Réussir Sciences Po

 

 

Comment booster votre charisme :
 

 

Apprenez l'anglais avec Rolling in the deep

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 31 décembre 2014

>> Apprendre l'anglais et ses expressions en chantant

Les avantages d'apprendre l'anglais avec une chanson connue sont multiples :

- Vous connaissez déjà la chanson, donc vous retiendrez facilement les expressions
- Ces expressions vous reviendront aisément en mémoire puisque vous pouvez en chanter l'air
- Ce sont des expressions typiquement anglaises
- Vous pourrez chanter les paroles, mieux comprendre la chanson, et impressioner tout le monde avec !

Mettons en pratique tout de suite. Pour chacune de ses expressions, qui seront citées dans l'ordre, repérez à quel moment elles interviennent dans la chanson. Vous verrez que vous vous souviendrez facilement des expressions, que vous pouvez caser dans n'importe quelle copie.

 

>> L'anglais facile avec Rolling in the deep de Adele

 

Nous avons choisi cette chanson car elle est le plus gros succès de 2011 au monde, et parce qu'elle relève d'un niveau de langage élevé. Elle contient aussi beaucoup d'expressions so british, idéales pour une copie. Bien sûr, il faut les comprendre dans leur contexte, et la traduction donnée reprend le contexte. Vous pouvez dès à présent vous souvenir de ces expressions :

Finally, I can see you crystal clear : Finalement, je vois clair dans ton jeu. (C'est une expression typique et elle est bien correcte gramaticalement)

We almost had it all : Nous avions tout pour réussir

I can’t help feeling that : Je ne peux pas m'empêcher de penser que

I have no story to be told : Il n'y a pas d'histoires à me raconter

The depths of your despair : Les profondeurs de ton désespoir

Count your blessings : Estime toi heureux ; Apprécie ta bonne fortune

You pay me in kind : Tu me paies en nature (dans la chanson c'est You pay me back in kind)

 

A vous de jouer en les repérant dans la chanson, et au plaisir d'apprendre chaque jour un peu plus de la langue anglaise, bien aimée à Sciences Po :

 

 

 

-> Liste de mots anglais pour l'expression écrite

-> Les mots de liaison en anglais

 

Apprendre l'anglais avec Kokorikou
Par les créateurs d'Intégrer Sciences Po
Apprenez l'anglais avec KOKORIKOU
 

 

Classé dans : Langue Vivante - Mots clés : anglais, apprendre, plaisir, facile, chanson, Adele, Rolling in the deep, - aucun commentaire




Comprendre les élections en Allemagne

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 29 décembre 2014



Pour comprendre la politique et les élections en Allemagne seront étudiés :

I. Le rôle du chancelier et du parlement.
II. Le principe des élections en Allemagne.

Voir aussi : Allemagne : géographie et faits
 

I. Le chancelier est élu par le Bundestag

 


Le chancelier allemand est la figure politique qui possède le plus de pouvoir en Allemagne, de la même façon que le Président en France ou le Premier Ministre en Angleterre.

Le chancelier est élu par les députés à la majorité absolue de tous les membres du Parlement.

 

 

Bundestag
Le Bundestag


Le parlement est le Bundestag. (Bund : la fédération, Tag :  le jour, l'assemblée)

Les partis représentés au Bundestag sont les CDU/CSU, FDP, SPD, die Linke et die Grüne.

Les partis CDU et CSU ont quasiment les mêmes idées politiques, ils sont considérés ensembles. La seule différence est que le CSU est présent seulement en Bavière, tandis que le CDU est présent partout sauf en Bavière. Ils forment une "Fraktion" au Bundestag.

Les partis non représentés au Bundestag sont Piraten, AD, NPD, etc.

 

 

 

 

 

II. Principe des élections en Allemagne


1. Les élections


Ces élections ont lieu tous les quatre ans.

Il s'agit d'un système électoral au mode de scrutin proportionnel. L'objectif est d'avoir une assemblée avec des groupes d'élus dont les effectifs sont proportionnels à l'électorat.

