé important, et il sera essentiel de
ne pas le limiter, d'en voir toute l'étendue. En fait, personne n'est
vraiment d'accord sur ce que veut dire "juste".



Enjeu(x) du sujet <- Oui c'est le bon enjeu


Problématique


La propriété est réellement bonne pour l'homme? <- Si l'on se
place dans la perspective des concours Sciences Po IEP (est-ce celui que
tu veux tenter ?), le thème est "justice". Il doit absolument apparaître
dans la problématique et tu feras une très bonne copie.



Idées <- Bien pour la recherche d'idées ! Elles sont
actuelles et pertinentes



Ecriture du sujet


Introduction <- Pour l'accroche, première phrase, il est bien
de partir d'une citation, ou d'une oeuvre littéraire célèbre, ou d'un
fait historique précis, qui ensuite débouche sur la réflexion. Il est
encore pertinent de bien définir les mots-clés comme tu l'avais fait sur
la recherche d'idées.



Développement <- Un commentaire général sur le développement.
Tu as de bonnes idées, il faut les mettre chacune en valeur toujours par
un exemple précis. C'est ce qu'il y a de plus difficile dans un tel
exercice, car cela réclame des connaissances pointues. Un exemple
précis, c'est soit une statistique, soit une date, soit une citation.
Ainsi quand tu parles des inégalités sociales : un exemple serait de
dire que en 2010, les 10 % plus riches Français détiennent 24,9 % de la
masse totale des niveaux de vie. Tu fais bien de délimiter visiblement
ces trois parties, sans écrire les titres. C'est plutôt bien dans
l'ensemble pour la recherche d'idées, bravo.



Conclusion <- Il est toujours bon de finir avec une note
d'espoir. Mieux vaut éviter les engagements politiques (Quand tu dis
"illusions marxiste"). Bonne conclusion dans l'ensemble



C'est une bonne copie au final. Si tu veux arriver à passer
devant les autres, il faudra essayer d'emmagasiner encore plus de
connaissances, de faits précis - que tu peux par exemple retrouver sur
le blog dans chaque article -, ce qui te permettra d'ailleurs de trouver
un encore meilleur plan. Bon courage, c'est sur la bonne voie, et
surtout garder toujours la motivation ! Bravo pour avoir osé traiter ce
sujet !

#3 • Kira • 24 mars 2013 à 19:46

Bonsoir,
J'ai véritablement apprécié votre critique. Il me semble très enrichissant.Merci.

Quand aux éléments de mes cours, votre site web est mon cahier de révision. J'en profite pour vous dire merci encore.

J'espère que cela va être d'une grande utilité pour le concours. Je prépare précisément le concours commun de sciences Po Province.

J'ai par ailleurs corrigé plusieurs sujets dans le cadre de ma préparation et je les ai numérisé et je voudrais bien à cette occasion pour ne pas avancer à l'aveuglette de les soumettre à votre analyse critique.

Veuillez me le permettre.

Cordialement,
Kira

#4Intégrer Sciences Po • lundi 25 mars 2013 à 17:47

@Kira :
Bonjour Kira, tu peux nous envoyer tes sujets si tu le désires par mail forumhpb [@] gmail.com ou mettre le lien des images dans les commentaires pour en faire profiter tous les lecteurs.

Bonne journée à toi

#5 • kira • lundi 25 mars 2013 à 21:57

Bonsoir l'équipe d'Intégrer Sciences Po, je vais d'une part vous envoyer le dossier des sujets qui seront corrigeables et modifiables, et d'autre part je laisse le lien de ce dossier pour que cela soit accessible à tous ceux qui seront intéressés et qui par ailleurs pourraient m'aider à m'améliorer.

Sur ce, le lien que je partage sur ce site est seulement consultable mais pas modifiable. Je laisse le soin de la correction exclusivement à l'équipe de ce site.
Il y a entre autres des sujets de culture générale, un d'histoire et un d'anglais.

Merci.

Voici le lien: https://skydrive.live.com/redir?resid=5DBAC0ABA0EEA40!5015&authkey=!AIBI4LeTQfs_YYc


Bonne soirée à vous

#6Intégrer Sciences Po • mercredi 27 mars 2013 à 21:22

@kira :
Pour le sujet : "le monde en 1945"

Tu te concentres et tu as raison sur le bilan de la Seconde Guerre mondiale. La Seconde Guerre mondiale, c'est donc aussi la nécessité de la reconstruction, la signature d'accords de paix, un nouvel équilibre mondial qui s'engage, dominé par l'URSS et les Etats-Unis.
Ainsi ton plan est excellent pour une Ière partie, et pourrait être complété comme ce plan trouvé sur internet :
I – Les raisons d’une transformation du monde : l’organisation de la paix par les Alliés
II – L’affaiblissement des anciennes puissances
III – L’affirmation des Etats-Unis et de l’URSS

Pour bien le voir les prochaines fois, nous te conseillons de passer plus de temps sur le "brainstorming" à partir du sujet : on peut envisager 1945 sous l'angle du bilan, de ce qui venait de se passer, il y a aussi ce qui se passe spécifiquement en 1945, et ce qui se décrit à partir de 1945. Le sujet, s'il n'est qu'une date, est pourtant large car c'est une année charnière.
Pour le reste, les idées dans ton devoir sont là, et les chiffres aussi, c'est bien.

#7Intégrer Sciences Po • mercredi 27 mars 2013 à 21:44

@kira :
Pour le sujet : La Nature a-t-elle des droit ?

Tu as toujours de bonnes idées, et tu saisis toujours bien les enjeux. Sur la méthodologie il faudra se concentrer, pour l'introduction en particulier.

-> Prends un exemple précis pour ton accroche (1ère phrase de l'introduction, donc du devoir) : une oeuvre littéraire, une date précise, une citation. Par exemple ici avec une citation, tu pourrais commencer ainsi ton devoir :
En invitant à "se rendre comme maîtres et possesseurs de la nature", René Descartes... etc

-> Ensuite faire émerger un paradoxe : "Mais cette incitation de René Descartes montre bien l'emprise qu'a la Nature sur le monde, elle impose ses droits, alors qu'à la même époque les fléaux, comme la peste, causent de profonds dégâts régulièrement."

-> Puis définir les termes du sujet comme tu le fais dans ta recherche d'idées, mais tu ne l'inclues pas dans ton introduction : "La Nature, qui est le milieu dans lequel l'homme se développe, se cultive, aurait des droits : en l'occurrence, un ensemble de règle et morales que l'on confère au milieu pour vivre en harmonie avec lui"

-> Après la problématique : que tu as choisie sous la forme "Accorder des droits à la Nature, n'est-ce pas la protéger?", formulation qui peut donner de bonnes choses

-> Enfin le plan, comme tu l'as bien fait. Juste mieux vaut éviter les pronoms "je", "nous", "on", souvent mal vus, même si c'est difficile à formuler. Tu peux toujours remplacer par : "il sera étudié d'abord l'environnement, ensuite il sera examiné"

Bravo pour le développement et les idées que tu formules à l'intérieur, il se dégage du candidat que tu es bien au courant des enjeux dans le monde (exemple de la pollution à Pékin) à l'heure actuelle.

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire


 Se rappeler de moi sur ce site


Quelle est la dernière lettre du mot mqrgq ? :