Les cyberattaques

Le 4 janvier 2019, il a été révélé à la télévision allemande qu'une cyberattaque conduite avec succès avait eu pour conséquence la publication de milliers de documents confidentiels.

 

Cette cyberattaque a touché des responsables politiques, mais également des personnalités de la culture, en Allemagne.

 

Tous les partis politiques auraient été touchés, à l'exception de l'AfD, le parti d'extrême droite en Allemagne.

 

>> Les cyberattaques

 

Les cyberattaques reflètent bien le rapport des forces dans le monde et les conflits qui ont actuellement lieu.

 

Ainsi les plus puissants Etats à l'origine des cyberattaques sont également les Etats qui ont l'armée la plus puissante sur terre ou sur mer.

 

Les ennemis lors des cyberattaques sont les mêmes que ceux émanents des rapports géopolitiques.

 

Mais de nouveaux acteurs peuvent jouer un rôle. Ainsi, il n'est pas nécessaire d'être une grande puissance pour prendre part à la cyberguerre.

 

On peut citer le collectif Anonymous, même si ce mot désigne des groupes de personnes divers et changeants.

 

Quelques chiffres :

 

Pour retrouver l’accès à son ordinateur, un utilisateur sur quatre est prêt à payer la rançon demandée par le hacker, d’après une étude de l’université de Kent sur la variante CryptoLocker. IBM rapporte lui que 54 % des consommateurs sont prêts à débourser plus de 100 dollars pour récupérer leurs fichiers.

En 2016, les ransomwares ont rapporté un milliard de dollars aux cybercriminels, estime le FBI.

Source : Silicon

 

 

-> Culture générale : le Numérique <-

Quel métier faire après Sciences Po communs ?

 

Le site internet des IEP communs donne une liste variée de toutes les professions accessibles après avoir étudié à Sciences Po.

 

  • Directeur d'hôpital,
  • Avocat spécialisé en droit public,
  • Inspecteur des douanes,
  • Journaliste,
  • Juriste,
  • Inspecteur du trésor public,
  • Analyste financier,
  • Chef de produit,
  • Fonctionnaire européen,
  • Inspecteur des finances,
  • Responsable communication,

 

Cette liste bien sûr peut être complétée. Elle donne cependant une bonne vision d'ensemble des professions envisageables et les plus courantes après Sciences Po.

 

-> Quelles études pour intégrer Sciences Po ?

 

Quelle est la différence entre un "IEP" et "Sciences Po" ?

La différence entre un IEP et Sciences Po ?

Aucune !

Cette question revient souvent, sûrement parce que l'on entend beaucoup parler de "Sciences Po" et rarement du sigle obscur, plus administratif, de "IEP".

 

>> "L'Institut d'études politiques"

 

IEP est le sigle pour désigner les Institus d'études politiques.

Il existe 10 IEP en France actuellement :


Le portail de l'IEP Parisien indique " Sciences Po"
  1. IEP de Paris
  2. IEP de Strasbourg
  3. IEP de Bordeaux
  4. IEP de Toulouse
  5. IEP de Grenoble
  6. IEP de Lyon
  7. IEP de Aix-en-Provence
  8. IEP de Lille
  9. IEP de Rennes
  10. IEP de Saint-Germain-en-Laye

Alors pourquoi Sciences Po ?

 

>> "Sciences Po"

 

Sciences Po est l'appellation commune et populaire pour désigner un IEP. Il existe donc autant de Sciences Po que d'IEP.

Un "Sciences Po" a cependant une place à part : Sciences Po Paris.

Il est en effet le plus ancien institut, et jusqu'à aujourd'hui, il est le seul indépendant, qui n'est pas rattaché à une université.

C'est pourquoi selon la coutume l'expression "Sciences Po", lorsqu'elle n'est pas suivie d'un nom de ville, désigne l'IEP parisien : "Sciences Po Paris".

 

Désormais, vous pourrez donc fièrement écrire l'équation :
IEP = Sciences Po.