Ce système est pourtant qualifié de mixte, car il mélange deux méthodes. Chaque électeur donne en effet deux votes :

- Il existe 299 circonscriptions électorales.
- Chaque circonscription élit deux députés.
- En principe, il y a donc 598 sièges de députés à remplir.


2. Le vote


Lors du scrutin, chaque électeur donne deux votes en même temps.

Le premier vote élit des députés selon une technique majoritaire.

Dans chacune des circonscriptions est élu un député (comme en France) en un seul tour. C'est celui qui obtient le plus de voix qui est élu (majorité relative).


Le second vote élit des députés selon une technique proportionnelle.

La deuxième voix porte sur un scrutin de listes. On vote pour une liste de candidats, qui appartiennent à un parti. C'est ce deuxième vote qui est fortement prédominant, c'est celui-ci qui répartit les sièges. L'ensemble des sièges est réparti en fonction de la proportion de ce « deuxième vote ».


3. Les résultats


Chaque parti a le droit à autant de sièges que ses résultats à l'élection. Par exemple, un parti qui obtient un tiers des voix a le droit à un tiers des sièges.

Il existe en revanche un seuil : un pourcentage de voix minimum qu'un parti doit atteindre pour avoir des sièges. Le seuil est fixé à 5% des voix. "Fünf-Prozent-Sperrklausel" (Klause : clause, Sperr : barrage, Fünf : cinq)

Un parti qui n'obtient pas 5% aux élections ne sera pas représenté au parlement sauf cas particulier : s’il obtient au moins 3 mandats directs.

Des députés supplémentaires : dans certains cas, le premier vote peut porter au parlement davantage de députés. Les députés élus directement, par le premier vote, mais dont la liste n’a pas été retenue par le deuxième vote, obtiennent quand même un siège au Bundestag. Ainsi en 2013, ils étaient 622 députés à siéger au parlement du Bundestag, soit 24 députés supplémentaires.



En conclusion, en Allemagne existe un système électoral à la proportionnelle personnalisé. "Personalisierte Verhältniswahl" (Wahl : élection).

 

Classé dans : Actualités, Langue Vivante - Mots clés : Allemagne, élections, législatives, comprendre, élections pour les nuls, 2013, Angela Merkel, pourquoi, comment, explications, CDU, CSU, Linke, Grüne, partis, Bundestag, éclaircir - aucun commentaire




L'engagement comme accomplissement de l'homme - Confucius

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 28 décembre 2014

« À présent, pour être un homme accompli, est-il nécessaire de réunir toutes ces qualités ? Celui qui, en présence d'un profit à retirer, se rappelle la justice ; qui, en face du danger, risque sa vie, qui, même après de longues années, n'oublie pas ses engagements ; celui-là peut aussi être considéré comme un homme accompli. »
 

Confucius, Lun Yu – Les Entretiens de Confucius


Commentaire :

Confucius est un sage chinois, dont les enseignements ont servi de doctrine en Chine jusqu'au XXe siècle. Confucius est né en 551 avant JC et il est mort en 479 avant JC.

Dans ce passage des Entretiens, il montre comment suivre ses engagements jusqu'au bout constitue une manière authentique pour l'homme de s'accomplir pleinement. L'engagement est rapproché du courage, implicite dans l'expression "qui, en face du danger, risque sa vie". Tenir ses engagements représente aussi une épreuve du temps. Le principal enjeu réside dans la continuité des actions et des engagements : "même après de longues années, n'oublie pas". C'est parce qu'il a tenu ses engagements après une longue période, c'est-à-dire quoi qu'il arrive, fidèlement, et sans oublier - que ce soit un oubli involontaire ou volontaire - que l'homme s'accomplit.

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : engagement, IEP, Sciences Po, 2014, Confucius, citation, chinois, sagesse, s'engager, s'accomplir, homme - aucun commentaire




Fil Rss des articles

page 1 sur 51 suivante »